CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand la petite soeur s'en mêle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Kadence Pennyworth
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Quand la petite soeur s'en mêle Lun 5 Mar - 21:13


   Meghan & Kadence

  Quand la petite soeur s'en mêle

   

   Il y avait des jours où on avait besoin de voir du monde, de sortir de chez soi et de prendre l’air. Pour Kadence, ce jour était arrivé. Elle ne supportait plus son appartement, elle tournait en rond, plongée dans un océan de pensées contradictoires. Elle aurait pu aller prendre un verre mais le sujet même de son questionnement y travaillait. Clémentine ? Elle ne voulait pas la déranger et puis, même si elle adorait sa meilleure amie, elle avait besoin d’un avis masculin.  En fait, l’écrivain ignorait un peu ce dont elle avait non seulement envie mais besoin également. Elle était complétement perdue au point que pour la première fois en trois ans, elle n’arrivait à rien écrire. Ecrivain, c’était pourtant devenu au fil des jours, puis des années, une vocation. Kadence aimait se perdre dans son imagination mais aujourd’hui, elle paniquait. Son poignet était rouge à force d’avoir fait claquer son élastique. « Peut-être qu’il faudrait que j’aille voir ma psy » grommela-t-elle au voulant de sa voiture. Le problème c’est que sa psy était en vacances à cette période de l’année. Fatiguée de pensée, elle se frappa la tête contre le volant en râlant, pestant. Le feu passant au vert, elle se força à regarder la route, comprenant qu’inconsciemment, elle avait roulé jusqu’au quartier de Forest Hill où vivait l’un de ses amis. Pourquoi pas se dit-elle ?! Après tout, passer du bon temps avec ce dernier ne lui ferait pas de mal et même si elle n’allait pas déballer sa vie privée, se changer les idées ne serait pas un luxe. Aussi prit-elle la direction de la maison de ce dernier pour mieux se garer non loin de son domicile. La petite brune qui était habillé d’une robe en laine noir avec des cuissardes de la même couleur, le tout, accompagné d’un perfecto rouge, fit le reste du chemin à pied pour mieux sonner à la porte. Ce ne fut pas le frère mais la sœur qui lui ouvrit. « Hey, salut Meg, ton frère est dans les parages ? » demanda-t-elle avec son léger sourire habituel.

@Meghan Lawrence

AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Meghan Lawrence
Puppy

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle Dim 11 Mar - 11:36

« Merde, Spot ! Je t’ai sorti, il y a un quart d’heure ! » râlais-je, après mon chiot qui venait de pisser dans la cuisine. L’animal baissa la tête, penaud, mais je me contentais d’essuyer les dégâts avant de caresser sa jolie petite tête. Il était tellement craquant que je n’arrivais pas à lui en vouloir longtemps. En principe, lorsqu’un chiot fait une bêtise, on est sensé agir autrement, mais je n’y arrivais pas. Spot allait devenir l’un de ces clébards à mémère, à qui on passe tout ! C’est ce que Owen disait tout le temps. Mais mon frère pouvait parler, il était pire que moi avec le chien ! Spot prit un jouet dans sa gueule et entreprit de la mâchouiller. Le pipi nettoyé, je retournais à mes occupations, c’est-à-dire à mes cours. Mais je n’arrivais pas à me concentrer. J’aimais mes études, c’était celles que j’avais toujours voulu faire, mais je préférais étudier en cours plutôt qu’à la maison, mais comme j’étais en vacances, je n’avais pas vraiment le choix. Et je devais rendre ce devoir dans quelques jours, alors j’avais tout intérêt à m’y mettre, mais pour le moment, je n’avais pas pondu la moindre ligne et je me laissais distraire par mon chien, parc le tic-tac de l’horloge. Bref, par tout et n’importe quoi. Mon ordinateur était ouvert et je passais mon temps à écrire une phrase que j’effaçais aussitôt, avant de replonger dans mes livres et mes cahiers. Je savais exactement ce que je voulais faire, mais je ne savais vraiment pas du tout comment le formuler. Et je ne pouvais même pas compter sur mon frère, d’un, parce qu’il était au boulot et de deux, parce qu’il n’avait jamais été brancher études. C’était Lily et moi, les cerveaux de la famille. Mais la pauvre Lily ne pourrait jamais m’aider à faire mes devoirs. Je reniflais avant de me mettre à pleurer, comme chaque fois que je pensais à mes deux sœurs ou à mes parents. Papa était toujours là, mais il ne serait plus jamais le même et je n’arrivais pas à m’y faire. Je soupirais avant de me replonger dans mes livres, mais la sonnette de la porte d’entrée retentie. J’étais presque contente de l’entendre, car je n’arrivais vraiment à rien. Spot poussa un petit cri, alors que je me levais pour ouvrir. « Salut ! » fais-je en voyant la silhouette de Kadence ; une copine à mon frère ; se dessiner sur le seuil. « Désolée, il est pas là, il est au taf ! » dis-je, désolée pour elle. « Tu veux quand même entrer ? » lui demandais-je. Je ne l’obligeais pas bien sûr, car c’est mon frère qu’elle voulait voir, mais elle tombait à pic, car je n’arrivais à rien avec mes cours, alors parler un peut, même des bêtises qu’Owen pouvait lui raconter, ça me changerait les idées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kadence Pennyworth
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle Lun 12 Mar - 23:09


   Meghan & Kadence

  Quand la petite soeur s'en mêle

   

   Kadence ressentait le besoin quasi urgent de quitter son appartement. Pourtant, ce dernier était un havre de paix pour la jeune femme. Il faut croire que les choses changeaient avec le temps. Elle était bien placée pour le savoir, elle-même avait l’impression d’opérer un virage à 180 sur la route de sa vie. A aucun moment, la jeune écrivaine aurait cru être attirée par les femmes. Chloé avait tout chamboulé sur son passage et elle, elle était perdue. Voilà déjà quelques jours que les deux femmes avaient partagé une nuit ensemble, en tout bien tout honneur. Le réveil avait été beaucoup moins chaste même si rien de compromettant ne s’était produit. D’ailleurs, Kady ignorait si elle devait s’en réjouir ou en être frustré signe qu’elle était réellement perdue dans ce qu’elle ressentait. Normalement, elle se serait tournée vers Clémentine, sa meilleure amie. Cette dernière était toujours franche dans ses paroles et toujours de bons conseils -du moins aux yeux de la miss Pennyworth ; Sauf que cette fois-ci, c’était d’un avis purement masculin dont elle avait besoin. Qui mieux qu’un homme pourrait l’aiguiller sur la façon d’aimer une femme ? Car c’était bien là, le nœud du problème. Kady ignorait comment se comporter avec Chloé. Aussi bien dans la vie de tous les jours que sexuellement parlant. Owen était donc la personne la plus adaptée à la renseigner n’est-ce pas ? Malheureusement, sa petite sœur vint lui faire savoir qu’il n’était pas là mais au travail. « Merde, je croyais qu’il était en congé aujourd’hui » râla-t-elle en se mordillant la lèvre. Meghan lui proposa d’entrer néanmoins et la belle brune accepta. « Pourquoi pas ! J’ai l’impression qu’un peu de compagnie ne te ferait pas de mal… Tu as une tête à faire peur… Tu sais, un peu comme une zombie qui n’aurait pas vu le jour depuis un bail » la taquina-t-elle en retrouvant le sourire. Kady adorait enquiquiner l’étudiante. Elle l’adorait tout court même. Elle lui rappelait son petit frère Ron. C’est fou comme il lui manquait. L’ancienne journaliste se promit de passer au moins un week-end chez son père et sa belle-mère pour le voir. Oui, elle ferait ça. « Alors quoi de neuf la miss ? Cela faisait un moment que je t’avais pas croisé » lui dit-elle en entrant chez elle, ôtant sa veste pour la déposer sur le dossier du canapé. Ce n’était pas la première fois qu’elle venait ici, on peut même dire qu’elle avait limite ses habitudes.

AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Meghan Lawrence
Puppy

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle Dim 18 Mar - 9:10

Avant d’ouvrir la porte, je me surpris à espérer que c’était mon frère, revenu plus tôt et en ayant oublié ses clés. Je ne m’attendais pas du tout à ce que quelqu’un vienne pour moi, car plus personne ne venait pour moi. J’avais été assez désagréable avec mes amis les plus proches pour leur faire passer l’envie de venir me voir. De toute manière, je n’avais pas envie de les voir. Oui, j’étais assez contradictoire comme fille, d’un côté je râlais, parce que personne ne venait me voir et de l’autre, je râlais quand on venait me voir. Mais j’ai dix-neuf ans, merde, à mon âge, c’est normal de ne pas savoir ce que l’on veut et d’être chiante. Avant, je n’étais pas chiante, alors on mettra ça sous le compte de l’adolescence. Bref, j’ouvre la porte, il s’agissait de Kadence, une copine de mon frère. Ce n’étais donc pas mon frère, ni quelqu’un pour moi, mais c’était préférable à un démarcheur, on en avait tous les deux jours en ce moment, c’était vraiment pénible ! Je saluais la jeune femme qui me demanda si Owen était là, je fus bien obligée de lui répondre que non, ce qui sembla la contrarié. « Il remplace quelqu’un, ce n’était pas prévu ! » expliquais-je. Je lui proposais ensuite d’entrer, après tout, l’après-midi était déjà bien avancé, Owen ne devrait plus tarder. Si ce couillon n’avait pas oublier son téléphone dans le vide poche, j’aurais pu lui téléphoner pour le prévenir, enfin bref, peu importe. De toute façon, j’avais besoin de me changer un peu les idées, car ce devoir allait me rendre folle. Je me mis à glousser à sa remarque. « J’ai un devoir à rendre lundi, et j’arrive pas à écrire la moindre ligne, c’est pour ça ! » racontais-je. Ce qui était l’exact vérité, après tout. La jeune femme entra à l’intérieur et je refermais derrière elle. Nous nous dirigeâmes vers la cuisine, puisque c’est là que je me trouvais. Mon chiot se leva pour aller découvrir la nouvelle venue. Dans son empressement, il glissa sur le sol, se releva, jappa et alla lui renifler les chaussures. Elle me rappela alors ne pas m’avoir vu depuis longtemps, mais elle n’était pas la seule. « Tu sais, je ne sors pas beaucoup, sauf pour aller en cours ! » je réponds, éludant la deuxième partie de sa question. « Et toi, ça va ? » dis-je alors.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kadence Pennyworth
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle Jeu 22 Mar - 23:02


   Meghan & Kadence

  Quand la petite soeur s'en mêle

   

    « J’ai essayé de l’appeler mais je suis tombée sur son répondeur » soupira-t-elle. Owen avait tendance à ne jamais lui répondre. C’était souvent un cas de conflit entre les deux meilleurs amis. Kadence ne comprenait pas quand on ne lui répondait pas en SMS ou qu’on ne décrochait pas à ses appels. Rassurez-vous, elle n’était pas égocentrique mais simplement du genre à être scotchée à son smartphone. Alors naturellement, elle s’imaginait que c’était le cas pour tout le monde. Un jour, son côté geek aura raison de ses relations sociales songea-t-elle avec un certain amusement. Kady n’était jamais la dernière pour se foutre de sa propre tronche. Pratiquer l’autodérision était quelque chose qu’elle adorait car au moins, cela lui permettait de garder les pieds sur terre et d’être parée à toutes les critiques. La jeune femme partait du principe qu’on avait jamais pire ennemi que soi-même. « Aïe.. Tu veux un coup de main ? Je prétends pas avoir la science infuse en biologie mais peut-être que je pourrais avoir une vision plus neuve » dit-elle. Elle savait que techniquement, elle ne pourrait pas l’aider sur le fond de son problème mais peut-être qu’elle aurait une lecture moins scientifique et donc plus neuve du problème. Qu’est-ce qu’elle en savait ?! Rien alors autant tenter le coup ! Par contre, elle se figea en découvrant le petit animal à ses pieds. « Oh god… éloigne cette chose de moi par pitié » gémit-elle en se retenant de grimper sur une chaise. Elle avait une trouille monstre des chiens, c’était plus fort qu’elle. Kady n’était pas douée avec les animaux et encore moins avec les plantes. D’ailleurs, elle n’avait tellement pas la main verte que toutes ses plantes crevaient limite, la porte d’entrée de son appartement franchie. Néanmoins, elle fit un effort pour se concentrer sur la conversation actuelle. « Pourquoi tu ne sors pas ? Des envies de jouer à l’ermite ? » demanda-t-elle en fronçant les sourcils. Elle avait beau passer son temps à taquiner Meghan, elle s’inquiétait également beaucoup pour elle. « Disons que je frôle l’hibernation en ce moment… Je me terre dans mon appartement et j’écris pas plus » haussa-t-elle les épaules. Son livre n’avançait pas le moins du monde.

AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Meghan Lawrence
Puppy

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle Dim 1 Avr - 13:38

Kady m’expliqua qu’elle avait essayé d’appeler Owen, mais qu’il n’avait pas répondu. A ses mots, je levais les yeux au ciel. Ce n’était pas par méchanceté, juste que ça ne me surprenait pas de la part de mon frangin. « Owen ne répond jamais au téléphone ! » avouais-je, blasée. « Par moment, il ne sait même pas ce qu’il fait de son téléphone ! Si ça se trouve, il l’a laissé dans sa chambre ! » ajoutais-je en soupirant. Il y a quelques jours j’ai eu un problème, le bus n’est pas passé devant l’université et comme elle est assez éloignée de la maison, je ne pouvais vraiment pas rentrer à pieds. Trop long, et surtout pas envie ! Alors, j’ai appelé Owen, sauf que bien sûr, cet imbécile n’a pas décroché. Alors, j’ai appelé au café et là, la serveuse m’a annoncé qu’il venait de partir. J’ai alors demandé à la fille si par hasard, mon frère n’aurait pas laissé son téléphone dans son vestiaire et après vérification, c’était bien le cas. Alors j’ai été obligé de rentrer à pieds. Il s’est mis à pleuvoir ; et pas qu’un peut ; je suis arrivée plus tard que prévu et il n’a rien trouver de mieux que de m’engueuler parce que je n’avais pas prévenu. Sauf que, comment aurais-je pu le prévenir puisqu’il avait laissé son mobile au café ou il travaille ? Il a bien été obligé d’admettre qu’il avait tort. Avec son téléphone il va finir par me rendre dingue. J’explique ensuite à l’amie de mon frère que je suis en train de rédiger un devoir, enfin, plutôt d’essayer, parce que je n’y arrive pas. Elle se propose de me donner un coup de main, bien que la biologie, ne soit pas sa tasse de thé. « J’veux bien, merci ! » que je réponds. Ce n’est pas souvent que j’accepte de l’aide, alors pour une fois, ça ne peut pas me faire de mal. Surtout que vraiment, je n’arrive à rien, alors que j’ai tout ce qu’il me faut pour le faire. Le syndrome de la page blanche, comme disent les écrivains. Nous entrons dans la cuisine et Spot se dépêche de découvrir la nouvelle venue, qui se raidie. Merde, j’ignorais qu’elle avait peur des chiens. « Je vais le mettre dehors, ne bouge pas ! » dis-je, avant d’attraper mon chiot dans mes bras et d’ouvrir la porte pour qu’il aille gambader dans le jardin. Il me regarde d’un air triste, mais je n’ai pas le choix. Lorsque je reviens, elle me demande pourquoi je ne sors pas. « Pas envie ! » dis-je, avec un haussement d’épaules.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kadence Pennyworth
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle Mer 4 Avr - 21:42


   Meghan & Kadence

  Quand la petite soeur s'en mêle

   

    « Okay note à moi-même, pour son prochain anniversaire, je lui paie une opération chirurgicale pour lui greffer son portable dans la main ! Comme ça, il ne pourra pas le laisser derrière lui… quoique, avec Owen, il faut s’attendre à tout et surtout à n’importe quoi » lâcha-t-elle avec une certaine ironie. Kadence adorait son meilleur ami mais de temps en temps, elle avait envie de l’étrangler. Bon c’était surtout parce qu’il ne répondait pas à ses appels mais ça, nous le tairons. En tous les cas, quitte à être là, autant se montrer utile songea-t-elle en voyant Meghan en désespoir face à son devoir. Sur le fond, elle ne pourrait pas vraiment lui être d’une grande utilité car même si elle avait fait de nombreuses recherches pour rendre ses livres cohérents, il n’empêche qu’elle manquait cruellement de connaissances dans ce domaine. Au moins, se dit-elle, elle pourrait peut-être même sans le vouloir, mettre Meghan sur la voie de la bonne réponse. Qui sait, sur un malentendu, ça pouvait peut-être marcher. « Vas-y raconte moi tout, tu bosses sur quoi en ce moment ? » lui demanda-t-elle avant de s’interrompre en voyant un chien entrer dans son champ de vision. Elle ne détestait pas cet animal mais les canidés lui foutaient une trouille monstre depuis plusieurs années. Elle n’en avait jamais parlé à personne car bien souvent, elle s’entendait demander : mais pourquoi ? depuis quand ? tu sais un traumatisme, faut le combattre. Or, elle n’avait vraiment pas envie d’aborder le sujet. « Merci ! Il a l’air triste… je m’en veux mais je ne suis vraiment pas à l’aise avec ces bestioles là… Il s’appelle comment ? » demanda-t-elle tout de même, se sentant coupable de faire mettre l’animal dehors. Bon sang, elle déraillait complétement ! A la place, elle se concentra sur Meghan, cherchant à savoir ce qui se passait de beau, dernièrement dans sa vie. « Peine de cœur ? tu peux tout dire à tata Kady » lui dit-elle avec un petit sourire moqueur. Elle la taquinait pour l’enquiquiner mais aussi lui changer les idées. Voilà la technique à la Pennyworth… pas fameuse mais une fois sur dix, cela fonctionnait. Le reste du temps, on l’envoyait chier.

AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Meghan Lawrence
Puppy

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle Dim 8 Avr - 11:28

Je pouffais de rire, ce qui ne m’arrivait pas souvent ces derniers temps, à la remarque ironique de la meilleure amie de mon frère. Il faut bien le dire, ça pourrait être utile à Owen que de se faire greffer son téléphone portable dans la main, mais sur ce point, je ne disais rien, car je ne valais pas mieux que lui. Je n’aimais pas parler au téléphone, alors le plus souvent, je mettais le mien en silencieux ; car je ne me souvenais jamais de mon code PIN ; et j’oubliais dans un coin. Le comptoir de la cuisine, les toilettes et même le jardin. L’été dernier, il a passé la journée sur une pochette en carton à rabat élastique posée sur la table du jardin. Quand je m’en suis aperçu, il était brûlant et le soleil avait taper tellement fort que le portable s’était dessiné sur la pochette. Je l’ai oublié dans mon casier de sport au temps ou j’étais cheerleader. Bref, je ne suis pas mieux que mon frère sur ce point, alors je pense qu’il est comme moi, il n’aime tout simplement pas le téléphone et en possède un, parce que tout le monde en a un. Kady se proposa de m’aider avec mon devoir et me demanda sur quoi je bossais. « Biologie cellulaire et moléculaire ! » indiquais-je. J’étais en première année, donc c’était assez général, mais par la suite, à partir de la troisième année, je pourrais choisir ma spécialisation et à partir de là, j’intégrerais le cursus de biologie des populations et des écosystèmes, puisque je voulais bosser dans un parc animalier et plus particulièrement auprès des animaux marins. Je laissais ensuite mon chiot aller dans le jardin. « Oh ça, c’est un labrador, ils ont toujours un petit air triste, c’est mieux te faire craquer, mais je t’assure, il adore être dehors courir après les papillons ! » que je réponds après avoir refermé la porte. « Il s’appelle Spot ! » ajoutais-je, car elle me demandait comment il se prénommait. J’avouais ensuite ne pas mettre le nez dehors, mais elle voulait savoir mes raisons et quand elle supposa quelque chose, je fis les gros yeux. C’est typiquement le genre de choses que mon frère disait et j’avais horreur de ça. « Erk … Non, jamais de la vie ! » répondis-je. Le jamais de la vie, n’était pas dans le sens ou je ne voulais rien raconter, mais plutôt dans le sens ou non, ce n’était pas une peine de cœur et qu’il n’y en aurait jamais. Je n’avais aucune envie de me faire chier avec un mec.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kadence Pennyworth
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle Jeu 12 Avr - 22:36


   Meghan & Kadence

  Quand la petite soeur s'en mêle

   

    « Rien que ça » lâcha-t-elle avec ironie. Bon sang, rien que l’intitulé lui donnait mal au crâne alors l’exercice dans son ensemble… Kadence allait passer pour une conne en moins de deux minutes. Pourtant, elle avait fait de hautes études mais en journalisme. A Harvard même. La jeune femme gardait de bons souvenirs de ses années universitaires malgré qu’elle ait passé plus de temps, le nez dans ses bouquins qu’à des fêtes étudiantes. L’agitation, la foule, très peu pour elle. La petite brune préférait de loin, les ambiances feutrées, beaucoup plus rassurantes. Puis, cela avait été un peu comme un saut dans l’inconnu, elle qui, à peine un an auparavant, se remettait à parler. Son père avait fait une syncope quand elle lui avait annoncé vouloir partir de la maison pour prendre son indépendance. Il craignait encore pour sa vie, même aujourd’hui donc à l’époque, cela avait été presque mission impossible. Kadence n’était pas dupe, elle savait que durant ses années à Harvard, il avait missionné des gardes du corps afin d’être certain qu’il ne lui arrive plus jamais rien et c’était grâce à cette protection discrète qu’elle avait pu, elle, s’impliquer autant dans ses études. Quoiqu’il en soit, elle n’avait aucune connaissance scientifique. « Bon alors, tu dois faire quoi exactement ? » lui demanda-t-elle peu avant l’épisode du chien. Ces boules de poils… très peu pour elle. « Mignon le nom, tu l’as trouvé comment ? » voulut-elle savoir. Sa curiosité était légendaire après tout. Néanmoins, elle oublia tout ça pour se concentrer sur Meghan et son non-désir de sortir. « Ah tu n’aimes pas les hommes ? Tu préfères… les femmes ? » demanda-t-elle sans trop oser. Elle-même se demandait si elle n’avait pas viré de bord à cause de Chloé donc autant vous dire, qu’elle marchait sur des œufs.

AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Meghan Lawrence
Puppy

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle Dim 15 Avr - 14:10

Je savais par Owen, que Kadence avait étudier dans l’une des plus prestigieuses universités au monde. Chose que je lui enviais par ailleurs, parce que ça ne m’aurait pas déplu Harvard ou encore Yale, voir même Stanford. Peut-être que si ma mère et mes sœurs étaient encore en vie, j’aurais envoyé mes candidatures dans ces établissements. Peut-être, mais je ne le saurais jamais. Oui, je savais qu’elle avait des études dans une bonne faculté, mais sa remarque en entendant l’intitulé de mon devoir, me fit comprendre qu’elle n’avait pas la moindre idée de ce dont quoi ça pouvait bien parler. J’eu le bon goût de ne pas en rire, je ne voulais pas avoir l’air de me moquer d’elle, alors que c’était loin d’être le cas. Elle se reprit, pour me demander ce que je devais faire exactement. « Et bien, j’ai mon plan, mes notes, mes recherches, j’ai tout ce qu’il me faut, mais je n’arrive pas à composer ! » expliquais-je, malheureuse. C’était bien la première fois qu’un truc pareil m’arrivait. Le syndrome de la page blanche, ce n’était pas drôle et pourtant, je n’étais pas écrivain, simplement étudiante, alors mes écrits, personne à part mes professeurs, ne les lirait. Mais c’était embêtant parce que si je ne rendais pas ce devoir, j’allais me taper une salle note et je n’en avais aucune envie. Je fis ensuite sortir mon chiot dehors, car elle semblait avoir peur des chiens, mais bon, moi, j’avais bien peur des petites bestioles genre araignées, guêpes et j’en passe, alors je comprenais. Elle me demanda ensuite comment j’en était venue à vouloir prénommer mon chien, Spot. Je haussais les épaules, à dire vrai, je n’en savais rien du tout. « Je sais pas. Je voulais un prénom court et j’aimais bien celui-là ! » que je réponds après quelques secondes de silence. On m’avait dit au refuge, lorsque je l’avais choisie avec mon frère, qu’il fallait un prénom court, parce que c’était plus facile pour le chien, qu’il comprendrait plus rapidement que c’était son nom et qu’il devait y répondre. Je l’avoue, je n’ai pas tout compris, mais je ne voulais pas d’un prénom long à la base et je savais déjà comment je l’appellerais avant même de le choisir. Ensuite, elle me questionna sur une éventuelle peine de cœur, mais ma réaction lui fit croire que j’étais lesbienne. « Non plus ! Je préfère les mecs, c’est juste que … J’ai pas envie de me prendre la tête avec un petit copain, je préfère me concentrer sur mes études ! » répondis-je, finalement. Encore une chose que mon frangin ne comprenait pas.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: Quand la petite soeur s'en mêle

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la petite soeur s'en mêle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» REG&LYL ► "Quand une grande soeur veut quelque chose de son petit frère elle l'obtient par tous les moyens !"
» (f) lily collins - petite soeur - LIBRE
» (f) zendaya coleman - petite-soeur - LIBRE
» Héloïse de Fontanges ♣ La petite soeur chérie
» (F/LIBRE) Victoria Justice - La petite soeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pepperville :: Pepperville :: Forest Hill :: Habitations-
Sauter vers: