CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Accueil  Rechercher  S'enregistrer  Connexion  
Version 6 : Prochain arrêt : Galaxy

Et voilà déjà la sixième version de Pepperville.
Vous pouvez aller la commenter dans ce sujet.
Faire grandir Pepperville

Pour faire grandir Pepperville, il faut voter ! Alors n'oubliez pas d'aller voter dans ce sujet
Voter vous rapporte des patounes. Mais surtout, ça vous rapporte des potes pour RP.
On les veut !

James attend son fils. Rosamund attend son lord friendzone. Sookie attend son meilleur ami.
Tess attend sa grand-mère. Emily attend son père et son frère. Gina attend ses enfants. Hal attend son lien vaguement romantique.
Alexis attend le reste de sa famille. Clémentine attend le reste de sa famille.

Partagez | 
 

 Quand la petite soeur s'en mêle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Kadence Pennyworth
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle Mar 17 Avr - 20:50


   Meghan & Kadence

  Quand la petite soeur s'en mêle

   

   Kadence avait beau avoir étudié dans une prestigieuse université, il n’empêche qu’elle n’était pas armée pour jouer les scientifiques en herbe. Pire, elle n’était pas très science en dehors de la mécanique. Et encore, elle s’intéressait uniquement aux voitures pour le sport, par passion. C’était d’ailleurs quand elle était à Boston qu’elle avait développé cet amour pour la mécanique. Un ami à elle bossait dans un garage pour se payer ses études et à force de trainer avec lui, elle avait fini par être rongée par la curiosité. Cela avait été des connaissances basiques jusqu’à ce qu’elle tombe amoureuse d’un véhicule : une ford mustang. Depuis ce jour-là, Kadence avait laissé sa soif de connaissance prendre le dessus. « Eh bien déjà, on va identifier la problématique dans l’introduction et en sortir, les axes de travail. Je ne suis pas scientifique mais quand je bossais au New York Times, je commençais à bosser sur mes articles de cette façon… Cela ne doit pas être différent pour ton devoir. Je te laisse gérer la partie scientifique » lui répondit-elle avec un léger sourire. Meghan était bien plus compétente pour travailler sur le fond. Elle, elle se contenterait de l’aiguiller sur la forme et la manière de structurer son devoir. Dans ce sens, elles feraient une bonne équipe. « Dans un sens, je t’envie… Je suis incapable de prendre soin d’une pauvre plante alors un animal, je te raconte pas » lâcha-t-elle alors que le sujet déviait sur Spot. Un autre sujet vint agiter sa curiosité et ce n’était autre que la jeune femme qui lui faisait face. « Oh excuse… enfin je comprends » s’empourpra-t-elle de honte. Décidément, Chloé lui faisait perdre la tête. « Tu as raison, te concentrer sur tes études, c’est la meilleure façon de bâtir un avenir surtout que ce n’est pas un homme qui te nourrira ! » reprit-elle avec plus d’amertume. James et sa trahison..un grand sujet.

AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Meghan Lawrence
Puppy

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle Dim 22 Avr - 11:16

Mon frère ; et même mes sœurs l’étaient ; est un fou de bagnoles. Moi, ça ne m’a jamais intéressé et depuis l’accident, je ne veux tout simplement plus en entendre parler. C’est un fou du volent qui à tué ma mère et mes sœurs et paralysé mon père, jamais je ne pourrais l’oublier. Jamais je ne pourrais passer mon permis. Owen me l’a d’ailleurs proposé ; parce que ça le gonfle de devoir jouer les chauffeurs ; mais il est tout simplement hors de questions pour moi d’apprendre à conduire. D’ailleurs, j’ai toujours un mal de chien à rentrer dans une voiture, à rester calme, sereine. Dès qu’il y a de la circulation, je ne me sens pas bien. Dès que mon frère mon frère accélère, j’ai des sueurs froides. Etrangement, lorsque je prends le bus, je ne ressens rien de tout ça. Enfin voilà, j’ai peur et il a tendance à l’oublier. Il me propose souvent de passer ce fichu permis, mais j’ai à chaque fois la même réponse à lui fournir : non, hors de question. « Ça me parait être une bonne méthode ! » je réponds, à la suite de sa proposition. De toute façon, pour réussir, il faut tout essayer et j’admet n’avoir jamais penser à procéder de cette façon-là. Je parlais de mon chien et elle me fit savoir qu’elle m’enviait ; chose que l’on ne m’avait jamais dit ; mais je n’avais rien d’enviable. Je vivais avec mon frère parce que je n’avais plus de parents, j’avais peur en voiture, je ne savais pas m’amusé, on me reprochait constamment de ne pas profiter de ma jeunesse, donc je ne pensais vraiment pas être quelqu’un que l’on pourrait envier. « Ah bon ? » fais-je, toute étonnée par ses paroles. Puis, elle me questionna sur une éventuelle peine de cœur et je lui expliquais ne pas vouloir me prendre la tête avec un garçon, parce que je voulais réussir mes études. « Tu es bien la première personne de mon entourage à le comprendre ! Merci ! » dis-je alors, sincère. Car, contrairement à Owen, elle semblait comprendre et même d’accord, que mes études puissent être prioritaires à mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kadence Pennyworth
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle Sam 28 Avr - 14:47


   Meghan & Kadence

  Quand la petite soeur s'en mêle

   

   Dans un sens, Kadence se reconnaissait en Meghan. La même volonté de privilégier ses études plutôt que de faire la fête etc. « Peut-être parce que lorsque j’avais ton âge, j’ai fait le même choix. Je refusais régulièrement les invitations aux fêtes car je préférais étudier pour mes examens. La fête, tout cela, on a tout le temps de la faire après ! Les études, on ne peut pas les rater car cela détermine tout notre futur » répondit-elle en haussant les épaules. Bien sûr, la belle brune cachait ses réelles motivations à travailler d’arrache-pied. Elle ne pouvait pas dire à Meghan qu’à cette époque, le monde extérieur la terrifiait comme jamais ni même qu’elle avait été enlevée durant son adolescence. Il y a des choses qu’on ne peut pas avouer comme si on parlait de la pluie et du beau temps. Kady n’en avait parlé que deux fois dans sa vie : à son ex-fiancé James et à sa meilleure amie Clémentine. En dehors de ces deux personnes, elle avait simplement accepté de paraitre étrange voire coincée. Owen lui disait souvent qu’elle n’avait pas toujours des réactions très naturelles mais elle en riait, affirmant que c’était justement, ce qui la rendait unique comme amie. « Les gens ont toujours du mal à comprendre que l’on peut être jeune mais qu’on a pas forcément la même mentalité. Je ne me rappelle de ma colocataire à Harvard. Elle passait son temps à boire de l’alcool et à participer à toutes les soirées de confrérie possible et inimaginable. Résultat des courses, elle se plaignait après, d’avoir toujours une charge importante de travail quand venaient les partiels. Moi, j’étais bien contente car je pouvais me reposer ou simplement m’adonner à mes passions » dit-elle avec un petit air rieur. « D’ailleurs, je suis curieuse… En dehors des cours, tu fais des activités ? »
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Meghan Lawrence
Puppy

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle Ven 4 Mai - 10:46

Lorsque j’indiquais à Kadence, qu’elle était bien la première personne à comprendre que je souhaite privilégier mes études au reste, elle m’expliqua qu’elle était pareil, raison pour laquelle, elle comprenait. Je ne poserais pas d’avantages de questions, parce que je ne suis pas nécessairement curieuse comme fille, mais je ne cachais pas que j’étais contente d’apprendre que je n’étais pas toute seule à être comme ça. Mais malheureusement, peu de gens le comprenait. Prenons cas de mes anciens camarades de lycées, certains d’entres eux avaient intégrer la même université que moi. Certains d’entre eux, étaient de vrais petits érudits, au temps du bahut, mais depuis leur entrer à la fac, ils avaient miraculeusement changé, sous le seul prétexte, qu’on à qu’une jeunesse, qu’on ne sera pas toujours à la faculté et que, il faut donc en profiter. Sauf que voilà, maintenant, ils se plaignent qu’ils ont foiré leur année et qu’ils ont tout intérêt à carburer avant les partiels, sinon leurs parents leur balanceront un bout coup de pompe dans les fesses. Moi au moins, ça ne risque pas de m’arriver, parce que je prends mes études au sérieux, et que j’estime que j’aurais tout le temps de m’amuser après. Quand j’aurais réussi, que j’aurais une situation. Puis merde, je n’ai que dix-neuf ans, j’ai quand même le droit de ne pas avoir envie de faire la fête ou de m’envoyer en l’air avec tout le campus ! « C’est ce que je dis tout le temps à Owen, mais il n’est pas d’accord. Pour lui, il faut que je fasse ce genre d’expérience maintenant, parce que lorsque j’aurais un travail, je ne pourrais plus m’amusé ! » racontais-je. Enfin, mon frère pouvait bien dire ce qu’il voulait, je ne changerais pas d’avis pour autant. Les études, c’est important. Bien plus important qu’avoir un petit copain. Elle me parla ensuite de son ancienne colocataire d’Harvard, qui ne pensait qu’à s’amusé. « Ouais, de mon côté, j’ai pleins d’anciens potes qui sont dans cette situation ! » soupirais-je. A dire vrai, cette attitude désinvolte, je ne la comprenais pas. A quoi ça pouvait bien servir de foutre en l’air une bourse d’étude, juste pour faire la fête ? La jeune femme me demanda ensuite si j’avais des activités en dehors des cours. « Plus maintenant. Au lycée, j’étais capitaine des cheerleaders, mais j’ai arrêté après l’accident. Et j’allais souvent aider au refuge pour animaux, mais plus maintenant, j’ai plus tellement le temps ! » que je réponds. Quoique ce n’était qu’une excuse, quand on veut faire quelque chose, on trouve toujours le temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kadence Pennyworth
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle Lun 7 Mai - 22:33


   Meghan & Kadence

  Quand la petite soeur s'en mêle

   

    « C’est débile comme raisonnement » répliqua-t-elle dans un premier temps, les sourcils froncés. Son meilleur ami pouvait être con par moment. Elle avait beau l’adorer, il n’empêche que sur certains points, ils seraient toujours en parfait désaccord. « Au contraire, quand tu bosses, tu as un salaire, donc du fric à dépenser. Tu peux t’amuser en toute indépendance et puis, si le lendemain, tu as la gueule de bois, tu peux encore bosser… Mais passer un examen avec le cerveau imbibé d’alcool c’est pas la même chose. Bon, j’avoue qu’il y a certaine profession où tu es obligée d’avoir une certaine qualité de vie mais là encore, y a des moments où tu peux te lâcher » soupira-t-elle. Un chirurgien avec la gueule de bois, c’était pas terrible, on en conviendra tous mais même eux, pouvaient s’éclater de temps en temps. « Je me demande ce qu’il dirait s’il apprenait que sa sœur se traine une réputation de marie couche toi là ou de poivrote invéterrée » termine-t-elle par dire, plus dans sa propre réflexion qu’autre chose. Kadence secoua ses boucles brunes et sourit. « J’adore ton frère, c’est mon meilleur ami mais de temps en temps, on se prend la tête tous les deux ! » avoua-t-elle sans aucune honte. Kady était le genre de personne à être franche. Elle ne voulait plus perdre son temps avec des personnes hypocrites. Du coup, sa franchise lui permettait généralement de faire le tri dans ses relations. « Tu as arrêté beaucoup de choses après l’accident non ? Owen m’a dit que tu refusais de passer le permis de conduire par exemple »

Spoiler:
 

AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Meghan Lawrence
Puppy

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle Dim 13 Mai - 9:59

Elle avait raison, c’était débile comme raisonnement. Mon frère avait toujours été un fêtard, il n’avait d’ailleurs pas fait long feu à l’université à cause de ça. En fait, il y avait été uniquement pour faire plaisir aux parents, mais c’était évident que les études, ça n’était pas son truc. Mes sœurs, c’était plus ou moins la même chose. Elles étaient tout de même plus sérieuses que Owen, mais elles adoraient s’amusés. Moi aussi avant j’étais comme ça, mais j’avais toujours eu ce petit côté studieux. Je ressemble beaucoup à mon père sur ce point. Enfin, je lui ressemblais, parce que depuis l’accident, il n’est plus que l’ombre de lui-même. J’ai surpris une conversation entre ma grand-mère et un médecin il n’y a pas si longtemps, le type disait qu’il vaudrait mieux pour lui qu’il ferme les yeux pour toujours, mais je ne suis pas d’accord. Je refuse qu’on laisse mon père mourir. Même s’il ne peu plus rien faire tout seul, il reste mon père et je ne veux pas qu’on me l’enlève. « J’pense pas qu’il serait ravie ! Mais de toute façon, ça n’arrivera pas ! » que je réponds, à la suite de sa remarque. Non, je ne serais jamais une Marie couche-toi là, parce ce n’est pas moi, tout simplement. J’ai plutôt tendance à évité la compagnie de la gente masculine ; raison pour laquelle Kadie a cru que je préférais les filles. Je ne dis pas que je ne m’intéressais pas aux garçons, au contraire, mais disons que j‘avais d’autres priorités. Des priorités que mon frère ne voulait pas comprendre, à mon grand regret. Puis, Morgan en rajoutait une couche à me regardé comme si j’étais une fille … « Je te rassure, on se prends très souvent la tête aussi ! » dis-je, en rigolant. J’adorais mon frère, mais nous étions totalement différent. Tout comme j’étais complètement différente de mes sœurs. Avant l’accident, il y a même des fois ou je me demandais si je n’avais pas été adopté tant j’étais différente de mes ainées. Mais vu que j’ai le caractère de mon père et que je suis le portrais de ma mère ; et mes sœurs l’étaient également ; aucun doute possible. La meilleure amie d’Owen me demanda ensuite ce que je faisais de mon temps libre et je fus bien obligée d’admettre que je ne faisais plus rien depuis l’accident. « Oui. C’est juste pas possible pour moi de le passer ! Rien que de monter dans une voiture, j’ai des sueurs froides. » répondis-je en me mordant l’intérieur de la joue. Beaucoup de gens trouvait ça idiot, j’avais l’habitude d’entendre leur remarque à ce sujet, mais j’aimerais bien les voir à ma place, ceux qui pensent comme ça !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kadence Pennyworth
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle Mer 16 Mai - 22:47


   Meghan & Kadence

  Quand la petite soeur s'en mêle

   

   Ah les histoires de famille, Kadence pouvait en parler, elle était complètement mère poule avec son petit frère Ronald alias Ron. Elle l’adorait, c’était sa petite bouffée d’oxygène même si à présent, il était entré dans l’âge ingrat de l’adolescence. Enfin, il avait beau être ado, son petit frère restait un amour avec elle car malgré leur différence d’âge, une relation quasi fusionnelle la liait à lui. Kady se rappelait très bien qu’il n’y avait que son frère qu’elle acceptait dans son entourage proche après son enlèvement. Peut-être parce qu’il n’était qu’un enfant à cette époque et que son innocence lui avait permis de panser ses blessures. Il était marrant d’ailleurs de constater que Ron était tout en protecteur à son égard qu’elle ne l’était de son côté. « Les grands-frères veulent toujours le meilleur pour leur petite sœur sans les mauvais côtés. Dans le fond, je crois qu’il a simplement peur que tu te renfermes trop sur toi » dit-elle pour prendre un peu la défense de son meilleur ami. Kady était comme ça, elle pouvait taquiner, jouer de l’ironie mais elle aimait également endosser le rôle de l’avocate du Diable. Bien sûr, elle comprenait totalement Meghan car comme elle l’avait dit, elle était pareille à son âge. Néanmoins, elle souhaitait apporter un semblant d’explication concernant la conduite d’Owen. Mais bon, c’était pas comme si elle ne se prenait pas la tête avec ce dernier. « Le contraire m’aurait étonné » répliqua-t-elle avec un petit rire avant que la conversation n’aborde un sujet plus sérieux, plus personnel à savoir l’accident. « C’est normal, après un tel traumatisme » dit-elle compatissante avant de soupirer. « Je ne sais pas si Owen t’en a parlé mais adolescente, je me suis fait enlever… je t’épargnerai les détails mais quoiqu’il en soit, je ne voulais plus sortir de chez moi. Dès que je mettais un pied dans le jardin, j’étais paralysée par la peur. Au final, j’étais toujours prisonnière… Puis, un jour, je me suis dit qu’il était temps que je vive à nouveau, que laisser la peur gouverner ma vie n’était pas une façon pour moi, de vivre sainement. Un jour, tu arriveras à la même conclusion qu’importe que cela arrive dans un jour ou même dans dix ans. En attendant, c’est naturel d’avoir peur »

AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Meghan Lawrence
Puppy

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle Aujourd'hui à 11:02

J’avais tendance à éviter tout et tout le monde depuis l’accident, à me replier sur moi-même. Parce que, la personne dont j’avais toujours été la plus proche n’était plus là pour me donner des conseils. Je n’aurais jamais imaginé parler de sexualité et de garçon avec mon frère, alors qu’avec ma mère, ça n’aurait jamais été un problème. Mais avec Owen, bonjour l’angoisse. D’ailleurs, je m’étais montré agressive et j’avais vite mit un terme à la conversation, tout en sachant que tôt ou tard, il remettrait ce sujet sur le tapis. Mais voilà, je préférais éviter. Je pourrais parler de ce genre de choses avec des filles de mon âge, puisque, malgré le fait que je faisais tout pour les éviter, j’avais des amies de mon âge. J’en avais même pleins, puisque, avant l’accident, j’étais une fille populaire. Mais, si j’évitais mes copines, ce n’était pour rien, ni par snobisme. Je n’avais tout simplement pas envie de parler de vernis et de fortifiant pour les ongles. Pas plus que je n’avais envie de parler de garçons avec elles. Ou de mode. Ni même de mes cours. En fait, je n’avais envie de leur parler tout court. C’était aussi simple que ça ! Il y avait Morgan, mais Morgan n’était plus le même et sa façon de me regarder, de me parler, de se comporter avec moi était différente et je n’arrivais plus à être naturelle avec lui. Alors, lui aussi je l’évitais, je mettais un mur entre nous. Sauf que, si ça ne me faisait rien du tout de ne pas voir mes copines, lui, j’avais du mal. Je devais reconnaitre que ne plus rire avec lui, ça me manquait. Qu’il me manquait. Sauf que bon, il avait changé et je ne pouvais plus me permettre de li dire ce genre de chose sans qu’il se méprenne. Morgan était mon meilleur ami, pas mon petit copain. Je n’avais pas de petit copain, je n’en avais jamais eu et je ne cherchais pas à en avoir un, parce que je n’y pensais pas. Alors, qu’il me regarde comme si j’étais une fille, ça ne me plaisait pas, ça me mettait mal à l’aise. D’une certaine façon, c’était lui qui me poussait à m’éloigner de la sorte. Et ça n’était pas de sa faute, il n’en avait pas conscience. Il n’empêche, ça me faisait mal. « Malheureusement, c’est trop tard ! » que je réponds, parce que, je m’étais bel et bien refermer sur moi-même comme une huitre. Elle me parle ensuite d’elle, qu’elle à été enlevée quand elle était plus jeune et que, par conséquent, elle comprenait que je puisse avoir peur en voiture. « Je ne savais pas ! » que je réponds, peinée pour elle. Mais comme je suis de celles qui refuse la pitié des gens, je suppose qu’il en est de même pour elle, alors j’évite de dire que je suis désolée. Parce que, après tout, de quoi serais -je désolée ? Je n’y suis pour rien. « Mais … Owen, lui, il n’a pas peur ! » que je reprends alors. C’était la vérité. Mon frère n’avait pas peur de conduire ou d’être conduit. Je suppose qu’il avait surmonté tout ça, ou alors, il ne le montrait pas.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la petite soeur s'en mêle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pepperville :: Pepperville :: Forest Hill :: Habitations-
Sauter vers: