CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Version 7 : It's always summertime

Et voilà déjà la sixième version de Pepperville.
Vous pouvez aller la commenter dans ce sujet
Faire grandir Pepperville

Pour faire grandir Pepperville, il faut voter ! Alors n'oubliez pas d'aller voter dans ce sujet
Voter vous rapporte des patounes. Mais surtout, ça vous rapporte des potes pour RP.
On les veut !

James attend son fils. Rosamund attend son lord friendzone. Sookie attend son meilleur ami.
Tess attend sa grand-mère. Emily attend son père et son frère. Gina attend ses enfants. Hal attend son lien vaguement romantique.
Alexis attend le reste de sa famille. Clémentine attend le reste de sa famille.

Partagez | 
 

 Tu m'appartiens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Tu m'appartiens Lun 5 Mar - 23:19


   Chloé & Kadence

  Tu m'appartiens

   

   Qu’est-ce qu’elle foutait là ?! Kadence se posait la question depuis au moins une heure. Elle savait juste une chose : elle l’avait fait. Elle avait pris son ordinateur, avait demandé à Cortana de lui trouver un bar gay à proximité de Pepperville et elle s’était habillée. Pour l’occasion, elle avait sorti un jean bleu nuit, un top à manche longue au décolleté discret mais présent noir et avait accessoirisait le tout d’un perfecto rouge et de chaussures à talon de la même couleur. L’idée sur le papier était intéressante à savoir qu’elle avait des questions et qu’elle allait faire en sorte d’obtenir des réponses. Malheureusement, le cul vissé sur sa chaise, elle n’avait pas abordé la moindre personne de la soirée. Pire, elle fixait sa vodka depuis cinq bonnes minutes pour ne pas focaliser son attention sur un couple de femmes en train de se ravager les amygdales juste à ses côtés. Pourtant, elle mourrait d’envie de sortir son calepin, son stylo et de les interroger. Merde, elle en avait marre d’être paumée entre son désir de voir Chloé et sa peur de paraitre idiote. Elle était la plus vieille des deux alors pourquoi se sentait-elle aussi fragile et soumise vis-à-vis de la rouquine ? Chloé n’avait pas cherché à la voir, elle se contentait de lui répondre par sms, comme si, elle respectait le deal. Je t’en foutrai du deal ragea intérieurement la petite brune qui ne savait pas comment se comporter depuis l’épisode du réveil. Elle avait rêvé des mains, de la bouche, du corps de sa rouquine mais n’avait pas osé faire un seul pas dans sa direction. Elle se sentait cruche, en position de faiblesse à cause de son ignorance. Le pire, cela avait été de se rendre compte que son regard vis-à-vis des femmes n’avait pas changé d’un iota. Elle n’était pas intéressée sexuellement parlant. Pourtant, il y avait des femmes très belles et sexy dans ce bar mais rien, nada. Libido en mode Jurassic Park après l’attaque d’un dinosaure à savoir morte. Est-ce que cela signifiait qu’elle était vraiment hétérosexuelle ? Alors qu’est-ce qui se passait dans son cerveau pour être aussi réceptive à Chloé ?! Peut-être que c’était simplement son bouquin qui lui montait au cerveau. Elle cherchait à se rassurer car le manque de la jeune femme se faisait chaque jour, un peu plus fort.

« Hey ma belle, tu viens danser ? » l’interpella une belle brune, aux cheveux courts qui ressemblait étrangement à une actrice du nom de Ruby Rose. Elle était belle et dégageait un charme félin si bien que Kadence la suivit sans broncher, comme hypnotisée. La brune se colla à elle et maladroitement, l’écrivain déposa sa main sur les hanches de sa partenaire de danse. Elle était mal à l’aise, voulait crier « ESPACE VITAL » mais la danseuse semblait totalement s’en foutre car elle se faisait plus entreprenante. A nouveau la question se posa : qu’est-ce qu’elle foutait là ?! Son corps finit tout de même par s’électriser, à frissonner d’un certain désir à sa plus grande consternation. Elle ne désirait quand même pas le serpent qui se frottait à elle ?! Le python constrictor lui donnait plus envie de foutre le camp qu’autre chose. Non, la réponse à ce brusque réveil de sa libido s’imposa à elle au même où son regard tomba dans celui d’une rouquine aux yeux bleus. Chloé.

@Chloe A. Pemberton

AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu m'appartiens Lun 5 Mar - 23:54


   Chloé & Kadence

  Tu m'appartiens

   

   Ce bar, je le connaissais comme ma poche. J’y étais une habituée, mais pas dans le mauvais sens du terme, hein ? n’allez pas croire que ce bar gay était mon terrain de chasse préféré !! Non, j’y aimais simplement l’ambiance et tant qu’à faire, je préférais fréquenter pendant mon temps libre, des bars qui soient à cent mille lieux de celui dans lequel je travaille. Et apparemment je n’étais pas la seule à aimer cette ambiance, puisque j’y trouvais aussi des têtes familières que je croisais au moins toutes les deux semaines, et avec qui je bavassait entre deux verres ou deux danses. Et oui…bien évidemment : parfois, j’arrivais seule, et repartais avec quelqu’un…mais en règle générale, ce n’était pas du tout mon objectif de la soirée. Il s’agissait plus ou moins d’un bonus dans 90% des cas…
Ce soir, j’étais là pour me vider la tête, pour plaisanter, et surtout pour me donner l’impression de contrôler ma vie comme je l’avais si bien avant que cette Kadence ne viennent envahir mon esprit et mes pensées. C’est simple, depuis qu’elle avait fait sa première entrée au Valhalla, mes pensées à son égard, au départ toutes innocentes avait fini par se transformer en de véritables obsessions si bien qu’il me fallait respirer intérieurement – si on peut imager les choses ainsi. Mon cerveau étouffait de pensées que je n’avais pas l’autorisation d’avoir : il suffoquait sous des images de Kadence que je voyais comme MA petite-amie, se cambrer sous mes caresses et réclamer mes baisers. Il fallait que cela cesse : elle ne m’appartenait pas. Ces images n’étaient que des répliques de ce fameux matin que l’on avait partagé, et le jour où cela se reproduirait, il allait falloir que je garde en tête qu’elle n’ÉTAIT PAS ma petite-amie.

Je dansais sur la piste, avec une amie, et on riait en tentant de se parler malgré le brouhaha en me disant que je réussissais un exploit : Cela faisait presque 2 heures que je n’avais pas eu Kadence en tête. Un miracle !!! Cependant, ce miracle fut selon moi de courte durée. Mon dieu, j’y étais presque pourtant…mais il fallait croire qu’en fait, j’étais bel et bien atteinte si j’en étais au point d’imaginer que Kadence se trouvait actuellement dans les bras de Charity, LA femme dont la réputation n’était étrangère à personne ici. Quand même…Kadence ? avec la lesbienne number one du bar ?? tu vas chercher loin Chloé.
Cependant, à mesure que mes pas sur la piste se ralentissait inconsciemment, mes yeux restèrent eux bien figés sur le couple, comme si je cherchais à déjouer ce mirage pour voir enfin la vraie personne qui se cachait sous les traits que j’imaginais comme ceux de Kadence. Mais rien à faire, sa silhouette s’obstinait à rester là. Et de plus en plus nettement… j’arrêtais soudain de danser pour me rendre compte qu’il ne s’agissait pas d’un mirage : il s’agissait bien de Kadence. Bon sang, mais qu’est-ce qu’elle foutait là ??? Et avec Charity, bordel ! Elle se fout de moi ou quoi ?? Je fus soudain pris d’une jalousie, sentiment que je ne maîtrisait pas parce que je m'interdisait de l’etre en règle générale. Et là ? bah là, c’était limite une OBLIGATION de ne pas être jalouse. Kadence ne m’appartenait pas le moins du monde, et avait tous les droits : d’être ici, d’etre avec elle….mais ce que je comprenais pas, c’était pourquoi ? pourquoi me faisait-elle ce coup-là ? Elle qui me rappelais il y a quelques jours qu’elle était un bébé nageur, pas du tout prête…elle semblait plus qu’aventurière là.

Son regard croisa le mien, ENFIN, et au vu de sa tête, je vis tout de suite qu’elle était mal à l’aise. Mal à l’aise de me voir, ou mal à l’aise d’être avec Charity ?? Je préférais la deuxième option, et c’est d’ailleurs pour cela qu’inconsciemment, mes pas m’avait entraîner vers elles pour en avoir le cœur net. Ce n’est qu’une fois posté derrière Charity – qui semblait être bien occupé avec le coup de MA journaliste – que je m’adressais à Kady : « Alors, ça y’est ? on plonge enfin dans le grand bain à ce que je vois ? » Elle seule pouvait comprendre cette allusion au grand bassin. J’espèrais juste pour moi que Kadence n’avai pas finalement changé d’avis et trouver une autre Dumbledore pour son expérimentation sexuelle. Je ne m’en remettrais bizarremment pas plus que si elle m’avait choisi, pour me planter là, après avoir eu ce qu’elle voulait de moi.


AVENGEDINCHAINS
   


@Kadence Pennyworth
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu m'appartiens Mer 7 Mar - 21:40


   Chloé & Kadence

  Tu m'appartiens

   

   Kadence avait sans nul doute prier trop de dieux pour qu’on lui envoie Chloé alors qu’elle se trouvait empêtrée dans les bras d’une autre. Etrange, elle en ressentait une certaine culpabilité alors qu’elle n’avait rien signé. C’était con non ? De se sentir coupable, comme si elle trompait la rouquine avec la première venue et qu’elle se retrouvait prise, la main dans le sac. Dans le fond, elle était limite soulagée que la serveuse soit là car elle ne savait pas comment se dépêtrer de ce joyeux bordel. Cela m’apprendra à vouloir mener une enquête Une autre question se posait à elle : qu’est-ce qui se passait dans sa tête pour réagir aussi fortement rien qu’à sa présence ? C’est comme si, malgré la foule, sa libido avait senti Chloé en mode : hey darling, i wanna have sex with you right now. Terrible n’est-ce pas ? Cette femme était une sorcière, elle en avait la preuve ce soir. Cela ne résolvait pas son problème pour autant qui était, d’être dans la peau d’une infidèle pris en flag par sa petite-amie. Le pire sûrement, c’était qu’elle crevait d’envie de se jeter dans les bras de Chloé en mode petit chiot ravi de revoir son maître après une longue absence. Pathétique. Elle était pathétique et ses pensées brouillonnes encore plus. S’il vous plait, que quelqu’un l’achève maintenant. « J’ai essayé de mettre des flotteurs pour jouer à la grande mais je crois que je reste définitivement un bébé nageur » répliqua-t-elle avec une petite grimace comique. Kadence avait cherché à se renseigner, à prendre la température non pas pour se prouver qu’elle n’avait pas besoin de son professeur mais simplement pour être moins idiote. En somme, une question de fierté mal placée qui se retournait contre elle. La belle brune jeta un coup d’œil d’espérer à la rousse comme pour quémander son aide. « Enfin là, j’aurais bien besoin d’un maître-nageur si tu vois ce que je veux dire » ajouta-t-elle toujours en employant cette image qui ne parlait qu’à elles.

La grande brune termina tout de même par comprendre qu’elle n’avait pas l’écoute escomptée de sa victime du jour car elle releva la tête du cou de Kadence pour se retourner et ainsi fixer Chloé. « Tiens, Chloé Pemberton, qu’est-ce qui nous veut ta présence ? C’est que l’on est un peu occupées » dit-elle sur un ton qui avait l’air d’être amical mais qui avait une toute petite touche d’agacement. A ses dires, Kady roula des yeux. « Non pas vraiment occupée.. Enfin moi je le suis absolument pas alors je dis ça… enfin je dis ça quoi » dit-elle en jetant une nouvelle œillade à sa Dumbledore pour essayer d’obtenir un quelconque soutien. Pitié aide moi !!

AVENGEDINCHAINS
   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu m'appartiens Mer 7 Mar - 22:18


   Chloé & Kadence

  Tu m'appartiens

   

   Je ne savais pas si je devais croire aux aveux de Kadence qui était en train de m’assurer qu’elle ne s’était pas sentie pousser des ailes, juste après notre matinée câline de la dernière fois. Il faut dire qu’elle me donnait l’impression d’être plutôt consciente de ce qu’elle faisait ici, vu qu’elle avait contre elle, lèvres collées à son cou, nulle autre que Charity. De toutes les femmes gays de ce bar, il fallait qu’elle tombe sur celle dont tout le monde attendait d’être sélectionnée pour figurer dans son tableau de chasse. Moi-même, un jour, j’avais réussi à succomber à ses charmes…à moins que ce ne soit elle qui ait été charmée ? peu importe, on n’a chacune notre version des faits. Mais s’il y a bien une chose que je sais sur Charity, c’est qu’elle ne choisit pas ces cibles au hasard et qu’elle et moi, on n’a établi une sorte d’accord…accord que Charity ou moi avons toujours respecté jusqu’ici. Et la voir avec Kadence sur cette piste de danse, me fait penser qu’il va sans doute falloir que j’invoque mon veto… Mais avant cela, je dois m’assurer que ce que me dit Kadence est vraie : s’est-elle empêtrée dans un truc plus gros qu’elle, et chercherait maintenant à s’en sortir ? ou…est-ce qu’elle me dit ça simplement parce que je l’ai prise sur le fait ?? Je posais mes mains sur mes hanches tout en observant le petit coup ; Charity, elle, ne daignait même pas lâché le coup de Kady alors qu’on échangeait nos paroles : « pour un bébé nageur, tu sembles avoir pourtant pêché le plus gros poissons du bassin… » d’un geste du menton, je désignais Charity qui me tournait le dos

Finalement, Kadence appela à l’aide et j’observais cette dernière pour jauger son comportement physique : Ses mains tenait nerveusement la taille de la grande brune, et semblaient nerveuse, voire maladroites, là ou d’autres mains plus entreprenantes se seraient déjà amusé à peloter Charity… Et puis il y avait son regard.. paniqué, implorant, je ne saurais dire vraiment. Mais une chose est sûre, je me voyais mal dire à Kadence « débrouille-toi » alors que je n’ai qu’une envie, c’est de voir Charity se décoller d’elle tout de suite.

Je n’eus pas vraiment le temps de lui répondre que j’allais la ramener dans le petit bassin pour bébé nageur, vu que Miss prédatrice se déscotchait enfin du cou de Kadence pour se rendre compte de ma présence. « Salut Charity…Désolée de t’interrompre, mais…j’ai pas vraiment le choix. Tu as quelque chose ici – ou plutôt quelqu’un – que tu ne dois pas avoir entre tes mains » Charity se redressa légèrement pour me faire face et son air interrogateur en disait long sur son incompréhension « Hein ? qu’est-ce que tu racontes… » je penchais la tête de côté, puis désignait Kadence d’un signe de la tête et, comme Charity ne semblait toujours pas percuté, je lui déclarais avec insistance : « Code Rebecca ?? Ca te parle ? » Rebecca était le nom de la première femme qui nous avait entré en conflit et qui avait donné lieu à cet accord que l’on avait depuis respecté elle et moi. « NNaaann ? t’es sérieuse ? » j’hochais simplement la tête pour confirmer, et Charity semblait cependant tiqué « C’est juste que je suis étonnée, tu m’as habitué à des femmes plus…expérimentées, tu vois ? » Je me pinçais les lèvres en fermant les yeux une fraction de secondes, sachant pertinnement que Kadence nous entendait clairement vu qu’elle était à côté de nous « Eh bien, on va dire que j’ai changé de terrain de jeu ! D’accord ?! »  argumentais-je parce qu’il était hors de question que je raconte ma vie à Charity ou encore que je ne raconte celle de Kadence, et du lien qui nous unissait toutes les deux « On a toujours respecté ce code toutes les deux…il faut que ça continue…. » rajoutais-je afin que Charity comprenne qu’il s’agissait de prouver qu’elle avait un minimum d’honneur. La grande brune tourna la tête pour observer Kadence et soupira de déception « dommage….elle me plaisait bien… » elle attrapa même le menton de Kadence pour observer d’un peu plus près le jolie petit minois de la journaliste « TU me plaisais bien… » rectifia-t’elle pour lui parler à elle exclusivement cette fois, avant d’ajouter « Je me serais bien occupée de toi en plus… » je secouais la tête pour ma part, ayant envie de hurler à Charity de ne pas en rajouter – au cas où cela donnerait envie à Kadence d’aller découvrir cela de plus près – mais me taisais pour rester un minimum digne dans cette situation. Charity conclua cependant à l’attention de Kady « Mais j’avoue que tu ne perds pas au change…Chloe EST douée aussi dans son domaine…elle saura très bien s’occuper de toi… » Là, elle allait me la faire flipper c’est sûr !!! « Charity…c’est bon, maintenant. Souhaite-lui une bonne soirée, et passes à une autre » La dernière chose que je voulais c’était que Kadence trouve encore une raison de me dire que finalement, elle est pas prête à entamer ce genre de relation…même avec moi.

AVENGEDINCHAINS
   
[/b][/b]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu m'appartiens Mer 7 Mar - 22:35


   Chloé & Kadence

  Tu m'appartiens

   

   Bon, qu’on se pose deux minutes et qu’on s’accorde le droit de dire que tout ce bordel autour du bassin et du bébé nageur était ridicule n’est-ce pas ? Pour une conversation cryptée, il y avait mieux, on est bien d’accord surtout que Kadence n’héritait pas du meilleur rôle dans cette histoire. « Ouais ben tu sais ce qu’on dit, la chance du débutant ou plutôt dans mon cas, la poisse du chat noir » marmonna-t-elle alors qu’elle rêvait de repousser cette femme pour aller se carapater loin d’ici. Non mais dans quel merdier s’était-elle fourrée encore ?! Ce n’était pas aussi grave que lorsqu’elle enquêtait sur cette histoire de corruption mais c’était limite. Elle ignorait le prénom du poulpe accroché à son cou mais une chose était certaine, elle ne trouvait pas ça sexy. Certaines femmes devaient apprécier qu’on leur bave dans le cou mais Kady avait d’autres attentes dans la vie. Et puis, tout ce qui n’était pas Chloé ne l’intéressait pas songeait-elle avec effarement. Bon sang, elle était devenue complétement addicte à cette femme… comme pour l’alcool, elle semblait ne pas pouvoir consommer autre chose que de la VodkaChloé. Génial ! Il ne manquait plus que ça. Pour le coup, la petite brune avait limite envie de se cacher dans un coin et de pleurer un bon coup. Elle était dans la merde la plus totale et semblait être au bord du gouffre. Où était sa psy quand elle en avait besoin ?!

Finalement, Charity vu qu’elle répondait à ce prénom là, se décolla d’elle et Kadence put assister à un drôle d’échanges entre les deux jeunes femmes. C’était qui cette Rebecca ?! Puis oh, allez-y, étalez votre tableau de chasse.. « Euh vous en êtes à comparer vos conquêtes ? A qui à la plus grosse ? Non parce que moi, ce serait plutôt… a qui à la plus petite hein » grommela-t-elle, un brin vexé d’être résumée à une conquête. Le pire, c’est qu’elle était surtout jalouse d’être qu’un numéro sur le tableau de chasse de Chloé comme le laissait entendre Charity. Génial songeait l’écrivain en se retenant de les planter toutes les deux et rentrer chez elle. La grande brune monopolisa alors son attention en se saisissant de son menton pour mieux la regarder dans les yeux. A nouveau, Kady ne ressentait rien mise à part de l’agacement. « Ouais ouais ! ben je m’occupe très bien de moi toute seule » râla-t-elle, peu décidée à être une conquête de plus pour l’une ou l’autre. Madame avait sa fierté. Et puis, était-elle obligée de lui rappeler que Chloé avait une looongue liste de victime derrière elle ?! Kadence le savait qu’elle n’était qu’une étape dans la vie de la rouquine mais se l’entendre dire par une inconnue, c’était d’autant plus blessant. Encore une bonne raison de se limiter au deal Pennyworth se sermonna-t-elle avant qu’elle ne se rebelle et ne prenne la main de Chloé pour l’éloigner plus loin sur la piste de danse, se collant à elle. « En tant que nouvelle conquête sur ton tableau de chasse, j’ai le droit à une danse non ? Je ne voudrais pas que ta copine le poulpe s’imagine que tu as perdu de ta superbe… T’imagine, elle te piquerait toutes les nanas de ton terrain de jeu » lâcha-t-elle sur un ton ironique. Oui, Kady était jalouse et cela lui faisait chier de le reconnaître alors autant emmerder Chloé !

AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu m'appartiens Mer 7 Mar - 23:15


   Chloé & Kadence

  Tu m'appartiens

   

   Nan mais je rêve où C’est Kadence uqi me faisait une crise de jalousie ??! C’est un comble quand même : ce n’est pas moi qui me suis trouvé collée serrée avec une femme en plein milieu de la piste à me faire suçoter le coup comme la victime d’un vampire. J’avais bien sentie l’agacement de la journaliste face au remarque de Charity, et j’avoue aussi que j’avais eu envie de rire quand elle s’était mis à lui répondre qu’elle s’occuper très bien d’elle toute seule. Mais ce à quoi je n’étais pas habituée, c’était qu’une femme prise en flagrant délit de bécotage, vienne m’en vouloir à moi de me servir d’un accord tacite, pour la sortir de son merdier.

Je me laissais entraîner par Kadence un peu plus loin sur la piste de danse, mais je n’avais pas encore réagit le plus chaleureusement du monde avec elle, comme je l’aurais fait habituellement. Il faut dire que j’attendais encore une explication plus crédible que son « j’ai voulu nager dans le grand bain mais apparemment j’ai pas pied »… Et mieux encore, j’avais besoin de comprendre pourquoi elle me faisait des reproches maintenant alors que j’avais fait ce qu’elle m’avait demandé. J’entourais cependant mes mains autour de sa taille pour l’embarquer dans une danse, tout en la fixant, l’air complètement abasourdie par son comportement « J’espère que tu plaisantes, là ? tu n’es pas en train de me faire un caca nerveux parce que j’ai trouvé les arguments que Charity ACCEPTAIT d’entendre pour te laisser tranquille ?? » comme si cela m’amusait que quelqu’un fasse croire à Kadence que j’étais le genre de femme qui comptait ses conquêtes et les affichais telles des trophées ! Je n’appréciais encore mois la chose quand on sait que je ne voyais pas Kadence comme je pouvais voir les autres femmes que j’avais fréquenté ci-et-là jusqu’ici « donc si je comprend bien, tu préfères te fier aux dires d’une parfaite inconnue parce qu’elle a osé te dire…quoi, exactement ? que j’étais douée pour m’occuper des autres ? » j’arquais un sourcil l’interrogeant du regard avant de lui rappeler également un fait « D’ailleurs, qui a parlé de tableau de chasse ?? Tu t’imagines quoi en fait : que j’ai couché avec toutes les femmes présentes dans ce bar ? et que c’est un jeu pour moi ? » Autant que je sache ce qu’elle s’imaginait vraiment…parce que si elle en était à penser ce genre de choses, je ne donnais pas chère de la finalité de notre deal à toutes les deux : Elle ne me ferait jamais confiance et ne serait jamais prête…donc autant tout arrêter tout de suite. Avant que….avant que je ne puisse définitivement plus me passer d’elle….


AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu m'appartiens Jeu 8 Mar - 21:35


   Chloé & Kadence

  Tu m'appartiens

   

   Kadence avait une sainte horreur des conflits, elle détestait être face à une personne et se prendre la tête avec elle. Dans ces moments-là, il y avait deux possibilités : ou elle se taisait et faisait claquer son élastique au point de s’en faire saigner ou alors, elle hurlait et sautait à la gorge de l’autre. Dans tous les cas, rien de bien constructif. Pourtant, ce soir, elle laissait s’exprimer toute son ironie car elle était furieuse après Chloé mais surtout envers elle-même. Elle ne voulait pas s’attacher et voilà qu’elle piquait une crise de jalousie à la rouquine de son cœur. C’était idiot, elle n’avait aucun droit sur elle comme l’inverse était tout aussi vraie. Elles étaient deux femmes indépendantes point final. Alors pourquoi avait-elle envie de pleurer rien qu’à l’idée de n’être qu’une passade dans la vie de son amie ? Elle l’ignorait ou plutôt, elle ne voulait pas connaître la raison. « Ah parce que me transformer en bout de bidoche que vous vous disputiez, c’était l’ultime argument ? » déclara-t-elle la mine renfrognée, tentant de gagner quelques centimètres en redressant un peu plus son buste. C’était ridicule, comme cette dispute. « J’ai jamais dit que tu avais couché avec toutes les femmes de ce bar mais visiblement, tu aimes chasser ici » dit-elle en fronçant les sourcils. Elle était injuste envers Chloé, elle était libre de faire ce qu’elle souhaitait mais Kady souffrait. Elle craignait de ne pas être à la hauteur des attentes de la rousse. Etre la pucelle de service n’était vraiment pas un rôle qu’elle appréciait. Elle se sentait si vulnérable, si… faible. Limite, elle se donnait des airs de petit chaton dépressif. Pathétique. « Et puis, toi, tu croyais bien que je m’étais lancée tête la première ici pour me trouver une nana qui m’enverrait en l’air. Ose prétendre le contraire Pemberton et je te promets que je… que je… je sais pas ce que je ferais là maintenant mais j’y réfléchirais s’il le faut » dit-elle toujours en continuant de danser, collée serrée contre sa Dumbledore. « Bordel, j’étais juste venue glaner quelques informations pour pas que tu me trouves empotée au pieu et je me suis retrouvée avec ce poulpe croisé d’un python constrictor ou boa, j’en sais rien bref cte chose… Alors merde Chloé, y a qu’à toi que je réagis, dont j’ai envie et ça me gonfle parce que j’ai envie de toi mais je suis qu’une pucelle alors que j’en ai vu des pénis dans ma vie ! On aurait du inventer une marque comme chupa chups parce que j’en ai.. bref t’as compris » s’emporta-t-elle, le rouge aux joues avant de baisser la tête et de s’éloigner de Chloé. « Merci de m’avoir aidé… je ferais mieux de rentrer » marmonna-t-elle avant de soupirer, portant sa main à son poignet avant de le relâcher. Non, elle ne paniquait pas… Elle était juste désespérée à l’idée que Chloé se dise que finalement, elle se prenait la tête pour un rien et qu’elle avait mieux à faire que de perdre son temps avec une hétérosexuelle à tendance Chloésexuelle.


AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu m'appartiens Jeu 8 Mar - 22:36


   Chloé & Kadence

  Tu m'appartiens

   

   « L’argument ultime pour ELLE, oui » me défendais-je devant la brune qui avait l’air de penser que cela m’amusait de la jouer à pile ou face avec Charity. « Je n’ai jamais montré une quelconque satisfaction à ça, je cherchais juste à trouver le moyen de te sortir de là… » précisais-je parce qu’il fallait tout de même rappeler que c’était Kadence qui m’avait demandé de la dépêtrer de sa situation.

Je n’aimais pas le mot « chasse », tel que l’employait la journaliste à propos des femmes que je pouvais avoir fréquenter. Bien évidemment, il y avait eu des femmes de passages, des femmes d’une nuit…mais bon sang il y avait aussi eu des femmes de plusieurs nuits, de plusieurs mois, même !! De même qu’il y avait eu des hommes de passage, mais ça, la brune avait tendance à l’oublier…et elle en oubliait même ses propres mœurs à elle. Je n’avais même pas envie de répondre à la remarque de Kadence que je trouvais déplacer pour une femme qui m’avait dit un jour prendre un homme pour satisfaire son besoin, et ne pas chercher plus loin après…Autant éviter d’argumenter sur ce point, j’estimais qu’on agissait toutes deux comme dans notre vie sexuelle comme deux personnes tout à fait consentante et consciente de ce que l’on faisait. Pour ce soir, mes anciennes aventures dérangeaient la miss Pennyworth, et je ne pouvais pas la blâmer vu que moi-même, j’avais ressenti une pointe de jalousie pour ces hommes de passages qui avait pu la toucher. J’en avais été jalouse avant même que ce deal ne soit installé entre Kadence et moi, c’est pour dire !
Donc plutôt que de me défendre pour rien, je préférais laisser ma jolie brune s’exprimer et me dire les raisons qui la poussaient à s’agacer ainsi, et j’avais eu envie de rire alors que sa menace avait l’allure d’un vulgaire brouillon « J’avoue. Je le reconnais : j’ai effectivement pensé que tu avais modifier « tes plans ». J’ai effectivement pensé que tu avais eu envie d’élargir tes horizons… » mais en aucun cas je lui en avais fait le reproche. Au contraire, je n’avais fait que refouler ma déception de la voir avec Charity. Et je crois bien que si Kadence ne m’avait pas demandé de lui venir en aide, j’aurais peut-être abandonné l’idée de pouvoir lui être utile – que ce soit pour ce soir, ou pour tout ce deal – et je serais rentrée chez moi pour noyer ma déception de n’avoir pas su être suffisante pour la journaliste. Suffisante ou…Efficace, ça dépend en fait.

Bref, je ne comprenais donc pas pourquoi Kadence prenait la mouche, mais à mesure qu’elle s’expliquait, je comment à entrevoir les raisons qui l’avait poussé à venir ici. Et bien que je comprenais qu’elle se sente aussi perdue au point de vouloir chercher des réponses, ce que je ne comprenais pas c’était pourquoi, au lieu de se mettre la pression ainsi, elle n’était pas venue m’en parler. Elle parlait de marque de sucette, et j’avoue que je ne suivais plus très bien – ou alors je faisais tout pour ne pas suivre, nuance – et sans que je ne puisse vraiment trouver de quoi lui répondre, Kadence battait en retraite. Elle marmonnait qu’il était temps pour elle de rentrer et je sentais dans la même secondes, ses bras devenir plus lâcher autour de moi, signe qu’elle allait partir.

Quand elle s’écarta de moi, j’avais pu apercevoir le geste avorté qu’elle avait eu, à vouloir porter la main à son poignet pour se saisir de son élastique. Je profitais donc qu’elle ne l’avait pas fait pour lui prendre son fameux poignet et la tirer vers moi, pour qu’elle ne me quitte pas. « Non… » lui déclairais-je d’un ton déterminé mais qui n’était pas non plus un ordre « Premièrement, la danse n’est pas finie et… » plutôt que de poser mes mains sur sa taille, je la guidais pour que ce soit elle qui m’enlace à la taille, tandis que moi, j’enveloppais délicatement son cou de mes mains pour prendre son visage en coupe et lui caresser la joue d’un de mes pouces. « …et deuxièmement, je crois qu’il faut que je t’explique deux trois choses pour tout mettre à plat » Kadence se mettait une pression monstre, et il fallait qu’elle comprenne que ce n’était pas à elle de prendre les choses en mains. « Écoutes…il faut que tu arrêtes de te prendre la tête, Sweetie. » commençais-je par lui dire d’un ton rassurant « Je sais que les choses ne sont pas encore très claires dans ton esprit, et que c’est surtout pour cela que tu cherches à contrôler ce que tu ressens : tu t’es dit qu’en venant ici, tu saurais si tu es capable d’aimer une femme, ou si tu éprouverais assez de désir…et en soit, ta réaction est tout à fait normale. Mais… ce n’est pas aussi facile que ça. Si ça l’était, il n’y aurait pas autant d’adolescent ou même d’adulte, perturbée à l’idée de ne pas éprouver de désir pour tel ou telle personne, comme une autre en éprouverait normalement. Il n’y aurait autant d’indécis, d’ignorant de leur sexualité. Si c’était si simple Kadence, dans ce cas tout le monde se rendrait dans le premier bar gay, le premier bar a striptease et sortirait de là en se disant « putain, ça y’est, je sais enfin ce qui m’excite !! » » je prenais le ton de l’humour pour conclure ma phrase, mais ce n’était en soit pas la fin de ce que j’avais à dire à Kadence. « Quant à la façon dont je te vois, Kadence… elle n’a rien à voir avec celle que tu penses : Je ne te considère pas une pucelle – tu n’en es pas une, miss Chupa Chups – Et je ne te considère pas non plus comme un gibier ou autre chose du genre. Je ne suis pas ce genre de personne…je respecte les gens, hommes ou femmes, que je fréquente, et en aucun cas je les estime être des objets de satisfaction…mais tu ne peux pas me reprocher ma façon de concevoir mes relations. Je ne juge pas ta façon de concevoir ta vie privée ou sexuelle… »



AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu m'appartiens Jeu 8 Mar - 22:55


   Chloé & Kadence

  Tu m'appartiens

   

   La jalousie était vraiment un vilain défaut et surtout une très mauvaise conseillère. Kady le savait très bien, elle en avait souffert avec James même si ce dernier ne l’avait jamais trompé. En réalité, elle n’arrivait pas à contrôler ce travers car elle avait si peu confiance en elle, si peu l’idée qu’elle puisse être autorisée à être heureuse, qu’elle avait l’impression que tout le monde pouvait lui ravir son bonheur. Sa psy lui avait toujours dit que cela sera un frein à toute relation. Le besoin d’être constamment rassuré n’était pas sain parait-il mais bon sang, elle s’en foutait complétement. Elle avait peur, peur de s’attacher, d’être trahie ou d’être abandonnée. En même temps, quand on connaissait réellement son passé, on pouvait bien lui pardonner d’avoir quelques pètes au casque. Là, avec Chloé, cela faisait la même chose : on venait ni plus ni moins de lui balancer au visage qu’elle n’était pas la première avec qui, la rouquine s’amuserait avant de passer à la suivante. C’était injuste de penser ainsi car elle aussi, s’était longtemps nourri de plans d’un soir -voir continuait quand elle n’avait pas la flemme de prendre sa voiture pour faire quelques kilomètres. « Je vais pas m’amuser à sauter sur la première venue pour savoir ce que cela fait d’être avec une femme » bougonna-t-elle à destination de Chloé pour qu’elle comprenne qu’elle était une femme de parole et surtout relativement fidèle quant à ses choix. La seule qu’elle voulait, c’était Chloé et si au départ, cela avait été plus par curiosité, elle se rendait compte à présent qu’il s’agissait ni plus ni moins que d’une nécessité. La rouquine lui était devenue indispensable, fait qui la plongeait dans ses angoisses les plus profondes -comme quoi, les relations sociales sont prises de tête. En conclusion, il valait mieux qu’elle s’en aille avant de commettre plus grosse connerie que cette crise de jalousie.

Le hic, c’est que Chloé ne semblait pas sur la même longueur d’ondes car elle l’attira à nouveau à elle, la poussant à enlacer sa taille -chose qu’elle fit sans trop se faire prier. La petite brune n’avait toutefois pas ouvert la bouche, affichant une moue clairement boudeuse, de petite fille. La seule chose qui l’empêchait de râler, c’était les caresses sur ses joues… « Je sais que tu ne me prends pas pour du gibier.. j’étais juste en colère et peut-être bien un tout rikiki chouïa jalouse » avouait-elle en haussant les épaules pour mieux attirer Chloé, contre elle, histoire de pouvoir poser sa tête contre son épaule. « C’est juste que je sais à 100% que je n’aime pas les femmes. Ce soir, j’en ai encore eu la preuve… Y a des femmes sexys, je suis la première à la reconnaître mais ça me laisse froide. J’ai envie de rien.. Le mec près du bar par contre, lui, il est à mon goût signe que je suis vraiment hétérosexuelle » dit-elle dans un murmure à l’oreille de Chloé, évitant de lui ruiner les tympans. « Mais toi… tu as juste besoin d’être dans la pièce pour que ça soit la fête du string au creux de mes reins et pour être honnête, cela ne date pas de notre deal. J’avais jamais fait attention, peut-être parce que je me l’y autorisais pas à cause des mœurs ou je ne sais quoi… Chloé, tu me plais vraiment et ça me fout la trouille car je suis pas certaine de vouloir en rester à notre deal.. du moins, pas de m’en limiter » poursuivit-il, les yeux fermés, comme pour profiter davantage de la présence de cette femme, tout contre elle. Tant pis si elle se prenait un vent, Kady n’en était plus à ça près mais pour une fois, elle voulait se montrer honnête avec quelqu’un. Chloé le méritait car si on enlevait le deal, cette attirance sexuelle, elle était également son amie.

AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu m'appartiens Jeu 8 Mar - 23:19


   Chloé & Kadence

  Tu m'appartiens

   

   La crise semblait être passée, vu que Kadence ne se montrait plus trop agressive, et qu’elle acceptait même de poursuivre notre danse, heureusement pour moi ! J’avais apparemment su trouver les mots…ou alors c’était elle qui avait su retrouver son contrôle, je ne sais pas. Pour ma part, je tâchais de lui rappeler que lorsqu’elle m’avait choisi pour lui faire découvrir les plaisirs féminins, elle n’était pas tombée sur la pire des garces. Je respectais toujours les personnes que j’avais fréquentées, et pour 70% d’entre elles, nous étions même restés amis, signe que oui, j’avais un passé amoureux ou sexuelle, mais que non, je n’étais pas la plus belles des salopes.

Kadence m’avouait à sa façon qu’elle s’était surtout montré jalouse et que c’est cette jalousie qui l’avait poussé à me faire des reproches. A ces mots, j’esquissais un sourire amusée tout en répétant « un rikiki chouïa ? vraiment ?... » Pour toute réponse de ma part, je me penchais vers elle pour déposer un baiser sur son front, tout en continuant de caresser sa joue de mon pouce « Alors si c’est si peu, on ne va pas t’en vouloir… » plaisantais-je alors que je reprenais ma position initiale pour la laisser me dire ce qui me faisait le plus peur. Elle était venue ici pour trouver des réponses et elles les avaient trouvés : Elle n’était pas attirée par les femmes et ne le serait jamais. Ce qui veut donc dire que d’ici quelques secondes elles m’annoncerait ne plus être capable de tenir ce deal. Mon cerveau déconnecta de la réalité alors que je me répétais ces mots à la va-vite. Il allait falloir que je la soulage de ce fardeau ; que je lui rendre sa « liberté » en annulant notre accord. ** N’as-tu pas dit que ce que tu voulais avant tout chose pour elle, c’est son bonheur ? ** oui…je l’ai dit, je l’ai pensé même. Mais ça n’empêche que ça fait mal de se dire qu’elle ne m’apprécie pas comme je le voudrais…

Je sentais le corps de Kadence se resserrer contre moi tandis que sa tête se posait contre mon épaule, et alors que cet étreinte devrait me ravir, j’avais l’impression de suffoquer tant ce qu’elle m’avait dit m’avait fait perdre espoir…J’aurais tellement voulu qu’elle me dise qu’avec moi, c’était différente ** écoutes… ** qu’elle se rende compte qu’elle pouvait éprouver des choses pour moi ** écoute Chloe, bon sang..** qu’elle me dise au pire qu’elle me faisait confiance, pas uniquement pour notre deal, mais pour les jours à venir ** BORDEL, Chloe, STOP ! Ecoutes-la !!! Ecoutes ce qu’elle te dit ** Mon cerveau me força bien malgré moi à revenir dans la conversation quand j’entendis les derniers mots de Kadence : « ça me fout la trouille car je ne suis pas certaine de vouloir en rester à notre deal. Du moins, pas de m’en limiter ». QUOOOII ??? ** je t’avais dit d’écouter… ** Je restais là, sans voix, n’osant pas dire à Kadence que je n’avais pas tout entendu, et n’osant en même temps pas croire qu’elle avait peut-être dit ce que j’avais rêvé d’entendre. Le problème c’est que dans les deux cas de figures, je n’avais pas le droit de rester silencieuse et de faire paniquer Kadence parce que je n’aurais pas su répondre à ses attentes. Alors, je tentais cette simple phrase tout en venant poser une main sur l’arrière de la tête de Kadence pour lui caresser délicatement les cheveux « Tu ne veux plus de ce deal ?? »

AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: Tu m'appartiens

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu m'appartiens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ton destin t'appartiens (Mission Solo Rang C)
» A quel groupe j'appartiens, suis-je seulement un rêveur...?
» 03. "Losing my religion" # Ash
» promets moi de te souvenir que tu m'appartiens Ԅ PITCH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pepperville :: Au delà :: Etats-Unis-
Sauter vers: