AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue petit animal !!
Le forum est heureux de t'accueillir, il a ouvert le 04/12/2017
N'hésite pas à contacter le staff si tu as des questions !
Amuse toi bien ici !
Pour nous faire connaitre, il faut voter !! Clique vite et va chercher tes points dans le sujet !!
Le groupe Both se sent seul
Tout nouveau membre intégrant le groupe Both recevra 300 patounes à la validation
N'hésitez pas à nous rejoindre !

Partagez | 
 

 Little secrets [Effy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fana des bagnoles

MessageSujet: Re: Little secrets [Effy]  Dim 14 Jan - 13:12

Effy amusait beaucoup Noah. Sa situation semblait délicate mais il ne la trouvait que plus amusante. Comme quoi, être la fille d’un pasteur ne donnait pas forcément le caractère attendu malgré l’éducation qu’elle avait dû recevoir.

« Ils pourront pas toujours t’empêcher d’être qui tu es… » ponctua t-il

Un jour où l’autre ils sauraient. Ou alors il supposait que la vie d’Effy serait triste et fade. Il fallait qu’elle se prenne en main et il comptait bien l’y aider. Pas par altruisme mais parce que cela l’amusait. Quelque part c’était une façon de la pervertir mais il supposait qu’elle n’avait pas eu besoin de lui pour commencer. Au moins sa mentalité était intéressante. Elle n’était pas juste une bête fille de pasteur qui ne jurait que par la bible et par aider son prochain. Rien de plus ennuyeux. Cela pouvait avoir du bon pour certains mais Noah était clairement athée. Il se voyait mal aller dans un confessionnal sous peine que la personne qui l’écouterait se sentirait mal. Ou le jetterait dehors manu militari. Effy semblait bloquée sur le sujet elle aussi. Instagram était une façon d’extérioriser. Mais encore une fois, ce n’était pas tout à fait elle puisque personne ne le savait.

« Presque personne. » répliqua t-il avec un clin d’œil « Tu as l’air d’avoir pas mal d’admirateurs… Dommage que ton père ne s’en rende pas compte. T’es une belle fille, il croit quand même pas te garder comme une petite fille chérie toute ta vie quand même ? »

Cela devait arriver mais il était certain que ce n’était pas le cas d’Effy, qu’elle était suffisamment débrouillarde pour échapper à la vigilance parentale. Après tout elle était majeure et elle dissimulait déjà des choses. Noah également mais il était bien moins secret qu’elle sur ses activités. La seule chose qu’il cachait réellement était son passé et son mal-être. Cela ne le dérangeait nullement de parler de son « métier » et il aimait même plutôt ça. La reconnaissance était quelque chose d’essentiel pour lui. Il ne put s’empêcher de sourire un peu plus aux propos de la jeune femme qui semblait lui tendre des perches plus ou moins volontairement.

« Tu vas voir les courses de Derby parfois ? Tu pourras toujours t’essayer au rodéo si tu veux… Je te montrerais comment faire. Rien ne vaut une démonstration et un essai. La pratique, il n’y a que ça de vrai. »

En tout cas la jeune femme ne semblait pas se débiner malgré les sous entendus plus ou moins explicites. Il s’amusa néanmoins lorsqu’elle interpréta mal ses paroles. Elle voyait trop loin dans le futur. Noah était plus sur le moment présent.

« Je parle de ce soir en fait, après ta sortie du boulot. Là je n’ai que de la bière mais j’aurais tout un tas d’autres choses à te proposer. »

Plutôt que de continuer à réchauffer l’ambiance du parking, il l’emmena faire un tour dans sa voiture. Ce genre de véhicules n’étaient pas fait pour faire de la route comme une voiture classique. A quoi bon avoir tous ces chevaux si c’était pour rouler à 50 ? Dès qu’il put, il appuya sur le champignon. Il conduisait ainsi depuis ses 16 ans et maitrisait plutôt bien son véhicule. La route ne permettait pas autant de liberté que les circuits mais elle rajoutait un petit quelque chose d’excitant. La présence d’autres voitures et de virages serrés rajoutaient du piquant. Une fois arrêtés, il observa Effy qui semblait électrisée par la virée.

« Oh j’ai l’air calme mais je t’assure que ça me donne une bonne dose d’adrénaline. Quand tu as le volant entre les mains c’est encore bien différent que de le vivre en tant que passager. »

Et il adorait cette sensation. Il ne s’en sentait que plus vivant encore. Et il voulait la faire partager à Effy d’une certaine façon. La jeune femme ne sembla même pas hésiter. Elle proposa même une solution plus confortable pour eux. Le mouvement qu’elle fit avait quelque chose de très sensuel et Noah se sentit d’autant plus excité. Mais ce n’était plus la même sorte d’excitation. Il écarta les cuisses pour lui laisser la place nécessaire.

« Je m’occupe des pédales, je te laisse le reste… »

Dès qu’elle fut positionnée et qu’elle bougea le levier de vitesse, il appuya sur l’accélérateur. Il la laissa piloter à sa place, jetant un vague œil à la route, l’observant plus elle qu’autre chose. La route défilait et il la laissa faire un moment.

« Prend cette route là, elle est rarement empruntée, tu sera plus tranquille. »

En prononçant ces mots, il s’était rapproché d’elle, sa tête touchant presque la sienne. Elle devait sentir son souffle dans son cou, son nez frôlant sa peau. La main dont il s’était servie pour indiquer la route retomba nonchalamment sur la cuisse de la jeune femme, remontant légèrement avec lenteur.

« Tu apprécies ? »

Il parlait du pilotage. Ou d’autre chose. Qui sait ?


@Effy Evans
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Effy Evans
Des valeurs différentes

MessageSujet: Re: Little secrets [Effy]  Dim 14 Jan - 15:28

LITTLE SECRETS
Pas toujours, c’est vrai. Une fois partie, je leur dirai la vérité et ils garderont contact ou non avec moi, selon leur choix. Mais ils devront bien finir par connaître le fin mot de l’histoire, Noah a raison. En dépit du fait de ne pas avoir encore les fonds nécessaires à mon départ, peut-être qu’intérieurement je retardais le fait de devoir leur avouer qui j’étais vraiment, parce que ça signerait à coup sûr la fin de ma famille. J’ai beau dire tout ce que je veux, ils m’ont tout de même élevée dans l’amour, dommage qu’ils pensent que l’Amour a des limites de genre.

« Eh bien, si, j’imagine que je resterai son petit bébé jusqu’à la fin des temps. Enfin, au moins jusqu’à ce que je sois mariée à un homme qu’il considérera digne de ce nom ! »

Et ce n’était pas une mince affaire de convenir aux critères de mon père. L’homme de ma vie devait être grand et fort pour me protéger, viril parce qu’il n’y avait “pas de tapette dans la famille”, avoir un bon travail qui rapporte bien afin de pouvoir nous entretenir, nos futurs enfants et moi et être gentil et serviable. En bref, rien qui ne puisse me convenir parce que ce genre de prince charmant n’existe que dans les rêves de petites filles ou dans les contes de fées. De toute façon, je ne suis pas faite pour être mère au foyer, à attendre mon mari le soir en ayant préparé un bon repas. Non, j’ai besoin de vivre pleinement ma vie.

« Si on me voit au Derby, même en tant que spectatrice, mon père va criser. Ce n’est pas un endroit pour une jeune fille de bonne famille comme moi, dis-je en imitant la voix de mon géniteur. Mais en ce qui concerne la pratique, je suis prête à prendre des cours quand tu veux ! »

Qu’il parle du rodéo ou d’autre chose, comme je l’ai sous-entendu, je suis partante dans les deux cas, bien que je ne le connaisse qu’à peine. Il y a quelque chose en lui qui m’attire, comme un moustique vers la lumière. C’est comme une puissance magnétique incontrôlable. Un désir qu’on ne pourrait assouvir.

« Ce soir ? Je ne devrais pas avoir de problème pour faire le mur, ça me va ! » J’accepte sa proposition sans même me poser de question. Une voix résonne dans ma tête, une voix que je ne connais que trop bien qui me dit de ne pas suivre les inconnus. Mais je fais la sourde oreille, n’écoutant que moi-même, comme à mon habitude. « Tout un tas d’autres choses ? Tu pourrais être plus explicite ? » Je suis, pour le coup, véritablement intriguée. Décidément, il marque des points à chaque seconde.

Le tour en voiture me remue tout le corps et l’esprit, par la même occasion. J’ai envie de recommencer encore et encore, partir de Pepperville dans cette Corvette avec Noah, pied au plancher, et ne jamais revenir. Décoller d’ici à la vitesse de la lumière et vivre comme je n’ai jamais vécu, lâcher mon travail, faire un métier que j’aime ou simplement gagner encore en popularité sur Insta, m’envoyer en l’air avec Noah partout et tout le temps, rencontrer de nouvelles têtes, visiter le monde entier…
Une fois arrêtés, je me rends compte que je tremble pas mal tant je me sens vivante. J’arrive à entendre chaque battement de mon coeur résonner dans tout mon corps  et j’arrive même à sentir mon sang ne faire qu’un tour lorsque je m’installe entre les jambes de mon beau pilote.

« J’espère que tu n’as pas peur… »

Je ne perds pas une seconde et enclenche le levier de vitesse, ne sachant trop si la vague de chaleur que je ressens en cet instant provient de Noah ou de la nouvelle montée d’adrénaline qui m’envahit depuis que je suis derrière le volant. Evidemment, il appuie moins fort sur l’accélérateur et c’est normal, je ne suis pas sûre d’être capable de garder le contrôle d’une telle voiture si jamais il arrivait quelque chose. Cependant, cela ne m’empêche pas de prendre mon pied et de ressentir les vibrations de la Corvette, des pieds à la tête. J’ai l’impression de glisser sur l’eau tant la conduite est fluide, un seul petit mouvement de volant et la direction des roues est automatique, pas du tout comme dans le Break de Papa qui n’a qu’une direction semi-assistée.
Noah m’indique une route plus tranquille à suivre et je m’exécute, ne sachant même pas où je nous emmène. S’il connaît le coin, tant mieux, je suis sûre de ne pas être perdue et je serai rentrée à temps pour reprendre mon service. Encore que, cette petite virée à deux me donne tellement envie de m’enfuir que je ne sais même pas si je vais y retourner. J’ai envie que notre balade ne se termine jamais.
Je redescends un peu sur Terre quand je sens le souffle de Noah dans mon cou ainsi que sa main qui se pose sur ma cuisse, avant de remonter lentement. Par un réflexe idiot, je me mords la lèvre inférieure, laissant échapper un petit gémissement en guise de oui à sa question. Mon bas-ventre me chatouille et comme pour fuir cette main qui remonte dangereusement, je me rapproche encore plus à mon pilote, mes fesses clairement collées à son entrejambe. Prise au piège.

« Noah… »

Une fois de plus, je ne parviens pas à finir ma phrase. J’essaye de me concentrer sur la route, ce serait dommage de nous faire avoir un accident alors que ça commence à devenir sacrément intéressant entre nous. En guise de revanche sur l’excitation qu’il est en train de faire monter de plus en plus, je recommence à onduler mon bassin, sans que ce soit pour me faire une place cette fois-ci. Si je dois mourir d’envie, je le ferai tomber avec moi.
☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fana des bagnoles

MessageSujet: Re: Little secrets [Effy]  Dim 14 Jan - 16:55

Même s’il était né dans une famille des plus riches, son père n’avait jamais rien osé lui imposer. Surtout pas une future épouse. Et Noah le mettait au défi de le faire. Après l’enfance qu’il lui avait offert, mieux valait qu’il s’abstienne de prendre une nouvelle décision pour son fils. Noah était content de pouvoir mener sa vie tranquillement désormais, ce qui n’était pas le cas d’Effy.

« Un mari imposé ? Triste vie… Etre lié à quelqu’un qu’on aime pas doit être l’une des pires tortures existantes. Si c’est là ton destin je te plains. J’espère qu’au moins tu pourras profiter avant, à défaut de pouvoir t’enfuir. »

Ce n’était pas son problème mais il était bien content de ne pas être dans le cas d’Effy. A défaut de lui trouver un mari qui convenait, il lui proposait autre chose que la jeune femme semblait accepter. Elle n’avait pas l’air d’avoir froid aux yeux visiblement. Mais quelque chose semblait toujours la retenir un peu malgré tout. Sans doute l’ombre de sa famille.

« Déguise toi. Viens incognito. Certains viennent avec des casques dans le public. Personne ne saurait que c’est toi. Surtout pas ton paternel. Mais ce qui concerne la pratique, viens au ranch, je te montrerais… »

Et il était curieux de voir jusqu’où elle oserait aller. Quoiqu’il arrive. Au moins elle ne refusait pas la proposition du soir. Etait-ce la promesse de l’alcool qui l’intéressait ? Le fait d’échapper à la surveillance familiale ? Autre chose Il ne savait pas trop mais elle semblait ravie malgré tout.

« Je passerai te chercher alors. Après le boulot ou je dois attendre que tu sois rentrée chez toi ? »

Elle voulait en savoir plus. Noah se mit à sourire puis secoua la tête.

« Tu en sauras plus ce soir. »

Tout dévoiler d’un coup était beaucoup moins amusant et il voulait s’amuser. Et puis il ne voulait pas prendre le risque de la faire fuir à l’avance. Pour l’heure, elle ne fuyait pas, semblant même heureuse de partager ce bout de route avec lui. L’adrénaline procurée était appréciable, Noah le savait bien. Mais tout le monde n’avait pas la même sensibilité. S’il collectionnait les voitures de sport, ce n’était pas pour rien. Le bruit du moteur, la vitesse… Tout cela lui donnait des sensations uniques à chaque fois. Il voulait laisser Effy en profiter. Cela ne pouvait mener à rien de mauvais après tout.

« Je n’ai pas peur de grand chose… »

La voiture offrait une bonne protection et puis il conduirait à moitié. Effy n’avait pas 10 ans et elle avait l’air de savoir conduire comme il fallait. Il la laissait donc prendre ses aises, évitant qu’elle aille trop vite d’un coup. Mais lorsqu’il sentait qu’elle était plus à l’aise, il accélérait un peu pour faire des pointes de vitesse. La proximité forcée de leurs corps lui donnait envie de plus. Il ne se gêna pas pour lui faire sentir qu’il était là, au cas où elle l’aurait oublié. Il ne fallait pas que la voiture lui vole la vedette. Elle ne lui répondit que par un gémissement et il sentit qu’elle n’était pas indifférente. Il ne l’était pas non plus d’ailleurs. Sentir son arrière train contre son entrejambe était excitant et il fit glisser sa main le long de sa cuisse jusqu’à la remonter sur son ventre. Mais Effy n’était pas en reste et le mouvement qu’elle fit excita davantage Noah autant qu’elle le frustra de ne pas pouvoir aller plus loin sur le moment. Il ne put réprimer un sourire mi satisfait mi excité. Ah elle voulait jouer ?

Il vint glisser son nez contre son cou avant d’y faire glisser ses lèvres tandis que ses mains vinrent lui saisir les hanches fermement mais sans qu’elle soit prisonnière pour autant. Il déposa un baiser sur la peau de son cou avant de remonter pour saisir le lobe de son oreille entre ses dents. Ses mains glissèrent sous le manteau pour caresser ses flancs.

« C’est grisant la conduite, hein ? » murmura t-il à son oreille

Il savait qu’il y avait une zone qui servait entre autre de parking un peu plus loin mais il ne savait pas si la jeune femme voudrait s’y arrêter…


@Effy Evans
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Little secrets [Effy]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Little secrets [Effy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
» Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone
» [Suggestion] Cadeaux Secrets de Noël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pepperville :: Au delà :: Passé et futur-
Sauter vers: