CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Version 7 : It's always summertime

Et voilà déjà la sixième version de Pepperville.
Vous pouvez aller la commenter dans ce sujet
Faire grandir Pepperville

Pour faire grandir Pepperville, il faut voter ! Alors n'oubliez pas d'aller voter dans ce sujet
Voter vous rapporte des patounes. Mais surtout, ça vous rapporte des potes pour RP.
On les veut !

James attend son fils. Rosamund attend son lord friendzone. Sookie attend son meilleur ami.
Tess attend sa grand-mère. Emily attend son père et son frère. Gina attend ses enfants. Hal attend son lien vaguement romantique.
Alexis attend le reste de sa famille. Clémentine attend le reste de sa famille.

Partagez | 
 

 Les blessures se referment [Samily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Samuel Carter
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Ven 23 Fév - 10:16

Samuel était à des lieux de se douter de l’identité du père de Betty. Pour preuve, il l’avait plus insulté qu’autre chose et ce, à plusieurs reprises. Il en voulait à cet inconnu d’avoir abandonné femme et enfant. Sauf que cet inconnu n’était autre que lui-même. Toutes les pièces du puzzle s’assemblaient à présent et l’évidence lui sauta au visage. Il était papa. Emily avait dû avoir beaucoup de mal à garder cette information juste pour elle. Sa famille était-elle au courant ? Sans doute que oui. Après tout, le nom de Samuel trônait sur l’acte de naissance. Raison de plus pour que la famille d’Emily le déteste à présent. Mais Samuel n’avait jamais été conscient qu’il l’avait faite tomber enceinte. Comment l’aurait-il pu ? Cela ne se voyait pas encore au moment où il avait été forcé de quitter Pepperville. Alors il s’excusa de son mieux. Il savait que rien ne pourrait réparer les trois ans de vide et d’absence qu’il avait laissés derrière lui mais il comptait bien se rattraper à présent. Betty avait besoin d’un papa et Emily d’un père pour sa fille même si elle ne voulait plus de lui comme compagnon. Ca il n’en savait trop rien à vrai dire, il ne savait pas comment Emily vivait la situation.

« Je serai là pour elle mais pour toi aussi. Tu es la mère de mon enfant et avant tout la femme que j’aime… Je te l’ai dit et te le redis, ma place est à tes côtés… Plus rien ne m’éloignera de toi. De vous. Plus jamais. Si tu veux bien de moi… »

Après tout, elle ne lui avait pas enfin avoué la vérité si c’était pour ensuite l’empêcher d’approcher Betty. Mais il préférait ne pas trop jouer le type trop sûr de lui. Il ne voulait pas tout gâcher. Il resserra un peu plus son étreinte sur elle avant de regarder vers Betty. Evidemment elle ne savait pas. Sinon elle ne lui aurait pas posé la question l’autre jour. Samuel pinça les lèvres.

« Tu sais, quand on était à ton concours l’autre fois… Elle m’a demandé si j’étais son père. Je lui ai dis que non mais que j’adorerais l’être… » fit-il avec une moue un peu nostalgique « Elle ne va pas comprendre pourquoi soudainement si… »

Il l’observa un instant puis se leva. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’elle comprenne et l’accepte en tant que père. En fait il ne savait pas trop comment se comporter avec une enfant si jeune. Il se tourna vers Emily et l’embrassa tendrement avant de lui caresser la joue.

« Compte sur moi désormais… Vous ne serez plus jamais seules… »

Se penchant, il attrapa ses béquilles et se dirigea vers le salon où se trouvait Betty. Il vint s’assoir à côté d’elle et lui prit doucement la main, profitant d’une page de pub.

« Tu sais Betty, la dernière fois je t’ai dit que j’adorerais être ton papa, hein ? Hé bien en fait… je ne le savais pas, je viens de l’apprendre mais… je suis vraiment ton papa. » fit-il non sans émotion « Je suis désolé de ne pas avoir été là plus tôt… J’ai eu des problèmes et je n’ai pas pu revenir plus tôt… Je ne savais pas que tu existais… Mais je suis très heureux d’avoir une fille aussi adorable que toi… »


@Emily S. Pemberton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Chiot d'élevage

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Lun 26 Fév - 15:05

Emily avait du mal à y croire. Samuel allait enfin vivre avec elle et prendre sa paternité en main. C'était tout ce qu'elle avait désiré ces trois dernières années. La jeune femme n'avait jamais voulu une autre vie que celle là. Si elle devait avoir des galères d'argent, elle voulait que ce soit avec Samuel. Elle voulait le câliner, se disputer avec lui, le bouder et l'aimer comme une femme le ferait avec son compagnon. Elle voulait l'entendre gronder Betty, l'entendre la faire rire, les voir jouer ensemble. D'un léger sourire soulagé, Emily câlinait les cheveux de Samuel.

« Bien sur que je veux de toi imbécile... »

Entourant la tête du jeune homme de ses bras pour l'empêcher de quitter son ventre, Emily le serra tendrement contre elle, glissant ses doigts dans ses cheveux. Même après une vilaine trahison et une absence de trois ans, elle l'aimait toujours autant, elle le voulait toujours autant. Samuel et Emily pouvaient être l'exemple parfait de l'amour véritable pour ceux qui n'y croyaient plus. Betty avait déjà posé la question et Emily se sentait coupable de ne pas lui avoir avoué la vérité avant. Il aurait pu lui dire à ce moment là. Elle soupira doucement.

« Elle comprendra quand elle sera plus grande... Mais elle a besoin de toi Sammy. Elle a besoin de son père, elle me le réclame constamment, me demandant quand est ce qu'il va rentrer. »

Ce n'était pas simple pour Emily. Ni pour Betty d'ailleurs. Elle voyait des papas venir à l'école et elle, elle n'avait pas de papa et ça la travaillait beaucoup. Emily avait une relation très fusionnelle avec Betty et la différence d'âge jouait énormément. Mais surtout, elle comprenait le besoin de l'enfant de vouloir un papa. Emily s'écarta de Samuel pour l'aider à se lever, lui donnant ses béquilles. Elle répondit à son baiser bien plus qu'elle ne l'aurait voulu, comme si c'était le baiser qu'elle avait attendu depuis toujours. La jeune femme se retint de sourire bêtement et suivit Samuel, s'agenouillant devant Betty qui se redressa, étonnée qu'on l'entoure soudainement. Elle tourna son visage vers Samuel et l'écouta attentivement, le visage impassible. Lorsqu'il eu fini, elle se tourna vers sa mère et la fixa comme pour avoir une confirmation. Emily sourit doucement et caressa la joue de Betty.

« C'est vrai ma chérie. Samuel c'est ton papa. Le papa dont je t'ai parlé. Celui dont je te racontais les histoires pour t'endormir. Tu te souviens quand je t'ai dis qu'il était tombé d'un arbre étant petit et qu'il avait une cicatrice sur le bras, en forme de lune ? » Demanda Emily.

Une petite anecdote d'enfance qui avait toujours amusé Emily. Surtout la forme de cette cicatrice. Betty hocha son visage, tossant sa tétine en câlinant une couverture dépareillée et son doudou. Emily prit doucement le bras de Samuel et lui montra la cicatrice. Betty l'observa avec attention, venant passer son petit doigt dessus avant de regarder Samuel, les yeux brillants de joie. Elle retira sa tétine de sa bouche et se colla contre le jeune homme pour un câlin.

« C'est mon papa... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Mar 27 Fév - 11:20

Maintenant qu’Emily avait prononcé ces mots, Samuel ne savait plus si elle voulait de lui en entier ou juste en tant que père. Après tout, elle lui avait dit de vivre ici avant même qu’il soit au courant de sa paternité. Cela l’encourageait à croire en les sentiments de la jeune femme. Il la serra un peu plus contre lui sans pour autant l’étouffer, comme s’il avait peur que s’il la lâche, elle disparaisse.

« Alors je serai toujours là… »

Plus rien ne pourrait l’éloigner de Pepperville et de la femme qu’il aimait. Même s’ils étaient encore jeunes, Samuel voyait en Emily la femme de sa vie. Il l’avait toujours aimée et il savait qu’à eux deux, tout irait bien. Maintenant qu’il était là, Emily aurait plus de temps pour elle, pour souffler un peu et Samuel pourrait s’entrainer à son rôle de père. Jusqu’à présent, le contact avec Betty s’était toujours bien passé. Il n’y avait donc pas tellement de raisons que les choses se passent mal mais il restait néanmoins plein de questions. Il ne savait pas comment l’enfant allait prendre la chose. Savoir que Betty avait été privée d’un papa à cause de lui le rendait malade. Mais il comptait bien se rattraper.

« Je suis là maintenant… Et elle pourra toujours compter sur moi si elle m’accepte comme papa. »

Bon techniquement elle n’avait pas le choix, il était son père biologique. Mais il aurait compris qu’elle ne le voit pas comme tel. Il vint alors vers elle pour lui expliquer en essayant de ne pas trop rentrer dans les détails car elle était encore petite et risquait de ne pas tout comprendre. Il laissa Emily confirmer ses dires et haussa les sourcils en l’entendant raconter l’histoire de sa chute. Il se mit même à rire doucement, amusé de voir qu’elle pouvait lui raconter ses déboires d’enfant.

« C’est pas sympa de lui raconter des moments humiliants de ma vie… » murmura t-il à l’adresse d’Emily avec un sourire amusé

Il la laissa faire lorsqu’elle lui prit le bras pour montrer la fameuse cicatrice qui était comme la preuve de la matérialisation et de l’existence de ce fameux papa. Mais au moins l’enfant ne doutait plus. Il l’entoura de ses bras et la serra fort, les larmes aux yeux.

« Oui ma chérie… Je suis ton papa… Maintenant je vais vivre avec maman et toi et plus rien ne nous séparera jamais ! »

Il lui embrassa le front et la garda contre lui, caressant sa tête. Jamais il n’aurait cru devenir papa si tôt. Il allait devoir s’habituer à pas mal de changements désormais mais ce n’était rien comparé à ce qu’Emily avait dû vivre seule. Maintenant il serait l’homme de la maison et il se devait de faire de son mieux pour veiller sur sa famille. Sa compagne et sa fille avaient besoin de lui. Néanmoins il ne savait toujours pas trop comment voir Emily. Malgré tout, il se pencha vers elle pour l’embrasser tendrement.

« Je t’aime… » Il embrassa la joue de Betty. « Je t’aime aussi princesse ! Quand ma jambe sera totalement guérie, on ira faire ce tour de traineau en famille. Il va falloir m’apprendre ! Vous voulez bien ? »


@Emily S. Pemberton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Chiot d'élevage

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Jeu 1 Mar - 15:50

Les choses se mettaient en place, peu à peu entre Emily et Samuel. La brune y voyait un peu plus clair désormais. Samuel semblait bien décidé à prendre sa paternité en main. Il assumait et ça, ça lui plaisait. Samuel était toujours le même homme, fidèle à lui même. Même après ce qu'il avait fait. Ça ne devait pas être facile à porter comme fardeau. Mais s'il décidait d'être là pour elle et pour Betty, alors Emily sera là pour lui. Elle l'aiderait à être un bon père, elle l'aiguillerait du mieux qu'elle pourrait. La jeune femme lui offrit un léger sourire en guise d'encouragement.

Alors que Samuel était assis sur le canapé, à côté de Betty et Emily agenouillée en face d'elle ; L'enfant semblait un peu perdue par l'annonce soudaine de Samuel. Ce n'était pas une chose simple à expliquer à une enfant de trois ans mais Betty était assez intelligente pour comprendre de quoi il s'agissait. Alors, pour l'aider à mieux comprendre encore, Emily lui raconta à nouveau une anecdote de leur enfance. Emily se souvenait de ce jour où elle avait eu très peur pour Samuel. Mais au fond, cette cicatrice particulière la faisait sourire maintenant. Emily rit doucement en entendant Samuel, l'observant tendrement. Puis, elle prit son bras pour le montrer à Betty. La petite tête blonde s'empressa alors de se coller contre son père, désormais persuadée qu'il était bien là. Emily manqua de fondre en larmes en voyant le tableau, ravalant ses larmes en déglutissant péniblement. Betty redressa la tête, observant Samuel.

« Tu pars pu ? Jamais ? »

Ses yeux grand ouvert fixaient Samuel avec un espoir plein d'innocence. Mais au fond, l'enfant n'avait pas envie qu'il reparte, qu'il les laisse à nouveau. Emily caressa doucement les cheveux de Betty qui le câlinait, toute heureuse d'avoir un papa. Désormais, Emily savait qu'elle allait le dire partout à l'école. Emily posa son regard sur Samuel et quand il se pencha vers elle, elle creva le peu de distance qui restait pour venir répondre à son baiser avec tendresse. Un léger sourire fendit son visage, posant sa main sur le genou de Samuel.

« Je t'aime aussi Samuel. J'ai jamais cessé de t'aimer... » Souffla la brune.

Betty se détacha de Samuel et leva ses petits bras en l'air, toute heureuse à l'idée d'aller faire du traîneau. Il fallait dire qu'elle adorait ça et que la plupart du temps, elle tannait sa mère pour aller en faire.

« Ouiii !! Du taineau !!!! » Elle pivote vers Samuel. « Viens voi les tits siens !!! »

Avec tout ça, et même si elle s'en était occupée toute la semaine, Emily avait complètement oublié de parler de la naissance des chiots. La jeune femme se massa le front et se leva alors que Betty était déjà dans l'entrée, en train de mettre son manteau et ses chaussures. Emily sourit doucement et aida Samuel à se lever.

« C'est vrai, j'ai oublié. Les chiots sont nés. Ils sont encore tout petits, ils n'ont même pas deux semaines. Mais tu vas pouvoir choisir le tiens comme ça... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Ven 16 Mar - 15:11

Jamais Samuel n’aurait cru apprendre un jour qu’il était papa. Il était loin, très loin de s’en douter. Sa vie venait de prendre un tournant très différent et il ne s’y était pas préparé. D’ordinaire, lorsque l’on apprend que l’on va être parent, on a le temps de s’y préparer. Là il était déjà très en retard. Mais une fois la surprise passée, il ne restait plus que la joie. La joie de partager ça avec Emily. Elle était la mère qu’il aurait voulu pour ses enfants, ce qui tombait bien. Même s’ils étaient encore très jeunes, cela n’effrayait pas. Il se sentait prêt à assumer son rôle de père… et de compagnon puisqu’Emily semblait accepter sa présence. Même s’il avait déjà tenu Betty dans ses bras, la tenir en tant que fille désormais lui faisait un tout autre effet. Et la voir lui réclamer de ne plus jamais partir l’attendrissait au plus haut point.

« Plus jamais. Promis. Désormais je vais vivre avec vous. »

Et il espérait bien pouvoir rattraper le temps perdu même s’il était peiné de ne pas avoir été là aux premières heures et années de sa fille. Il voulait être présent pour elle, être un père à l’écoute et qui saurait la conseiller pendant sa croissance. Maintenant qu’il la regardait dans les yeux, il remarquait qu’il avait les mêmes. C’était comme s’il se regardait dans un miroir. Comment avait-il fait pour ne pas le voir ? Heureux, il vint embrasser Emily qui n’hésita pas à y répondre. Mais ce qui combla le plus Samuel fut lorsqu’elle avoua l’avoir toujours aimé. Il se sentit comme soulagé, libéré du poids qui l’oppressait depuis toutes ces années. Et il se sentit malgré tout encore plus coupable de l’avoir abandonnée pendant trois ans.

« Tu n’imagines pas combien tu me combles… Je tâcherai d’en être digne. »

Maintenant qu’ils étaient une famille, ils allaient pouvoir faire des activités de famille. Et Betty semblait emballée à l’idée du traineau. Et en plus il y avait eu une naissance. Betty semblait adorer les chiens vu la vitesse à laquelle elle se préparait pour aller les voir. Samuel se leva avec ses béquilles et se traina jusqu’à l’entrée pour enfiler une chaussure et sa veste.

« Oh ils doivent être adorables !! Je peux choisir ? T’as pas déjà des chiots réservés ? Je veux pas te prendre ceux qui risquent de mieux se vendre… »

Il se prépara puis quitta la maison en suivant Betty, faisant attention à ne pas glisser dans la neige. Il avait hâte de guérir afin de pouvoir à nouveau se mouvoir normalement.


@Emily S. Pemberton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Chiot d'élevage

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Lun 19 Mar - 8:11

Betty se pelotonna contre Samuel, comme si elle essayait de s'incruster en lui. Peut être cherchait elle à imprimer sa marque pour l'empêcher de disparaître à nouveau. Emily lui avait tant parlé de ce papa si formidable et pourtant si absent. Du haut de ses trois ans, Betty savait et comprenait certaines choses, certaines émotions. Comme le fait que sa maman avait de la peine, que l'absence de ce papa qu'elle découvrait désormais pesait énormément dans le cœur de cette maman qui prenait soin d'elle au point de sacrifier beaucoup de choses pour elle. Betty voyait et entendait, elle analysait le tout pour former des choses dans son esprit pas toujours cohérent. Mais désormais, elle comprenait qu'elle avait enfin un humain qui avait pris la place du papa absent et qu'on ne se moquerait plus d'elle à l'école.

Son nouveau papa embrassa sa maman et Betty ne put s'empêcher de sourire de bonheur. Parce que pour elle, il n'y avait rien de plus beau que de voir sa maman sourire et être heureuse. Emily manqua de pleurer mais elle savait que Betty n'allait plus rien comprendre si elle la voyait rire et pleurer en même temps. Elle embrassa le front de sa fille et serra un peu Samuel contre elle.

« Si tu as pensé une seule seconde que je ne t'aimais plus, alors tu es un idiot Samuel Carter... » Rit la brune avant de s'écarter.

La jeune femme aida le pauvre blessé à se mettre debout. Il est vrai qu'il y avait eu la naissance et qu'elle avait complètement oublié de lui dire. Le pauvre Samuel n'avait mit le nez dehors que pour aller chez le médecin. Il devait rêver de se détendre les jambes. La brune l'aida à se chausser et s'habiller chaudement. Ce n'était pas le moment d'attraper une pneumonie. Emily aida Betty à s'habiller chaudement, manquant de la voir courir dehors en chausson et pyjama.

« Pas encore, ils sont trop petits pour le moment, j'attends que leur pelage soit bien défini. Du coup, tu peux choisir. Je les mettrai sur le site quand ils auront un mois. J'ai déjà mis qu'il y avait une portée et le nombre de mâles et de femelles mais rien de plus. »

Betty avait couru vers la cage à peine le manteau fermé. Emily restait près de Samuel, l'aidant à ne pas se vautrer dans la neige. Ils entrèrent dans la cage. Dans le fond, dans la niche sur pilotis, on pouvait y voir le pelage de Jord sous des lampes chauffantes. Emily s'approcha doucement et caressa sa chienne qui lui lécha la main avant de fixer Samuel. La brune écarta un peu les couvertures, dévoilant de minuscules boules de poils blotties les unes contre les autres.

« Et voilà... Ils sont là. Ils sont cinq. Deux mâles et trois femelles. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Mer 4 Avr - 10:33

Maintenant que Samuel savait, il espérait que Betty comprendrait et lui pardonnerait son absence. Elle était encore petite mais il ne voulait pas qu’elle lui en tienne trop rigueur alors qu’il ignorait qu’elle existait jusqu’à présent. Sans doute auraient-ils l’occasion d’en reparler lorsqu’elle serait un peu plus âgée. Au fond, Samuel n’était pas si vieux que ça. Il était même très jeune pour être papa et il espérait se montrer à la hauteur. Emily avait parfaitement réussi son rôle de maman jusqu’à présent et il était temps qu’il prenne le relai pour qu’elle puisse souffler un peu. Malgré le temps passé et les péripéties, Samuel aimait toujours autant Emily. Mais il avait craint qu’elle ne l’aimait plus. Et elle avait toutes les raisons du monde pour ça. Pourtant elle le traita d’idiot d’y avoir seulement pensé.

« Tu avais toutes les raisons du monde ne plus m’aimer… Mais je dois être un bel idiot pour m’être séparé de toi si longtemps de toute façon. »

Puisque Betty semblait impatiente de lui montrer les nouveaux nés chiots, Samuel n’eut d’autre choix que de s’habiller pour sortir. Avoir une patte abimée n’était pas simple mais il faisait avec. Heureusement Emily l’aidait. Mais il espérait qu’il serait bientôt sur pieds (lolololol) afin de ne plus être un boulet pour elle. La jeune femme l’informa que les chiots étaient encore tous disponibles car trop petits pour être choisis. Puisque Samuel n’y connaissait rien, il supposait qu’il prendrait celui qui voudrait bien de lui.

« Oh je pensais qu’on les choisissait plus vite que ça ! J’ai encore des choses à apprendre. »

Ils suivirent Betty à une allure bien plus lente puis s’approchèrent de l’endroit où étaient nichés les petits. Samuel se pencha comme il put et tendit doucement la main vers la chienne pour qu’elle le renifle et le laisse pouvoir toucher ses petits par la suite. Il caressa doucement la chienne lorsque le lui permis puis observa les boules de poils.

« Oh ils sont trop mignons ! Et si petits ! Oh je ne sais pas lequel choisir, ils sont tous mignons. Ils ont déjà des noms ? »

Il tendit la main pour les caresser du bout de l’index, ne voulant pas trop les déranger.

« Ca doit te fendre le cœur de te séparer d’eux à chaque fois non ? »


@Emily S. Pemberton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Chiot d'élevage

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Jeu 5 Avr - 13:59

Emily serra doucement la main de Samuel. Elle était juste très inquiète qu'il disparaisse de cette façon alors que tout allait bien entre eux. La brune se demandait même si le destin n'avait pas eu envie de s'acharner contre eux. Maintenant qu'elle l'avait récupéré, elle ne comptait pas le laisser partir. Plus jamais. Betty avait besoin de lui autant que Emily avait besoin de lui. La jeune femme comptait bien lui faire payer son affront s'il osait de nouveau l'abandonner. Oui, il était idiot. Idiot d'avoir pu penser que Emily ou sa famille pouvaient ne pas l'aider alors qu'il était en danger. Samuel devait apprendre et comprendre surtout qu'elle serait là pour lui, quoi qu'il arrive. C'était ça l'amour non ? Betty s'agita. Quand il s'agissait d'aller voir les chiens, elle était toujours partante.

« Je voulais que tu sois le premier à choisir !! T'es un privilégié toi !! » S'amusa t-elle à répondre.

La jeune femme aidait Samuel à se déplacer pour qu'il ne tombe pas dans la neige. Une fois devant la grande niche, la jeune femme le laissa regarder les petits chiots qui restaient au chaud, contre leur mère. Jord ne montra aucune animosité envers Samuel, bien au contraire. Elle le laissa faire et la présence de Emily y était pour beaucoup.

« Oui, difficile de croire qu'ils vont devenir énormes hein ?? » Elle secoua doucement son visage. « Non mais je vais devoir leur en donner un. On t'attendait avec Betty, elle tient à ce que tu participes !! »

Betty avait tellement insisté pour que Samuel participe à la chasse aux prénoms que Emily avait fini par se résigner. Elle pinça les lèvres dans une moue songeuse et haussa les épaules, légèrement.

« Si mais bon... Je ne peux pas tous les garder... Malheureusement... Bon alors, tu veux un mâle ou une femelle ? Les deux là, les plus foncés ce sont des mâles... Et les trois autres des femelles. Je t'apprendrai à bien l'éduquer parce que tu verras que, comme toi, c'est très têtu comme chien ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Mer 18 Avr - 11:22

Privilégié, il l’était. Et pas juste parce qu’il allait pouvoir choisir son chiot avant tout le monde. Malgré son passé et la « rupture » qu’il avait pu y avoir entre Emily et Samuel, ce dernier était désormais heureux. Il avait récupéré l’amour de sa vie et une petite fille par la même occasion. Elle aurait pu être l’enfant d’un autre, il l’aurait compris et accepté. Mais même pas. Elle était sa fille à lui, son sang. Et maintenant qu’il le savait, cela lui paraissait comme une évidence.

« Ouais… je suis grave privilégié. Y a un piège quelque part ? Avoue ! Ca va me coûter combien de petits déjeuners tout ça ? » demanda t-il en plaisantant

Evidemment, cela n’allait pas se compter en nombre de petits déjeuners car il n’avait rien à leur devoir mais surtout il le ferait avec plaisir et non par obligation. Emily ne serait plus seule pour s’occuper de tout. Elle aurait enfin l’aide et le soutien qu’elle méritait. Samuel s’approcha doucement de la chienne et de ses chiots puisqu’elle semblait accepter sa présence. C’était d’adorables boules de poils encore toutes petites. Mais à voir la mère, ils ne resteraient pas petits longtemps. Ce qui fit chaud au cœur de Samuel fut le fait que Betty avait insisté pour qu’il les aide à trouver des noms pour les chiots.

« Quand on voit la mère, on réalise mieux… mais c’est fou comme ça grandit ! Enfin un peu comme nous au final. Mais on est quand même beaucoup moins adorables ! » fit-il en souriant « Je ferai de mon mieux pour vous aider à les nommer ! On doit respecter une lettre ou quelque chose comme ça ? »

Il n’y connaissait pas grand-chose mais il était à peu près sûr qu’il y avait une sorte d’année du chien pour les nommer. Peut-être que pour les chiens d’élevage c’était différent mais il préférait se renseigner. Il ne lui restait plus qu’à en choisir un mais il ne savait pas du tout lequel prendre. Emily fit une remarque sur le caractère des chiens et Samuel tourna lentement la tête vers elle en plissant les yeux.

« Tu sous-entends quoi là au juste ? » fit-il avant de lui embrasser la joue « Je ne sais pas lequel prendre, ils sont trop mignons… »

Il tendit la main pour les caresser les uns après les autres avant de se saisir doucement du plus petit des trois. Il était moins grand et gros que les autres, comme s’il n’avait pas pu têter autant que ses frères et sœurs. Vu la couleur, il s’agissait d’une des femelles. Supposant qu’Emily aurait d’autant plus de mal à la vendre, il se décida pour ce chiot là.

« Je vais prendre celle-ci. Tu en penses quoi ? »


@Emily S. Pemberton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Chiot d'élevage

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Dim 29 Avr - 10:31

Emily posa un regard plein de tendresse et d'amusement sur Samuel, un léger sourire en coin sur le visage. Elle adorait tellement quand il faisait de l'humour comme ça. Il avait toujours été celui qui l'avait faite rire aux éclats, parfois même pour rien. La jeune femme pinça les lèvres, songeuse. Comme si elle calculait le nombre de petits déjeuners que ça allait lui coûter. Elle lui tapota l'épaule gentiment et sourit un peu plus.

« Tu vas au moins en avoir pour dix ans là... »

Bien entendu Samuel ne lui devait rien. C'était un peu une tradition d'avoir un malamute dans sa famille maintenant. Emily avait toujours eu ce chien en amour et elle avait travaillé dur pour avoir son élevage. Malgré tout, elle croulait sous les dettes et elle peinait à joindre les deux bouts entre son travail et Betty. Elle faisait passer tout ça avant elle et ça se voyait. Mais tout ça lui passait bien au dessus de la tête. La brune fit une moue songeuse alors qu'elle caressait le museau de Jord.

« Oui mais tu verras qu'un chiot grandit vraiment très vite. Il faut savoir bien profiter de quand ils sont petits. » Emily haussa les épaules. « Normalement oui, pour les concours il faut qu'ils portent la lettre de l'année de naissance. Cette année c'est le O. Après, même si le tiens aura son pedigree, tu n'es pas obligé de lui donner un nom commençant par O si tu ne veux pas faire de concours. »

Samuel semblait hésiter. Et Emily le comprenait bien. Elle hésitait toujours à les vendre. Si elle en avait les moyens, elle les garderait tous. Mais à force, elle se retrouverait avec des chiens à ne plus savoir quoi en faire. Jord était extrêmement calme, léchouillant par moment la main de Samuel ou de Emily et reniflant ses petits qui gesticulaient un peu, intrigués par ces humains qui venaient les déranger. Emily se mit à sourire doucement après que Samuel lui ait embrassé la joue.

« Tu sais très bien ce que je sous entends ! »

Samuel avait du caractère et il était particulièrement têtu. Quand il avait une idée en tête, il était difficile de la lui retirer et de le faire changer d'avis. Mais c'était ce qui plaisait à Emily au fond. Elle ne voulait pas qu'il soit différent. Le jeune homme fit enfin son choix et elle quitta l'enclos quelques secondes pour revenir avec un petit ruban jaune. Elle le noua doucement autour du cou du chiot.

« Voilà, ton chiot est réservé ! Maintenant, il faut que je lui fasse ses papiers et que tu lui trouves un nom ! Il sera à toi définitivement quand Jord aura fini de l'éduquer, vers deux mois et demi, trois mois. »

Samuel allait pouvoir le voir grandir et se lier avec lui tout de suite puisqu'il allait rester ici désormais. La brune allait devoir rapidement faire les papiers et mettre les chiots restant sur son site. Dans un sens, elle se sentait un peu coupable d'arracher les chiots à Jord mais elle savait qu'elle était une bonne mère et qu'elle les éduquerait parfaitement. Et puis, il y avait encore du temps avant que les chiots ne quittent le domaine familial. La brune se redressa et frissonna légèrement.

« Aller, on rentre, il fait super froid ! »

Elle attrapa Betty dans ses bras et fila dans la maison pour se mettre au chaud.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily]

Revenir en haut Aller en bas
 
Les blessures se referment [Samily]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» nouvelle table des blessures pour les héros
» 1x03 : "Soigner ses blessures"
» Les blessures du coeur sont profondes [En cours]
» Certaines blessures ne se referment jamais. [PV Anjuu]
» Amrita Pinkt, les blessures du passé ne se referment jamais... []

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pepperville :: Habitations-
Sauter vers: