CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Version 7 : It's always summertime

Et voilà déjà la sixième version de Pepperville.
Vous pouvez aller la commenter dans ce sujet
Faire grandir Pepperville

Pour faire grandir Pepperville, il faut voter ! Alors n'oubliez pas d'aller voter dans ce sujet
Voter vous rapporte des patounes. Mais surtout, ça vous rapporte des potes pour RP.
On les veut !

James attend son fils. Rosamund attend son lord friendzone. Sookie attend son meilleur ami.
Tess attend sa grand-mère. Emily attend son père et son frère. Gina attend ses enfants. Hal attend son lien vaguement romantique.
Alexis attend le reste de sa famille. Clémentine attend le reste de sa famille.

Partagez | 
 

 Les blessures se referment [Samily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Samuel Carter
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Les blessures se referment [Samily] Mer 7 Fév - 16:56

Enfin Samuel quittait l’hôpital. Il n’en était pas mécontent car il n’appréciait pas forcément d’être allongé sur un lit inconfortable, entouré de ses compagnons d’infortune. Il était encore un peu ronchon de sa mésaventure mais il allait déjà mieux depuis qu’il avait vu Emily et Betty. Il était même heureux qu’elle lui ait proposé de s’occuper de lui pendant sa convalescence. Rien ne l’y obligeait après tout. Il espérait surtout ne pas être un poids pour elle.

L’hôpital leur avait prêté le fauteuil roulant pour la première semaine afin de faciliter les déplacements de Samuel et avait également donné des béquilles pour la suite. Equipé, Samuel s’entrainait à naviguer dans la maison d’Emily en prenant soin de ne pas percuter les meubles et de ne rien faire tomber. S’il avait su qu’avoir une jambe en moins était si contraignant, il aurait laissé passer Alexis devant. Enfin, ce qui était fait était fait et il faisait de son mieux pour soigner sa jambe.

La première semaine, il la passa presque intégralement au lit, trop malade pour se promener ailleurs. Heureusement, la fièvre passa et il alla vite mieux grâce à Emily et Betty. Bientôt, il n’eut plus besoin du fauteuil et se déplaçait tout seul à l’aide des béquilles. Il essayait d’aider Emily comme il le pouvait mais il se faisait souvent rabrouer. Néanmoins, un matin, il vérifia si Emily dormait encore dans le canapé. Elle avait « insisté » pour qu’il reste dans le lit pendant qu’elle dormirait sur le canapé et il avait été contraint d’accepter. Assuré qu’elle ne bougeait pas, il se dirigea vers la cuisine en veillant à ne pas faire de bruit avec ses béquilles. Il y allait tellement doucement qu’il manqua de glisser et de se foutre par terre avant d’arriver à la cuisine. Une fois là-bas, il prépara le café, le lait pour Betty et fit griller quelques tartines tout en préparant la pâte à pancakes. Heureusement qu’il n’avait pas perdu l’usage de ses bras. Faire tout ça lui faisait plaisir. C’était la moindre des choses s’il pouvait aider et leur faire plaisir en retour. Et il appréciait de partager ces moments avec elles, redoutant le moment où ils cesseraient car il serait guéri et devrait rentrer chez lui, seul, dans sa maison à trous. Pour l’heure il espérait surtout qu’Emily n’aurait pas trop de visite car il craignait un peu de croiser son frère ou sa sœur. Il ignorait ce qu’Emily avait bien pu leur dire sur lui pour le moment.


@Emily S. Pemberton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Chiot d'élevage

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Jeu 8 Fév - 0:55

Est ce que c'était une décision raisonnable ? Est ce qu'elle avait bien fait ? Est ce qu'elle avait seulement réfléchit aux conséquences de ses actes ? Non. Définitivement non. Emily n'avait vu qu'un Samuel blessé et seul. Comment il s'en serait sorti en rentrant chez lui ? L’hôpital n'aurait pas pu le garder bien longtemps, il aurait été renvoyé chez lui. Et il aurait été tout seul. Emily n'aurait jamais pu dormir la nuit en sachant que l'homme qu'elle aimait était seul chez lui alors qu'il était malade et incapable de se déplacer. La brune ne lui avait alors pas laissé le choix, l'obligeant à venir se rétablir chez elle, avec les chiens et Betty.

Malgré le fait que Samuel avait beaucoup râlé, il avait fini par « accepter » de dormir dans le lit de Emily. La jeune femme n'allait pas le faire dormir dans le canapé alors qu'il n'était pas bien du tout. La brune s'amusait à plier et déplier le canapé pour avoir un lit plus confortable. Ce n'était pas le Ritz mais au moins, Samuel était tranquillement installé, au chaud et sur un matelas bien moelleux. Emily avait fait la navette entre ses chiens et Samuel. Betty ne l'avait presque pas quitté de la semaine malgré que Emily lui avait interdit de l'approcher pour qu'elle ne tombe pas malade. Du coup, comme la petite ne voulait pas écouter, elle avait mis tout le monde sous homéopathie. Samuel avait eu le droit à un régime spécial pour se remettre. Et chaque repas se déroulait dans le lit parce que Betty ne voulait pas laisser le pauvre garçon tout seul. Cette semaine avait été le plus belle et la plus douloureuse de sa vie. Chaque fois qu'elle voyait Betty avec Samuel, elle avait envie d'avoir une conversation avec lui, de lui dire, de lui montrer l'acte de naissance où figurait son nom dans la case « nom du père ». C'était tellement dur pour elle de ne regarde dire.

Emily ouvrit mollement les yeux, grimaçant légèrement en se rendant compte que Wookie était couché complètement sur elle, comme d'habitude. La brune posa sa main sur la tête du chien pour le caresser, le poussant un peu. Une bonne odeur de café parvint à ses narines, lui faisant tourner la tête vers la cuisine. À cette odeur s'ajouta des pancakes. Elle doutait que Betty ait appris à cuisiner, donc Samuel était debout. Repoussant son chien, la brune se leva, enfilant ses chaussons avant de se diriger vers la cuisine. Elle se posta à l'entrée et observa Samuel sans rien dire, les bras croisés contre sa poitrine. Betty ne tarda pas à arriver, regardant sa mère puis Samuel, prenant la pose de sa mère, silencieuse. Il allait se faire gronder.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Ven 9 Fév - 21:31

Bien que Samuel avait eu ses parents pour lui préparer ses repas, il avait appris la cuisine avec sa mère. Il aimait bien préparer les repas avec elle et n’avait pas trop perdu la main depuis son départ. Et puis, faire des pancakes n’avait rien de trop compliqué. Il ne savait pas trop ce que mangeaient Emily et Betty le matin alors il sortit un peu de tout. Après tout, elles mangeaient forcément ce qu’elles avaient chez elle et Samuel se souvenait assez bien des goûts de son ex petite amie. Il surveillait les tartines pour qu’elles ne brûlent pas entre temps puis posa une partie du déjeuner sur la table, se concentrant sur les pancakes. Pour éviter d’être encombré par ses béquilles, il sautillait sur son pied valide. Les béquilles étaient posées contre le plan de travail où il s’affairait. Et à force de remuer, il les percuta et elles s’effondrèrent sur le sol.

« Merde… » marmonna t-il en espérant que cela n’avait pas fait trop de bruit

Il espérait qu’Emily et Betty ne seraient pas réveillées par le bruit qu’il venait de causer involontairement. Alors qu’il se penchait pour les ramasser, il remarqua des pieds à l’entrée de la cuisine. Il leva les yeux et remarqua Emily et Betty qui le fixaient, les bras croisés, comme si elles étaient mécontentes. Samuel se redressa avec les béquilles et se mit à sourire. Si elles étaient déjà là, au moins il n’avait pas pu les réveiller avec sa maladresse.

« Oh bonjour ! Restez pas plantées là, venez manger pendant que c’est chaud ! J’ai presque fini les pancakes. » Il jeta un œil vers Betty « Tu aimes les pancakes au moins ? »

Il retourna à sa poêle pour sauver le dernier pancake qui manqua de brûler et l’ajouta à l’assiette où reposaient ses confrères avant de la poser à table.

« Vous avez bien dormi ? »


@Emily S. Pemberton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Chiot d'élevage

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Lun 12 Fév - 21:04

Emily se disait qu'elle aurait du menotter Samuel dans son lit. Ou au radiateur. Le jeune homme semblait avoir la bougeotte et était déjà debout, en train de faire le petit déjeuner. Emily se tenait sur le seuil de la cuisine, en peignoir et chaussons, les bras croisés sur sa poitrine. Elle n'avait même pas remarqué que Betty l'imitait. Le tableau devait être bien plus comique qu'autre chose. Samuel ne sembla pourtant même pas le noter. Il se contenta simplement de leur demander de s'installer. Emily pinça les lèvres puis attrapa Betty dans ses bras pour venir la mettre dans sa chaise haute. Puis, elle se déplaça pour venir déposer un bisou sur la joue de Samuel.

« Tu ne tiens pas en place hein ?? » Sourit elle en le pinçant doucement. « Merci d'avoir tout préparé, ça fait une éternité que personne n'a fait ça pour moi !! On a bien dormi et toi ? »

Emily s'installa à table et beurra les tartines de Betty, lui déposa devant le nez. Elle prépara un lait chaud puis le donna à l'enfant qui téta avec appétit. Elle regarda Samuel de haut en bas.

« Sammy ! Tu vas te faire bobo !! Assis !! »

La petite blonde se pencha pour tirer la chaise qui ne bougea pas. Emily sourit doucement et poussa doucement Samuel vers la chaise pour le faire asseoir. Même Betty avait décidé qu'il devait s'installer et arrêter de gigoter avec ses béquilles.

« Elle a raison, tu vas finir par te blesser ou casser quelque chose... ! »

Emily finit par s'asseoir, donnant un pancake avec du sirop d'érable à Betty. Elle se servit un café et commença à manger, soupirant doucement. Ça lui faisait du bien de n'avoir rien à faire pour une fois. De se reposer, de n'avoir que les pieds à mettre sous la table. Elle mangea avec son appétit d'oiseau et finit par boire deux tasses de café, regardant Samuel.

« Merci... Tu me changes la vie Sammy... Vraiment... J'ai pas envie que tu retournes chez toi... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Mer 14 Fév - 8:55

Comme Samuel s’y attendait, Emily l’enguirlanda. Enfin, gentiment. Après tout, même s’il était blessé, il ne voulait pas non plus qu’on lui fasse tout et qu’il reste le cul vissé sur une chaise à ne rien faire. Emily avait la gentillesse de l’héberger alors la moindre des choses était de lui faire plaisir ou en tout cas de l’aider dans ses tâches quotidiennes. Au final, la jeune femme le remercia, touchée par son geste.

« J’étais réveillé alors autant me rendre utile ! Et puis ça me fait plaisir. J’ai une jambe en vrac, je ne suis pas handicapé non plus ! Mais ouais j’ai bien dormi, merci. Ton lit est confortable ! »

Bien plus que le sien. Au fond, cela l’ennuyait d’occuper le lit d’Emily alors qu’elle dormait dans le canapé. Mais il n’osait pas lui dire de venir dormir avec lui. Peut-être que cela s’apparenterait à de la torture pour lui mais tant pis. Au moins elle serait mieux que dans le canapé. Betty intima à Samuel l’ordre de s’assoir, ce qui le fit rire. Elle avait l’autorité de sa mère mais il savait que c’était parce qu’elle s’inquiétait pour lui. Il tira une chaise et s’assit alors, veillant à ne pas blesser sa jambe bêtement.

« Voilà je suis assis, tu vois ? Je fais attention. » Il tourna la tête vers Emily « J’ai survécu à un blizzard pendant plusieurs jours, à un piège à ours, à des lynx… Je n’ai pas peur d’une cuisine ! »

Mais bon, il ne voulait pas non plus jouer les casse-cous. Juste rendre service. Maintenant qu’il était assis, il en profita pour manger ce qu’il avait préparé. Emily le remercia à nouveau. Cette aide semblait lui retirer une épine du pied. Etre mère célibataire et éleveuse ne devait pas être facile tous les jours. Mais la fin de sa phrase fit tout drôle à Samuel. Il la fixa d’un air à la fois surpris, touché et un peu embêté pour elle qu’elle soit si seule. S’il le pouvait, il accepterait volontiers de rester avec elle. Vivre avec elle était tout ce qu’il désirait. L’avait-elle pardonné si elle disait ça ? Il ne savait pas trop comment le prendre. Si c’était sous le coup de l’émotion ou autre. Elle lui avait bien dit ne plus l’aimer mais, et si ce n’était pas vrai ? Samuel pianota sur sa tasse de café, hésitant.

« Ca te plait d’avoir un handicapé dont tu dois t’occuper ? » demanda t-il avec un petit sourire amusé avant de reprendre, plus sérieux « Sincèrement, j’ai pas envie non plus. Peut-être qu’au fond je cherche à me casser un truc pour que mon séjour ici dure plus longtemps ! J’aime être avec toi et Betty… Tu voudrais vraiment… que je reste ? »

Peut-être qu’elle avait juste dit ça sur un coup de tête. Il préférait être sûr que tout cela soit murement réfléchi.


@Emily S. Pemberton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Chiot d'élevage

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Ven 16 Fév - 10:58

Emily sourit doucement. Elle appréciait beaucoup de voir que Samuel se sentait bien chez elle. Mais surtout, il se rétablissait bien plus rapidement que prévu. La jeune femme se sentait terriblement mal de ce qu'il lui était arrivé. Elle se demandait bien ce qu'il avait pensé à ce moment là. Est ce qu'il avait pensé à elle au moins ? Emily chassa rapidement cette pensée.

« Quand même, tu aurais pu te faire mal. C'est pas évident de gesticuler avec les béquilles. »

La brune était finalement installée. Betty ne tarda pas à donner des ordres à Samuel, lui offrant en sourire plein de malice et de tendresse. Comment résister à cette petite bouille attendrissante ? Emily n'y arrivait pas et Betty le savait. Le fait qu'elle fut seule pour éduquer cette petite fille devait beaucoup jouer. Elle lui avait tellement rappelé Samuel que Emily s'était aussitôt raccrochée à elle, comme si elle avait l'espoir que l'enfant fasse revenir son amoureux. La brune se mit à rire doucement avant de boire un peu de café.

« Tu devrais te méfier, la mienne est un vrai démon !! » S'amusa t-elle à répondre.

Alors qu'ils mangeaient tous tranquillement, la jeune femme se rendit compte qu'elle avait besoin de lui dans sa vie, au quotidien. Et pas juste en tant qu'ami. Mais avant d'envisager reprendre quoi que ce soit avec lui, elle devait lui avouer qui était Betty. L'ennui c'est que chaque fois qu'elle s'imaginait lui dire ou qu'elle s'apprêtait à le faire, son estomac et sa gorge se nouaient sous l'angoisse et elle en restait muette. Elle ne savait pas si c'était vraiment raisonnable de le faire vivre avec elle mais elle en avait envie, peu importe ce que sa famille en penserait. Il s'agissait de sa vie à elle. Elle la gérait comme elle le voulait. Et si jamais Emily se plantait alors elle savait qu'ils seraient là pour lui rappeler qu'ils l'avaient prévenu.

Un léger sourire apparu sur le visage de la jeune femme alors que Betty avait terminé son petit-déjeuner et réclamait la télévision. Emily se leva pour faire descendre Betty et alla dans le salon avec elle. Elle en profita pour faire son lit et replier le canapé, laissant Betty s'installer dedans avec son doudou, une couverture et Ewok qui s'allongea contre elle. Une fois les dessins animés lancés, Emily revint vers Samuel, se réinstallant à sa place.

« Pour répondre à ta question Sammy, oui j'ai envie que tu restes... J'en ai vraiment envie. Ma maison n'est pas très grande mais ça sera suffisant pour nous trois. Enfin, je pense... »

Emily ne savait pas. Elle voulait juste avoir Samuel près d'elle. Pendant trois ans elle en avait été privée à cause d'un abruti de tueur. Elle voulait rattraper le temps perdu. Si Samuel n'avait pas du s'enfuir, Emily serait sûrement mariée à lui, Betty aurait été éduquée par ses deux parents et tout irait bien dans le meilleur des mondes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Ven 16 Fév - 14:48

Emily n’avait pas tort. Il aurait pu se blesser ou aggraver ses blessures et retarder leur guérison. Néanmoins Samuel avait du mal  à rester assis à ne rien faire. Il détestait ça. Et puis il ne pouvait pas regarder Emily tout faire pendant qu’il avait le cul vissé sur une chaise. C’était au-delà de ses forces. Elle l’avait accueilli, la moindre des choses était donc de l’aider un minimum.

« C’est vrai mais je fais attention. Et puis je voulais te faire plaisir. »

Si c’était pour elle, il se fichait de se faire mal. Et puis au pire, il resterait un peu plus longtemps ici non ? Il en profita donc pour manger, content de voir que ce qu’il avait préparé plaisait. Même s’il s’était gentiment fait gronder. Au moins l’ambiance était bonne et Samuel était content de vivre ici, ne serait-ce que pour un temps. Emily avait néanmoins proposé à Samuel qu’il reste. Il n’avait clairement pas envie de refuser. Mais il se demandait si elle réalisait ce que cela impliquait vraiment. Elle ne répondit pas tout de suite, interrompue par Betty qui voulait regarder la télé. Pendant qu’elle installait sa petite, Samuel rangea la vaisselle de Betty et nettoya sa place avant de se rassoir pour ne pas se faire enguirlander. Emily revint et lui confia alors sa réponse. Elle semblait décidée et cela fit chaud au cœur de Samuel. Il ne pouvait pas rêver mieux.

« Alors je reste. Je n’ai aucune envie d’être ailleurs… Je ne prendrais pas beaucoup de place, ne t’inquiète pas. Je serai ton ombre ! Au pire, je ferais une extension… On sera bien, tous les trois.. Je prendrai soin de vous. »

Il tendit un bras vers Emily et tapota ses cuisses, lui faisant signe de venir.

« Ne t’inquiète pas, c’est ma jambe qui est blessée, pas mes cuisses. Viens… »

Il voulait l’entourer de ses bras, la sentir contre lui, lui communiquer sa tendresse et son amour. Peut-être qu’on fond elle n’avait jamais cessé de l’aimer. Mais il se demandait tout de même pas mal de choses. Après avoir hésité un instant, il observa Emily et se lança.

« Je sais que ça me regarde pas mais… Qui est le père de Betty ? T’es pas obligée de me répondre, j’avais qu’à être là à l’époque après tout mais… ce connard mérite pas d’être père. Il devrait être là, avec vous… »

Même si cela impliquait qu’il n’y avait plus de place pour Samuel.


@Emily S. Pemberton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Chiot d'élevage

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Ven 16 Fév - 20:36

Vivre avec Samuel était un rêve de petite fille pour Emily. Si les petites filles préfères s'imaginer future princesse et épouser un beau prince, Emily voulait juste son Samuel, devenir sa femme et vivre avec lui. Fonder une famille. Elle soupira presque de bonheur quand Samuel accepta de vivre avec elle. Tant pis de ce que penseront ou diront ses frères, son père et sa sœur. Il s'agissait de sa vie à elle et pas de la leur, même s'ils émettent des réserves sur les actes d'Emily. La brune ne se posait même pas de question sur comment ils allaient faire pour dormir. Elle se fichait de garder le canapé durant des mois, si c'était le temps qu'il faudrait aux deux jeunes gens pour se remettre ensemble. Emily hésita un instant avant de se lever, s'installant sur Samuel. Elle glissa son bras autour de ses épaules et sourit.

« Alors quand tu iras mieux, on ira chercher tes affaires... J'aurai un peu de temps pour te faire de place. » Sourit Emily.

Être assise sur lui, si proche, lui donnait envie de l'embrasser. L'envie fut d'ailleurs si grande que la brune se pencha légèrement, amorçant une tentative de baiser. Mais Samuel la coupa totalement en parlant. La brune se redressa, clignant des yeux comme si elle se réveillait. Samuel lui parlait du père de Betty et elle se sentit vraiment mal de la façon dont il en parlait. Surtout parce qu'il s'insultait lui même. La brune soupira doucement et se leva sans rien dire. Elle ne savait pas comment lui avouer ça. Emily alla fouiller dans un meuble du salon. Elle revint avec un papier, regarde Samuel avec hésitation.

« S'il te plaît Samuel. Ne me juge pas. »


La brune lui tendit le fameux papier qui était l'acte de naissance de Betty. Et sur l'acte de naissance, le nom de Samuel y figurait. Emily ne s'était pas vue ne pas mettre le nom de Samuel alors que c'était le père de Betty. Et au moins, maintenant il saurait. Libre à lui d'assumer ou de partir en fermant les yeux sur sa paternité. Emily ne lui en voudrait même pas.

« Je l'ai su à trois mois. En fait, je l'ai su quand tu es parti et je ne pouvais pas avorter, j'avais pas envie de toute manière. C'est notre fille et tu n'étais plus là. Elle est tout ce qui me reste de nous deux... Je ne savais pas comment te l'annoncer... J'ai peur que tu flippes et me laisse à nouveau même si je le comprendrai... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Mer 21 Fév - 13:44

Emily semblait décidée et Samuel espérait qu’elle ne regretterait pas sa décision. Même avec le meilleur optimisme du monde, il n’aurait jamais cru qu’Emily l’inviterait à venir vivre avec elle si vite. Même tout court. Mais il fallait croire que la jeune femme tenait encore beaucoup trop à lui. Et s’il pouvait l’aider et la soulager ne serait-ce que par sa présence, il n’hésiterait pas à s’installer là. Ils seraient un peu serrés mais Samuel ne voulait pas prendre trop de place.

« Ne t’en fais pas, j’ai très peu d’affaires. En revenant ici je n’avais plus grand-chose alors… ça ira vite ! Et je ne prendrai pas trop de place ! Par contre tu auras interdiction de dormir sur le canapé ! C’est chez toi avant tout… »

Et s’il le fallait, il dormirait sur le canapé à son tour. Pas question qu’Emily vive chez elle comme si c’était elle l’invitée. Et si elle voulait qu’ils vivent ensemble sans pour autant partager le même lit, il allait falloir qu’elle accepte ses conditions. Elle aussi avait droit au confort. Et il n’aurait bientôt plus l’excuse de sa convalescence. Tout ça les aiderait sans doute à se rapprocher à nouveau. D’ailleurs la jeune femme était bien proche de lui physiquement et il crut même qu’elle allait l’embrasser. Mais tout cela fut fugace. Il voulait savoir qui était le père de Betty. Quitte à réellement partager leur vie, il ne voulait pas de secrets entre eux. Il était prêt à tout accepter mais il voulait savoir. Emily disparut un instant et Samuel crut qu’il avait mis les pieds dans le plat. Bientôt elle allait lui demander de partir. Nerveux, il fut soulagé de la voir revenir. Elle tenait un papier et semblait hésitante. Pourquoi la jugerait-il ? Qui était donc ce père indigne ?

« Tu sais bien que je ne te jugerai pas quoiqu’il arrive… »

C’était la vie d’Emily. Qui était-il pour la juger ? Surtout après sa disparition. Il attrapa le papier, curieux et intrigué. Il s’agissait de l’acte de naissance, forcément. Le nom du père y était inscrit. Samuel Carter. Il se figea, les yeux légèrement écarquillés sous le choc. Pourquoi avait-elle mis son nom à la place du père ? Elle n’assumait pas ? Il lui fallait un nom ? L’esprit de Samuel fila à toute vitesse. Betty avait trois ans, il avait disparu un peu plus de trois ans… Les dates collaient. Maintenant qu’il y repensait, Betty lui ressemblait. Ils avaient les mêmes yeux. Si cela ne l’avait pas choqué outre mesure, maintenant cela lui semblait une évidence. Samuel en resta coi de surprise, balbutiant quelques mots sans réussir à en prononcer un correctement. Emily vint à sa rescousse en lui expliquant les circonstances de la naissance de Betty. Emily avait été enceinte de lui et il l’avait abandonnée lorsqu’elle avait le plus besoin de lui. Un profond sentiment de culpabilité lui broya l’esprit et le fit frémir. Après un petit instant de silence, il posa le papier et attira Emily à lui pour l’entourer de ses bras, sa tête contre son ventre puisqu’il était toujours assis, les larmes aux yeux.

« Pardonne moi Emi je… je ne savais pas… Si j’avais su je… je ne sais pas… j’aurais trouvé une autre solution… j’aurais laissé tomber cette histoire de vengeance, je… je suis désolé de ne pas avoir été là… » Il la serra contre lui avant de lever la tête vers elle « Plus jamais je ne t’abandonnerai. Plus jamais je ne vous abandonnerai. J’ai déjà manqué trois années des plus importantes… je serai là pour la suite. Ca a dû être dur toute seule… »

Il avait du mal à réaliser soudainement qu’il était papa. Il n’avait pas vécu la grossesse et l’accouchement. Et Betty était déjà grande. Mais elle était sa fille. Il se tourna pour observer Betty qui regardait la télévision.

« Elle ne le sait pas hein… ? »


@Emily S. Pemberton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emily S. Pemberton
Chiot d'élevage

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily] Jeu 22 Fév - 17:12

Samuel allait désormais s'installer chez Emily. La jeune femme ne se posait plus la question de savoir si c'était bien ou mal. Elle le voulait. Un léger sourire apparut sur son visage alors que le jeune homme semblait vouloir absolument prendre le canapé cette fois. Emily le laisserait faire mais uniquement quand sa jambe irait mieux. La brune s'imaginait déjà vivre la vie de famille dont elle avait toujours rêvé. Enfin, pas totalement ce qu'elle espérait puisqu'il n'était toujours ensembles mais ce n'était pas loin. Pas très loin non.

Seulement voilà, pour que toutes les choses soient bien claires, Emily devait annoncer à Samuel qu'il était le père de Betty. Elle craignait cependant qu'il ne la juge même s'il lui affirma le contraire. Il disait ça sans savoir ce qu'il allait découvrir. Emily se sentait très angoissée à l'idée que Samuel la rejette ou lui en veuille. Peut être qu'il allait lui reproché de ne pas l'avoir contacté pour lui annoncer la nouvelle. Alors, la brune prit son courage à deux main et laissa Samuel découvrir la vérité par lui même, lui montrant l'acte de naissance de Betty. Si l'enfant ne portait pas son nom de famille, elle restait sa fille. Samuel était légalement son père parce que Emily avait insisté pour le mettre sur l'acte de naissance. Après tout, elle n'allait pas non plus l'empêcher d'être un père. C'était à lui de voir s'il le voulait ou non. Emily observait un Samuel déconfit, angoissée à l'idée qu'il réagisse mal. Voyant l’incompréhension dans les yeux de Samuel, Emily lui donna une explication de comment tout ça était arrivé.

La jeune femme ne s'attendait pas à une telle réaction. Samuel semblait avoir la voix nouée d'émotion. Emily glissa ses doigts dans les cheveux du jeune homme, collant sa tête contre son ventre en se mordant la lèvre. Elle le câlinait contre elle, l'écoutant. Son cœur se réchauffait de savoir qu'il ne l'aurait jamais abandonné s'il avait su, ce que Emily avait toujours clamé à qui voulait l'entendre.

« Arrête, c'est rien Sammy... » Elle baissa le nez vers lui et sourit doucement. « L'essentiel c'est que tu sois là maintenant. Si ce n'est pas pour moi, ce sera au moins pour elle... »

Emily ne voulait plus lâcher Samuel, continuant de le câliner avec tendresse contre son ventre. Elle trouvait ce câlin particulièrement agréable. C'était comme si elle l'avait attendu toute sa vie. Son visage se tourna ver le salon où Betty était vraiment concentrée sur la télévision.

« Non... Enfin, elle sait qu'elle a un papa, j'ai parlé de toi mais je n'ai jamais montré de photo ou dis ton prénom... » Emily reposa son regard sur Samuel. « Tu veux lui dire ? Je suis certaine qu'elle sera heureuse... »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: Les blessures se referment [Samily]

Revenir en haut Aller en bas
 
Les blessures se referment [Samily]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» nouvelle table des blessures pour les héros
» 1x03 : "Soigner ses blessures"
» Les blessures du coeur sont profondes [En cours]
» Certaines blessures ne se referment jamais. [PV Anjuu]
» Amrita Pinkt, les blessures du passé ne se referment jamais... []

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pepperville :: Habitations-
Sauter vers: