AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue petit animal !!
Le forum est heureux de t'accueillir, il a ouvert le 04/12/2017
N'hésite pas à contacter le staff si tu as des questions !
Amuse toi bien ici !
Pour nous faire connaitre, il faut voter !! Clique vite et va chercher tes points dans le sujet !!
Le groupe Both se sent seul
Tout nouveau membre intégrant le groupe Both recevra 300 patounes à la validation
N'hésitez pas à nous rejoindre !

Partagez | 
 

 Tu es ton pire ennemi [Aydisa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Tu es ton pire ennemi [Aydisa]  Jeu 4 Jan - 21:10


   Elisa & Ayden

   Tu es ton pire ennemi

   

   Elisa lui était toujours apparue comme une femme forte, aussi compétitrice que lui. C’était d’ailleurs à cause de ce trait de personnalité commun qu’ils avaient été si souvent rivaux voire carrément en froid tous les deux.  Aujourd’hui, il apprenait à la connaître sous les traits d’une femme brisée par la perte de son enfant. Il ne pouvait que compatir avec son malheur, ayant également perdu Laura dans de tragiques circonstances mais la jeune femme avait encore la chance d’avoir une fille qui n’attendait qu’une seule chose, sûrement, celle de retrouver sa mère. Puis, il y avait son mari. Il devait très certainement souffrir autant qu’elle de la situation. Ayden se sentait presque impuissant mais au moins se dit-il, il pouvait veiller à ce qu’il ne lui arrive rien en intervention. Ce n’était pas grand-chose mais autant faire en sorte que cette famille ne soit pas brisée un peu plus. « Ta fille aussi a encore beaucoup de choses à apprendre. Elle a besoin de toi… Je ne te dis pas qu’il faut oublier ton fils, que tu dois plus souffrir de sa perte mais simplement ne pas perdre de vue, que tu as une famille. Une famille qui a besoin de se reconstruire, de retrouver le chemin du bonheur même si c’est long, même si c’est douloureux » dit-il alors qu’elle se trouvait dans ses bras, recherchant enfin un peu de réconfort et de soutien. « Tu n’as pas besoin de me remercier » sourit-il alors qu’elle réfutait sa proposition de vacances. Dans le fond, elle n’avait pas tort, ruminer seule à la maison, ne l’aiderait en rien. Il ne pouvait pas lui proposer de voir un psy car ce n’était jamais évident d’énoncer ce genre de conseils surtout que leur relation était encore à construire. Qui sait, peut-être plus tard. « C’est ça le problème… je ne l’ai pas encore surmonté. Toute ma famille souhaite que j’aille de l’avant, que je retrouve l’amour dans les bras d’une autre femme, que je fonde une famille mais c’est trop tôt. J’ai l’impression que si j’aimais une autre femme, je trahirai les vœux que j’ai énoncé le jour de mon mariage » soupire-t-il. « Au fait, je dois me retrouver un coéquipier.. Jesse est parti et le capitaine veut absolument que je me retrouve un coéquipier. Je pensais que tu pourrais l’être »  changea-t-il de sujet en évoquant cette proposition. Si Elisa devenait sa coéquipière, il pourrait ainsi veiller plus facilement sur elle.
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Tu es ton pire ennemi [Aydisa]  Jeu 4 Jan - 22:10


   Elisa & Ayden

   Tu es ton pire ennemi

   

   Je n'aimais pas me montrer faible et ça depuis longtemps. Encore plus depuis que j'étais rentré dans les forces de l'ordre. Une femme au sein de la police n'était pas souvent bien vu, on prenait encore à l'heure d'aujourd'hui , les femmes comme quelqu'un de beaucoup plus faible et c'est pour cette raison que j'ai tout faite pour me forger cette force et cette carapace pour qu'on ne voit pas que j'avais des faiblesses, et mes plus grosses faiblesses étaient ma famille, mes enfants et c'est pour cette raison qu'en ce moment je n'étais pas bien du tout. J'avais perdu un de mes enfants, et donc une cassure s'était formée dans cette carapace et même si les autres collègues ne voyaient rien ou encore faisaient semblant, Ayden lui c'était différent. Lui il avait bien vu la douleur en moi et avait su décrire d'où cela venait. Et c'est pour cette raison que je venais de tout lui dire et que je me montrais faible face à lui. J'avais confiance en lui, enfin depuis peu vu qu'avant c'était plus la guerre entre nous. Et je dois dire que même si entre nous ça allait mieux, je sais très bien qu'avec nos caractères ont allait se prendre la tête plus d'une fois. Mais il n'avait pas tort dans ce qu'il disait, ma fille avait besoin de moi, je devais prendre soin d'elle et elle faisait tout pour me montrer qu'elle allait mal elle aussi et qu'elle avait besoin de ses parents. " Le matin je me réveille et je me dis que je dois reprendre ma vie en main et quand je me retrouve toute seule, je n'arrête pas de penser à lui. Il me manque, mais je sais que ma fille a besoin de moi. J'essaye de tout faire pour qu'il ne lui arrive pas quoi ce soit et tous les jours j'ai peur pour elle. Parfois je me demande si on arrivera à retrouver le chemin du bonheur.Mais tu es là maintenant... Merci." C'est vrai qu'heureusement qu'il était là. Je restais dans ses bras quelques minutes et je dois dire que ça faisait beaucoup de bien d'être consolé et surtout de craquer. Je finissais par me calmer petit à petit alors que j'en apprenais plus sur lui, il avait perdu sa femme et je comprenais mieux maintenant comment il arrivait à comprendre cette douleur que je pouvais ressentir. " Je ne pense pas que la solution soit de se mettre en couple dans un premier temps, mais déjà de ressentir le besoin d'être apprécié et aimé d'une autre femme. Pour moi jamais personne ne pourra remplacer mon fils. Même si je devais avoir un autre enfant, ça ne sera jamais Samuel. Tu ne pourras pas remplacer ta femme, mais je pense qu'elle aimerait que tu sois heureux non? " C'était à mon tour de chercher à le conseiller, cette journée était vraiment étrange. On se haïssait il y a encore quelques mois et maintenant c'était différent. Puis il me faisait une proposition encore plus surprenante. Je m'éloignais de lui en le regardant surprise. " Tu me veux comme coéquipière? Tu es sûr avec mon caractère que j'ai et le fait que j'ai dû mal à me concentrer en ce moment? Tu es bien sûr de toi?" J'étais vraiment surprise mais contente aussi, car je connaissais bien comment Ayden travaillait, c'était un très bon élément, et si on était ensemble au travail, on allait former un super duo, j'étais vraiment touché en tout cas et il arrivait même à me faire faire un petit sourire. " Où est-ce un moyen de garder un oeil sur moi?"
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Tu es ton pire ennemi [Aydisa]  Dim 7 Jan - 22:48


   Elisa & Ayden

   Tu es ton pire ennemi

   

   Ayden était l’ainé de sa famille et à ce titre, il se sentait presque comme investi d’une mission : celle de veiller sur ses frères et sœur. Or, au fil du temps et des années, cette mission s’était étendue à ses proches puis au reste de la population. Sa vocation de flic, il l’avait ressentie très jeune. Le besoin d’arrêter les méchants, de protéger les innocents et les plus faibles, tout cela, c’était comme ancré dans son ADN. Aujourd’hui, c’était presque devenu comme une raison de vivre, de continuer à avancer. Il n’avait plus rien qui le retenait réellement depuis la mort de Laura. Sa femme lui manquait et il ne se passait pas un seul jour sans qu’il ne regarde leur photo de mariage ou ne songe à combien la vie avait perdu de ses couleurs sans son sourire à ses côtés. Alors, comprendre ce que ressentait Elisa était particulièrement aisé même si on ne pouvait réellement saisir l’infinie douleur qu’était celle de perdre un enfant. « Le simple fait que tu te poses cette question est déjà un bon signe car cela signifie que tu souhaites que le bonheur revienne. Cela aurait été bien plus inquiétant si tout cela t’avait laissé indifférente » dit-il en la laissant s’écarter alors qu’ils abordaient son propre deuil. Laura et lui avaient souvent évoqué la mort. En étant flic à la criminelle, Ayden avait toujours été exposé à la violence et il avait rapidement pris les devants en s’assurant que sa femme n’aurait rien à gérer en cas de problème fatal sur une enquête. Ils étaient loin de se douter à l’époque, que ce serait elle qui partirait la première. « Laura m’a toujours dit que s’il devait lui arriver quelque chose, elle souhaitait que je refasse ma vie mais c’est juste au-dessus de mes forces. Je n’ai connu qu’elle, elle a été mon premier et unique amour. L’idée même d’aimer une autre femme me parait être de la science-fiction. Et puis, je crains tellement d’oublier sa voix, son rire » avoua-t-il les yeux dans le vague avant de se passer une main sur la nuque, légèrement mal à l’aise.

Le jeune homme changea de sujet, proposant à Elisa de devenir sa coéquipière puisque Jesse avait quitté Pepperville. « Justement, je connais ton caractère et c’est en toute connaissance de cause que je te propose de devenir ma coéquipière. Je sais que cela peut le faire ! » dit-il en hochant la tête avec fermeté. Ils sauraient se protéger mutuellement mais aussi se booster. L’esprit de compétition entre eux ferait des étincelles mais pourrait devenir un véritable moteur dans leur partenariat. « Disons que cela en fait partie… mais en temps normal, je t’aurais proposé d’être ma partenaire. Alors tu acceptes ? »

AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Tu es ton pire ennemi [Aydisa]  Lun 8 Jan - 19:11


   Elisa & Ayden

   Tu es ton pire ennemi

   

   
Rentré dans les forces de l'ordre n'était pas facile pour une femme, il fallait se battre encore plus fort que les autres et surtout prendre encore plus sur soit car les délinquants ne se sentaient pas menacer face à une femme. Et c'est ça qui avait forgé mon caractère, j'étais cette femme forte sur qui on pouvait compter et avoir confiance. Et c'est pour cette raison qu'Ayden et moi étaient toujours en conflit, car tous les deux on avait le même caractère et la même force surtout, toujours à vouloir aider son prochain le plus possible. Mais depuis la perte de mon fils j'étais totalement différente ce qui était normal, j'avais comme perdu une partie de moi et c'était dur car je me disais que si je n'étais pas capable de protéger mon fils, comment j'arriverais à protéger cette ville et des gens on peut dire inconnu pour moi, même si au bout des années je connaissais beaucoup de personnes ici. Et face à eux je cachais ce trou béant qui c'était formé en moi, mon fils me manquait et mon mari aussi, tellement de choses avaient changé entre nous depuis la mort de notre fils, c'était tellement dur à affronter chaque jour. Je commençais à découvrir un autre Ayden, c'était une autre personne que j'avais en face de moi et j'avais cette impression qu'il comprenait ma douleur vu qu'il avait perdu sa femme, j'étais touché et c'était bien la première fois que je voyais de la tristesse dans sa voix et son regard. " J'ai toujours l'espoir de retrouver le bonheur dans ma famille, mais je sais très bien que je ne serais plus jamais la même personne qu'avant. Puis je sais que j'y arriverais seulement si j'arrive à retrouver l'amour entre mon mari et moi. On s'aime mais... On agit comme des étrangers et je ne sais pas quoi faire. Il souffre tellement que j'ai peur de lui parler. " C'est vrai qu'avec Caleb on ne se parlait pus beaucoup, on se disait bonjour mais plus grand-chose et moi j'avais cette peur qui c'était créer en moi, peur de lui parler et dut fait que ça lui fasse du mal, ce que je ne souhaitais pas du tout, bien au contraire. Je voulais trouver un moyen de le rendre heureux mais je n'y arrivais pas. On venait à parler de lui un peu , ça me permettait de me caler sur cette tristesse qui était monté en moi un peu trop vite. " Je ne pense pas que tu puisses l'oublier et ce qu'il faut c'est que le jour où une femme te fait battre à nouveau ton coeur, il faudra lui en parler, Laura ne sera jamais oubliée et elle devra rester toujours dans une partie de ton coeur. Je sais que mon fils sera toujours dans mon coeur et personne ne pourra prendre sa place. Personne ne prends-la place de Laura, il faut juste que tu arrives à partager ce coeur avec une autre femme, même si ça te prendra du temps. " Je voulais l'aider, il était charmant, il méritait de trouver le bonheur dans les bras d'une autre femme, sa situation était très compliquées tout cas.

Petit à petit le me calmais, je ne voulais pas que qui ce soient d'autres me voit dans cet état. Et très vite Ayden changea de discussion en venant me proposer d'être sa coéquipière j'étais surprise car il y a quelques mois quand même on ne s'entendait pas du tout, mais là c'était le contraire, j'acceptais avec plaisir, surtout maintenant qu'on avait réussi à se confier l'un à l'autre. " Tu prends de gros risques, mais j'avoue que tu n'as pas un caractère facile non plus. " Je lui faisais un léger sourire, au moins il gardera un oeil sur moi et surtout j'avais confiance en lui, il m'avait sauvé là vue plus d'une fois ses derniers temps. "J'accepte coéquipier" Je lui faisais un sourire. " Puis j'ai confiance en toi, tu m'as aidé plus d'une fois dernièrement, je te promets de me reprendre en main. "C'était décidé, ce soir j'aurais une discussion avec Caleb.

AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Tu es ton pire ennemi [Aydisa]  Jeu 11 Jan - 23:49


   Elisa & Ayden

   Tu es ton pire ennemi

   

   Ayden n’était pas vraiment le mieux placé pour donner des conseils maritaux à Elisa. Son domaine de prédilection, c’était plutôt les criminels et leur psychologie. A Chicago, il avait pu suivre une formation de profiler et se perfectionner auprès d’un flic expérimenté. Son instructeur de l’époque l’avait même félicité pour ce talent presque inné. A un moment donné, il avait même songé à intégrer les mœurs et postuler pour un job plus risqué assurant les infiltrations en milieu criminel mais il s’était retenu. Parce qu’il avait peur ? Non. C’était même le contraire, le jeune homme savait combien il aurait aimé ce job avec d’autant plus de force s’il avait pu intégrer cette section de la police. Non, ce qui l’avait retenu, c’était Laura. Il savait que sa femme n’aurait pas supporté ce stress supplémentaire. Elle avait déjà eu tant de mal à accepter l’idée d’épouser un flic même si elle connaissait cette vocation depuis qu’ils étaient gosses. Peut-être avait-elle espéré qu’il finisse dans un bureau comme analyste. Le problème c’est qu’Ayden aimait le travail sur le terrain. Ici à Pepperville, la criminalité n’avait rien à voir avec Chicago, c’était même assez pépère à tout bien réfléchir mais il s’y sentait bien car il y avait un minimum d’action. Laura aurait aimé ça… « Peut-être arrêter d’avoir peur ? A force de te brider, à force de te dire qu’il va mal, qu’il vaudrait mieux taire les choses, vous ne faites que creuser davantage le fossé vous séparant. Si tu l’aimes alors confronte-le, cherche une réaction. Vous vous aimez, retrouvez-vous. Cela ne sera pas facile, il faudra beaucoup de temps mais cessez dans un premier temps, de vous contenter d’agir par habitude » lui conseillait-il en espérant ne pas commettre un impair qui ne ferait que les séparer davantage. Elisa en vint à lui donner un précieux conseil également de son côté : réussir à faire de la place pour une autre femme. « Je ne suis pas certain qu’une femme accepte de me partager même un temps, avec le souvenir d’une morte. Je verrais bien où le vent me mène » répondit-il en haussant les épaules. Il ne voulait pas fermer sa porte à l’amour mais est-ce qu’un cœur brisé pouvait encore aimer ?! Bonne question.

Finalement, si cette conversation s’était d’abord montrée assez houleuse, Ayden ne regrettait pas de s’être énervé car un premier contact s’était établi entre eux. Les nouveaux coéquipiers de Pepperville. L’un comme l’autre n’avait pas un caractère facile, leur rivalité reviendrait même très certainement sur le tapis mais qu’importe, ils pourraient sûrement veiller l’un sur l’autre. « Je te fais confiance partenaire et n’oublie pas, si tu as besoin de craquer ou simplement de parler, je suis là ! Maintenant au boulot, on a un rapport à écrire même si je déteste cet aspect-là de notre travail » dit-il avec un petit sourire en coin. Elisa et lui, allaient former une bonne équipe… Oui, Ayden sentait que cette collaboration porterait bientôt ses fruits.

TOPIC CLOS


AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Tu es ton pire ennemi [Aydisa]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu es ton pire ennemi [Aydisa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Cadeau pour mon pire ennemi ( Museau Balafré) !
» Notre pire ennemi ne nous quitte jamais, car c'est nous mêmes (With Rebecca)
» L'alcool est notre pire ennemi, fuir serait lâche. [Zoey]
» Je dis des mega-conneries
» Tu dois considérer ta famille comme le pire ennemi de ta liberté ▬ Mackenzie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pepperville :: Pepperville :: Forest Hill :: Bureau du Shérif-
Sauter vers: