AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue petit animal !!
Le forum est heureux de t'accueillir, il a ouvert le 04/12/2017
N'hésite pas à contacter le staff si tu as des questions !
Amuse toi bien ici !
Pour nous faire connaitre, il faut voter !! Clique vite et va chercher tes points dans le sujet !!
Le groupe Both se sent seul
Tout nouveau membre intégrant le groupe Both recevra 300 patounes à la validation
N'hésitez pas à nous rejoindre !

Partagez | 
 

 Tu es ton pire ennemi [Aydisa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Tu es ton pire ennemi [Aydisa]  Dim 17 Déc - 22:35


   Elisa & Ayden

   Tu es ton pire ennemi

   

   L’opération s’était terminée il y a quelques minutes mais Ayden n’arrivait pas à se calmer, il ne décolérait pas le moins du monde. La raison d’une telle rage ? Elle tenait en un prénom : Elisa. Sa collègue était devenue au fil des semaines, une véritable bombe à retardement et il ne comptait plus le nombre de fois où il avait pris le temps pour la couvrir ou masquer ses erreurs mais ce soir, il ne pouvait tout simplement pas fermer les yeux. Elle avait commis l’erreur de trop qui aurait pu la mettre en danger voire pire. Il fallait que cela cesse d’une manière ou d’une autre. La procédure voudrait qu’il en réfère à leur supérieur et qu’une enquête interne ne soit diligentée mais il lui était impossible d’en arriver à de telles extrémités. Elisa souffrait et si elle se voyait mise à pied, il se demandait ce dont elle serait capable. Il était bien placé pour comprendre ça : Ayden ne vivait plus que pour son boulot car c’était les seuls moments où la perte de Laura lui semblait presque acceptable. Il avait besoin de travailler pour occuper son esprit, pour se détourner de sa tristesse, de sa culpabilité. Elle avait beau l’avoir quitté il y a un an, il avait toujours l’impression que c’était hier. Auprès de sa famille, il souriait, il ne disait rien, affirmait de temps en temps que tout allait bien. En réalité, il était brisé, il se noyait dans le chagrin. Combien de fois lui arrivait-il de se mettre à pleurer à la sortie d’un rêve parce que la réalité le frappait de plein fouet ?! Encore trop souvent. « Bordel Elisa, tu veux te tuer ou quoi ?! C’est quoi ton problème ?? » s’était-il emporté à peine la porte du bureau où il l’avait entraîné de force, fermée. « Tu te rends compte que tu as encore merdé ce soir ?! » continuait-il d’exploser avant de donner un coup de poing dans le mur. Sa colère n’était pas entièrement dirigée vers elle. Il était également furieux après lui, après ce foutu destin qui leur avait arraché leurs proches. « Si tu continues comme ça, je vais plus avoir le choix, je vais être obligé de te signaler à notre supérieur »
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Tu es ton pire ennemi [Aydisa]  Dim 17 Déc - 23:17


   Elisa & Ayden

   Tu es ton pire ennemi

   

   

Ce soir c'était un vrai cauchemar, je devais travailler toute la nuit. C'était Caleb qui gardait Alex. Le boulot c'était vraiment le meilleur moyen pour moi de penser à autre chose, j'avais besoin de ne penser à rien, ni à Samuel qui était mort depuis presque un et encore moi au fait que Caleb et moi c'était différent depuis la mort de notre fils. J'avais perdu mon enfant, ma chair et mon sang, mais depuis avec Caleb tout avait changé, on ne se parlait plus, on s'aimait c'était sûr, mais on s'évitait et c'était trop dur pour moi. J'avais beau faire la femme forte, je n'arrivais plus à la supporter, cette tension à la maison m'empêché de trouver le calme et de me reposer surtout. Mon fils me manquait, je sais que jamais je ne le rêverais à cause de moi aussi, j'aurais dû être à la maison ce jour, mais l'amour de mon mari aussi me manquait plus que tout. Le travail était un bon moyen de penser à autre chose, mais parfois je ne me concentrais pas sur tout ce qui se passait, et ce soir j'avais pris beaucoup trop de risques. Quand on travaille dans la police, normalement on doit être très attentif à tout ce qui nous entourer, mais cette fois je n'avais pas fait attention, cet homme cacher dans un coin avec cette arme, heureusement que mon coéquipier était là, juste tous les deux, personnes d'autres pour voir l'erreur que je venais de faire. Pendant le chemin du retour je n'avais rien dire, pas un seul mot et pourtant je sentais bien le regard de colère qu'Ayden avait sur moi. Au bout de plusieurs minutes on se retrouvait au poste, j'avais envie de reprendre mes esprits et surtout mon calme, c'était un cauchemar cette soirée. Mais je n'avais pas le temps de faire quoi ce soit qu'Ayden m'entrainait de force dans un bureau. « Bordel Élisa, tu veux te tuer ou quoi .! C’est quoi ton problème . » Je sursautais un peu, c'était tellement rare qu'il s'énervait sur moi comme ça. J'allais m'adosser contre le mur en le regardant en croisant les bras. "C'est bon, c'était juste une erreur..." Je soupirais, il n'avait pas tort, en ce moment je n'arrêtais pas merder et Ayden à chaque fois me protégeait. « Tu te rends compte que tu as encore merdé ce soir .! » Je sentais la colère monter en moi, oui j'avais merdé ce soir et ce n'était pas la seule fois, il y a presque un an j'avais aussi merdé en rentrant chez moi plus tard que prévu. Je faisais un sursaut encore plus fort quand il tapa du poing sur le mur. Je fermais les yeux en faisant tout pour ne pas craquer. « Si tu continues comme ça, je vais plus avoir le choix, je vais être obligé de te signaler à notre supérieur » jamais je ne craquais, enfin si, mais c'était tout seul soit dans la salle de bain ou encore là où personne ne pourrait me voir. Mais ce soir c'était beaucoup trop pour moi. Et pour la première fois depuis longtemps je m'emportais contre lui. " Va voir les supérieurs, vas'y ne tu n'as qu'à y aller. Puis je perdrais mon job, de toute façon je le mérite... Cela fait un an que je merde j'ai bien compris... Tu veux que je te dise quoi hein... J'ai perdu mon fils... À cause de moi. Voilà tu l'as entendu, c'est de ma faute... Content..."Il était au courant de la disparition de mon fils, il m'avait aidé pendant les recherches. Mais après qu'on l'ait retrouvé, je ne parlais plus de lui. Jamais je n'avais dit que je me sentais coupable de sa mort. Je sentais les larmes couler sur mon visage, je ne tenais plus. Jouer la femme forte étée beaucoup trop dure, surtout quand je n'en parlais pas. Puis avec Ayden c'était différent, trop de compétition entre nous, donc je ne comprenais pas pourquoi il agissait ainsi. " Puis si je ne suis plus là tu auras tout le champ libre ..."
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Tu es ton pire ennemi [Aydisa]  Lun 18 Déc - 0:07


   Elisa & Ayden

   Tu es ton pire ennemi

   

   Ayden avait toujours détesté cet aspect colérique de sa personnalité. Il était toujours parti du principe qu’aucune décision n’était bonne à prendre sous le joug de la colère. Alors, il avait toujours fait en sorte de juguler cette émotion tout au fond de lui afin de se préserver et de protéger ses proches. A la mort de sa mère, il avait serré les dents pour ne pas hurler à l’injustice. Comment une femme aussi généreuse que sa mère avait-elle pu tomber malade et être arrachée aux siens ? C’était injuste. On lui avait dit au cours de l’enterrement que Dieu avait d’autres projets pour elle, qu’il l’avait rappelé à ses côtés. Il avait détesté ces propos. Ayden n’était pas croyant, il ne l’avait jamais été malgré qu’il eût essayé de comprendre la religion. Il avait échoué car il refusait d’accepter que son destin ne lui appartînt pas quoiqu’il fasse, quoiqu’il dise. A la mort de Laura, il s’était simplement effondré sur lui-même comme un pantin dont on viendrait de couper les fils. Sa mort avait été plus qu’injuste, plus que cruelle. Ils étaient tellement heureux ensemble, avaient des projets de vie, ils voulaient adopter un enfant pour fonder la famille dont ils rêvaient tant. Tout cela était parti en fumée mais là encore, il n’avait pas hurlé, il avait refusé de sombrer dans la colère.

Pourtant ce soir, il y cédait, laissant sa rage éclater parce qu’il avait eu peur à nouveau de perdre quelqu’un, parce qu’il en avait assez de voir les autres souffrir. Elisa n’était coupable de rien dans cette histoire, elle était une victime. Encore une famille brisée par la mort d’un être cher et cela, il n’arrivait plus à l’accepter. Cette colère n’était donc que le fruit d’une longue agonie qui avait débuté il y a trop d’années. Ayden avait besoin d’évacuer la pression et ce soir, il craquait devant cette femme. Elle avait beau lui dire que ce n’était qu’une erreur, à ses yeux, ce n’en était pas. C’était simplement l’erreur de trop. Combien de temps allait-elle se voiler la face aussi ? Se noyer dans le travail pour ne pas affronter cette cruelle vérité ? Réalité ? Elle, il lui restait encore une fille, un mari. Elle pouvait encore se tourner vers eux, trouver du réconfort. Le jeune homme n’était pas aveugle, il avait bien vu les rares fois où son mari était venu la chercher, qu’il y avait quelque chose de brisé entre eux. A Chicago, il avait eu un collègue qui avait perdu un fils, qui s’était tué accidentellement avec son arme de service. Un drame familial comme il en existait malheureusement beaucoup trop. Elisa craqua à son tour, le ramenant au présent, dans ce bureau vide. « Arrête de te sentir coupable bordel Elisa ! Tu n’as pas tué ton fils, tu n’as pas à endosser cette culpabilité ! Tu crois que cela va t’aider de perdre ton boulot ? Tu crois que je vais réellement aller te dénoncer ? Bon sang, tu ne comprends pas que je cherche à te protéger dans toute cette histoire ?! » s’écriait-il au risque qu’elle ne comprenne pas sa démarche. Après tout, ils n’avaient jamais été en très bon terme tous les deux. « Oublie un peu cette histoire de compétition ! Il n’y a aucun honneur a gagné sur un abandon… Elisa, ça peut pas durer comme ça, tu risques non seulement ta vie mais aussi celles des collègues ! Alors arrête de faire l’autruche et accepte qu’on t’aide » termine-t-il par soupirer en se passant une main sur le visage, essayant de se calmer.

AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Tu es ton pire ennemi [Aydisa]  Lun 18 Déc - 0:51


   Elisa & Ayden

   Tu es ton pire ennemi

   

   
À la mort de mon fils j'avais tout perdu, c'était mon petit garçon qui avait encore toute sa vie à vivre, donc là savoir que je l'avais perdu était tellement dure. C'est vrai j'avais encore ma fille et mon mari, mais je me retrouvais bien seule malheureusement car avec mon fils c'était totalement différent, quelque chose c'était brisé entre nous, cela faisait maintenant presque un an que je n'avais pas été prise dans ses bras, qu'on ne se parlait plus, enfin tout ce que faisait un couple en fait. Je n'avais personne à qui me confier et de toute façon je n'aimais pas me confier à qui ce soit, pour avoir quoi en retour, de la pitié, il en était hors de question. Je ne refuserais pas de la pitié, j'avais déjà eu trop ses regards sur moi lors de l'enterrement de mon fils, ceux de mes collègues quand j'étais revenu travailler, c'était insupportable et c'est pour ça que je faisais tout pour ne pas montrer la douleur que je ressentais, je faisais bonne figure devant tout le monde. Je sais bien que ce n'était pas la bonne solution de faire ça, il fallait que je parle de cette douleur à quelqu'un, mais non j'en avais pas envie. Et pourtant je devais me reprendre, j'avais pris beaucoup trop de risques pendant de nombreuses missions et encore une fois ce soir. Pendant ses plusieurs mois à travailler avec Ayden, ce qui ne me plaisait pas au début, je m'étais rendu compte qu'il avait essayé de me protéger plusieurs fois devant mes supérieurs. Mais tête de mule comme je suis, je continue de lui prendre la tête.
Et ce n'est pas ce soir que ça va changer, bien au contraire même. Puis le voir en colère comme ça, il s'énervait contre moi, ça n'arrangeait vraiment pas la situation et au lieu de me calmer, au contraire ça m'énervait. Donc oui, je m'emportais contre lui cette fois et j'espérais que personne ne m'entendrait. En temps normal je serais partie, ne pas m'énerver contre lui. Et craquer un peu plus tard dans un coin en m'arrêtant en plein milieu de la forêt. Mais là non j'en avais pas la force. J'avais besoin de sortir ce que j'avais sur le coeur et c'était Ayden qui allait prendre. Il avait beau me dire de ne pas me sentir coupable je ne voulais pas le croire. Je me sentais coupable, c'était de ma faute, ce soir-là j'aurais dut rentré à la maison et comme ça j'aurais pu être là pour mon fils qui n'aurait pas été pris dans cette tempête de neige. J'aurais su le protéger, c'était mon rôle malgré tout. Et je n'avais pas réussi à prendre en main mon rôle de mère. protéger, nourrir et rendre heureux sa famille, et seulement à 10 ans j'avais perdu mon fils. " Et pourquoi tu cherches à me protéger hein? Qu'est-ce que ça t'apporte? " Je me rapprochais de lui alors que les larmes coulaient toutes seules sur mes joues. En le regardant dans les yeux je venais lui dire. " J'aurais dut rentrer chez moi ce soir-là, mais non j'ai décidé de finir les dossiers et il est mort à cause de moi. J'aurais dut aller le chercher et le protéger... C'EST DE MA FAUTE..."Je m'emportais et ça me faisait tellement mal au coeur de le dire à haute voix. Je m'éloignais de lui en prenant ma tête dans mes mains en fermant les yeux. Comment je pouvais craquer comme ça devant lui. Qu'on m'aide, il en était hors de question. " Qu'on m'aide? Non mais pour quoi faire? Qui pourrait m'aider hein? Je n'ai pas besoin qu'on me prenne en pitié, je vois bien les regards de tout le monde sur moi à chaque fois que je fais un pas dans la rue. La réponse est non."
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Tu es ton pire ennemi [Aydisa]  Ven 22 Déc - 7:47


   Elisa & Ayden

   Tu es ton pire ennemi

   

   Qu’est-ce que cela pouvait lui apporter ? Bonne question. Ayden souhaitait juste l’aider parce que c’était dans sa nature de se montrer protecteur envers les autres. Puis, peut-être cherchait-il quelqu’un à protéger, à secourir parce qu’il refusait de le faire pour sa propre personne. Certains êtres se complaisaient dans leur douleur parce que cela leur permettait de ressentir quelque chose. Or, depuis la mort de Laura, Ayden avait l’impression d’être mort avec elle. Il n’arrivait plus à aimer les petites choses de la vie. Il se contentait de survivre et mettait un pied devant l’autre pour avancer. Sa famille comptait sur lui alors il continuait de sourire, de se montrer comme avant seulement, dans l’intimité de sa maison, il baissait les bras. La vie n’avait plus autant de couleurs qu’avant et il craignait à chaque jour, d’oublier le rire et la voix de Laura. Combien de fois regardait-il la dernière vidéo que son épouse avait fait d’eux ? Laura aimait prendre tout un tas de photos mais également de vidéos. Elle avait toujours eu la sensation qu’elle se devait de laisser une trace et puis, elle souhaitait que leurs enfants connaissent tout de leur histoire. A présent, il était seul, avec leurs souvenirs et cela faisait mal. Si mal. « Je ne cherche pas à te prendre en pitié Elisa ! Tu as besoin d’aide parce que je sais ce que cela fait de se sentir coupable de la mort d’un proche, parce que je sais ce que cela fait de rentrer chez soi et de ressentir cette cruelle absence. Cette impression de devenir fou, de se noyer dans son propre chagrin et de ressentir cette colère face à ce que tout le monde appelle le Destin ! » dit-il d’une voix ferme mais légèrement tremblante. Oh oui, il savait très bien ce que cela faisait d’être pris dans ce tourbillon et de ne plus savoir comment sortir la tête de l’eau. « Rien ne pouvait présager de ce qui allait se passer ! Tu ne pouvais pas savoir et on ne peut pas changer le passé mais tu n’es pas seule… Il y a un enfant qui compte sur toi et qui ne veut pas perdre à la fois son frère et sa mère. Bon sang Elisa, tu n’es pas obligée de jouer à la forte, tu as le droit de craquer, c’est humain ! » lui dit-il en plantant son regard dans le sien. Qui sait, peut-être s’il arrivait à la sauver elle, il y aurait de l’espoir pour lui.
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Tu es ton pire ennemi [Aydisa]  Ven 22 Déc - 18:00


   Elisa & Ayden

   Tu es ton pire ennemi

   

   
Bon je sais bien qu'aujourd'hui j'avais complètement merdé, mais depuis que Samuel était partis, j'avais cette impression qu'il me manquait une partie de moi. Perdre un enfant pouvait détruire les parents, et la preuve, Caleb et moi on n'agissait plus du tout comme un couple. Déjà fallait s'estimer heureux qu'on soit encore ensemble, mais il n'y avait plus se soutient qu'on avait avant, cet amour qu'on se montrait tous les jours, c'était vraiment dure. Donc j'avoue que oui, ma vie pour moi était détruite, mon fils me manquait, j'avais besoin de lui. Ce n'était pas normal qu'un enfant parte avant ses parents. Mais aujourd'hui je devais arrêter et me reprendre en main, mais comment y arriver, je ne me sentais pas capable de remonter la pente toute seule. Enfin à ce que je pouvais voir je n'étais pas toute seule, Ayden faisait tout pour me protéger et aujourd'hui il me montrait bien que j'avais été trop loin. Puis à quoi bon en parler, je ne voulais pas qu'on me prenne en pitié et qu'ensuite on parle dans mon dos, je ne supportais pas ça, je préférais faire semblant d'être forte, alors qu'au fond de moi je ne l'étais pas du tout. Puis j'étais surprise de ses paroles, comment pouvait-il comprendre ce que je ressentais, je ne comprenais pas. Il avait tout juste et ça me faisait encore plus mal au coeur. C'est vrai que tous les soirs j'avais besoin de voir mon fils et sa présence me manquait tellement. "Je déteste le destin. Ce n'est pas normal qu'un enfant parte avant ses parents. Comment réussir à remonter la pente après cette perte, je n'y arrive pas. Et comment tu arrives à me comprendre? Comment tu fais pour savoir exactement ce que je ressens? " C'est vrai que c'était assez étrange comme situation, il arrivait à viser juste. Mais c'est vrai qu'après un an c'était dur de remonter la pente. J'avais besoin de mon fils, mais j'avais cette impression d'avoir perdu mon mari, c'était encore plus dur à vivre tous les jours. Je restais au fond de la salle, les bras croiser en regardant le sol. Il n'avait pas tort, ma fille comptait sur ses parents pour grandir entre amour et joie, mais la joie c'était vraiment dur. "Craquer et quand hein? Devant ma fille, il en est hors de question, devant mon mari, encore moins, il souffre, c'est lui qui a retrouvé Samuel. Je dois être forte pour eux. "Je fermais les yeux alors que je tremblais de partout, cette tension que je ressentais en moi et surtout cette tristesse. C'était bien la seule fois que j'étais comme ça devant quelqu'un. " Il me manque... J'ai l'impression de ne pas réussir à remonter la pente..." Je sentais les larmes couler sur mon visage, je ne pouvais plus les contenir. Devant lui je faisais toujours la forte tête, mais là je n'y arrivais pas car il n'avait pas tort, je devais arrêter de faire la forte tête et me concentrer sur mon boulot. Je finissais par règlementer mon regard dans le sien. " Ne dis rien au supérieur, sinon ils vont me mettre une mise à pied... Je ne peux pas me retrouver sans mon travail, j'en ai besoin."
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Tu es ton pire ennemi [Aydisa]  Jeu 28 Déc - 16:20


   Elisa & Ayden

   Tu es ton pire ennemi

   

   Laura était toute sa vie et Ayden ne s’imaginait plus faire des projets d’avenir. En tuant sa femme, cet homme n’avait pas seulement enlevé une épouse à un autre homme mais tout son univers. En perdant Laura, Ayden avait perdu ses rêves de fonder une famille, de voir ses enfants grandir et s’épanouir à Pepperville. On lui avait enlevé le droit d’être heureux et de vieillir auprès d’une femme exceptionnelle. C’était tellement cruel que certains soirs, il se surprenait à être rongé par des envies de vengeance seulement, ce n’était pas lui. Il n’avait rien d’un homme empli de haine et de colère et il ne souhaitait pas le devenir à aucun moment. S’il cédait aux sirènes de ses plus sombres instincts alors, il perdrait une deuxième fois Laura. Et ça, c’était tout bonnement insupportable comme idée. Alors, il se raccrochait à sa famille, protégeant du mieux qu’il le pouvait ses deux sœurs et son petit frère, quitte à passer pour le chieur de service. C’était toujours mieux de se fixer un but, de se donner un objectif sinon il savait qu’il craquerait sous le poids du chagrin. « Non ce n’est pas normal et je crains que tu ne puisses jamais surmonter cela mais tu peux apprendre à vivre avec l’absence, à supporter ce chagrin… Je ne pourrais pas exactement savoir ce que tu ressens car je n’ai pas perdu d’enfant mais en perdant ma femme, j’ai vu mes rêves de fonder une famille partir en fumée. Les gens n’arrêtent pas de me dire que je retrouverai l’amour, que je suis encore jeune mais ils ne peuvent pas comprendre. C’est Laura dont j’ai envie, c’est elle la femme de ma vie… Tout comme tu ne pourras jamais oublier ton fils » dit-il en poursuivant leur conversation dans le but évident qu’Elise craque, qu’elle accepte sa souffrance car ce n’est que comme ça qu’elle arrivera à avancer à nouveau. « Et pourquoi pas maintenant ? Tu ne te dis pas que ton mari a simplement besoin que vous soyez forts ensemble ? Tu t’enfonces dans ta culpabilité et tu places une barrière entre ton mari et toi. Je ne te juge pas, je ne peux pas savoir combien c’est difficile pour toi, pour vous » soupire-t-il en voyant des larmes glisser sur les joues de sa collègue. Aussi s’approcha-t-il d’elle pour mieux attraper son poignet. « Allez viens là » murmure-t-il en l’attirant contre lui pour lui offrir une étreinte réconfortante. Ils n’avaient jamais été amis par le passé mais ils pouvaient l’être à présent. Puis, Elise le touchait dans sa détresse, dans son chagrin car tout cela, faisait écho à sa propre douleur, à son propre deuil. « Je ne dirais rien mais à une seule condition : si tu as besoin de parler, de craquer alors fais moi signe. Tu n’as pas besoin de gérer cela toute seule »
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Tu es ton pire ennemi [Aydisa]  Jeu 28 Déc - 20:41


   Elisa & Ayden

   Tu es ton pire ennemi

   

   
Tous les jours je me demandais pourquoi la vie était faite comme ça, un enfant qui mourrait avant ses parents, ce n'était pas normal et à cause de ça je n'arrivais pas à remonter la pente, et vu qu'entre Caleb et moi ça n'allait plus, je n'avais plus trop la force d'aller de l'avant, donc oui je restais plonger dans ma déprime toute seule. Mais cette fois Ayden avait fini par comprendre que ça n'allait pas du tout et il essayait de me faire comprendre que je ne pouvais pas rester comme ça. Mais je n'ai pas pour habitude de me plaindre, bien au contraire, je préfère jouer la femme forte surtout à mon travail, je n'avais pas le droit de montrer mes faiblesses. Et là c'était tellement dur d'en parler face à Ayden, mais je ne pouvais plus lui mentir, il avait bien vu que je n'avais pas la tête 100% concentré sur le travail, la preuve, j'avais mis ma vie en danger plus d'une fois. Et là j'apprenais que lui aussi il avait perdu quelqu'un de très important pour lui, sa femme, je comprenais alors pourquoi il arrivait si bien à me comprendre. "Mais il avait encore toute sa vie devant lui, il n'avait pas le droit de disparaitre aussi lui, j'ai l'impression de ne pas être une bonne mère, je n'ai pas réussi à prendre soin de lui. " Et rien que d'y penser ça me faisait tellement mal au coeur, mon fils me manquait, j'avais besoin de lui, d'entendre sa voix. Et surtout j'avais envie de revenir en arrière pour éviter de le perdre comme ça. J'avais peur que si je me laissais craquer une bonne fois pour toutes, je ne remonterais pas la pente et ça serait encore plus dur. Mais il n'avait pas tort, je faisais là forte en attendant que ça aille mieux avec Caleb, mais il souffrait et on devait arrêter de s'éloigner comme ça. " Je ne sais pas comment et j'ai peur de craquer et de me renfermer totalement sur moi... "Je sentais les larmes couler sur mon visage, c'était trop dur pour moi, je devais craquer une bonne fois pour toutes. Je n'avais pas pour habitude de me montrer dans cet état et là sans que je ne comprenne je me retrouvais attirer dans ses bras. Je n'avais pas la force de le repousser, je me laissais aller dans ses bras alors que je continuais de pleurer de plus belle. J'avais besoin de ça, être consolé. " Je n'ai pas pour habitude de craquer comme ça devant quelqu'un... Merci je vais essayer de venir te voir... Merci..."Je passais une main sur mon visage en essayant de me calmer, je devais vraiment revenir remonter la pente et avoir une sérieuse discussion avec Caleb. " Je vais essayer de me concentrer pour de bon sur le boulot... Je suis désolé pour ta femme, je ne savais pas. "
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Tu es ton pire ennemi [Aydisa]  Mar 2 Jan - 22:09


   Elisa & Ayden

   Tu es ton pire ennemi

   

   La douleur d’Elisa ne pouvait pas être mesurée, il en avait conscience. Enterrer son enfant, lui dire adieu, ce n’était pas le rôle d’un parent. Normalement, la logique voulait que ce soit le contraire ! Ayden savait pourtant ce que cela faisait de perdre un proche, de devoir dire adieu à la personne la plus chère à son cœur. Il avait perdu sa mère quelques années plus tôt, et Laura, il y a un an. La mort semblait le poursuivre mais il refusait d’y lire un quelconque signe de malédiction. Il souhaitait rester optimiste, à défaut d’être croyant. Puis, il avait besoin de croire que sa douleur s’atténuerait un jour et que les cauchemars s’espaceraient sans quoi, il sombrerait dans une folie douce-amère. Pour l’heure, c’était surtout sa collègue qui l’inquiétait le plus. Elisa était au bord de l’implosion, elle risquait sa vie stupidement en commettant des erreurs. Or, il refusait de perdre une autre personne. Il ne pouvait pas se le permettre car quoiqu’il dise en belles paroles, il se sentait complétement coupable de la mort de sa femme. Laura travaillait trop pour impressionner sa hiérarchie afin de demander son transfert plus facilement. Il aurait dû lui dire de lever le pied, de ne pas jouer au héros comme elle aimait si bien le faire. En réalité, son épouse prenait ses dossiers bien trop à cœur. Comme lui. « Si tu es une bonne mère, tu as toujours tout fait pour le rendre heureux, ça j’en suis certain »dit-il d’une voix ferme. Elle avait perdu son fils, c’était une tragédie mais aussi un accident. Elle ne pouvait pas s’en tenir responsable. Il termina par l’attirer dans ses bras, constatant qu’elle n’arrivait plus à retenir ses larmes. Un geste dicté par son sens aiguisé de la protection. C’était plus fort que lui surtout qu’Ayden n’avait jamais su résister à une femme qui pleure. « Cela fait du bien de craquer, ne t’inquiète pas, je comprends tout à fait » murmura-t-il en déposant un rapide baiser dans ses cheveux, ne souhaitant pas la mettre mal à l’aise avec ses attentions. C’est juste qu’avec deux petites sœurs, il avait l’habitude de se montrer câlin et tendre. « Prends peut-être des vacances ? Tu as besoin de souffler un peu… Laura est morte il y a un an… Elle a été assassinée » soupire-t-il. Une mort totalement injuste mais parait-il que la vie ne l’était pas.

Spoiler:
 

AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Tu es ton pire ennemi [Aydisa]  Mer 3 Jan - 17:41


   Elisa & Ayden

   Tu es ton pire ennemi

   

   
Parfois quand je me levais je me disais que cette journée irait mieux, mais dès que je passais devant la chambre de Samuel, les bonnes volontés tombaient tout de suite à l'eau. Puis quelques heures après j'allais mieux, mais il ne fallait pas grand-chose pour que la tristesse revienne m'envahir de plus belle. C'est vrai qu'il fallait pleurer, se laisser aller, mais c'était trop pour moi, je n'avais pas le droit de montrer cette faible, pas à Caleb en tout cas, il n'avait pas besoin de voir sa femme triste et encore moins à mes collègues qui eux avaient besoin de voir une femme forte, celles qui connaissaient depuis que j'étais arrivé dans ce poste. Je me donnais corps et âmes dans mon travail, aider les gens, résoudre les affaires, je n'avais peur de rien et j'aimais cette tension par moments. Enfin je me plaisais dans mon travail, j'étais là pour aider mon prochain. Mais c'est vrai que parfois ça ne faisait pas de mal d'avoir du soutien de la part d'une autre personne, surtout dans ma situation. Mais non, au contraire je retenais tout sur moi et mon corps ne pouvait plus retenir toute cette tension et tristesse surtout. C'est à cause de ça que de temps en temps je ne faisais pas attention à ce qui se passait autour de moi, je perdais la notion du temps quand je me retrouvais seule et surtout j'étais beaucoup moins attentive à mon travail et j'avais pris beaucoup de risques. Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'Ayden m'aide de la sorte alors qu'au début de notre relation on était comme des ennemis à toujours s'envoyer balader. Je ne connaissais pas ce côté-là de lui et j'étais contente de le découvrir. Je me rendais compte que je pouvais compter sur lui. Il faisait tout pour que j'aille mieux et essayer de me faire comprendre que j'étais une bonne mère, ce qui était dure à accepter depuis que j'avais perdu Ayden, je me remettais en question. " Oui mais il avait tellement de choses à apprendre. J'ai tellement de choses à lui dire... Il me manque." C'était dur, jamais je n'avais dit ça à qui ce soit et se le dire était tellement dur. Car oui chaque jour il me manquait, j'avais besoin de lui et de le voir grandir. Je me retrouvais ensuite dans ses bras, un rapprochement auquel lequel je ne m'attendais pas du tout, mais c'est vrai que ça faisait du bien. Je ne cherchais pas à le repousser, au contraire je restais dans ses bras alors que les larmes continuaient de couler le long de mes joues. "Merci..." Il n'avait pas tort, craquer de temps en temps et avoir du soutien faisait beaucoup de bien. Je sentais même un baiser sur mes cheveux, un geste doux et tendre de sa part, j'apprenais à connaitre cette autre partie de lui. " Des vacances? Cela voudrait dire resté chez moi toute seule, je ne me sens pas capable de surmonter le silence de la maison encore..." Je finissais par me détacher un peu de lui tout en le regardant. " Je suis désolé, tu as perdu un être cher. Assassiné c'est horrible... Des gens nous enlève des personnes qu'on aime, c'est dur d'aller de l'avant. Tu as mis combien de temps pour surmonter ta tristesse?"

Spoiler:
 

AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Tu es ton pire ennemi [Aydisa]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu es ton pire ennemi [Aydisa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cadeau pour mon pire ennemi ( Museau Balafré) !
» Notre pire ennemi ne nous quitte jamais, car c'est nous mêmes (With Rebecca)
» L'alcool est notre pire ennemi, fuir serait lâche. [Zoey]
» Je dis des mega-conneries
» Tu dois considérer ta famille comme le pire ennemi de ta liberté ▬ Mackenzie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pepperville :: Pepperville :: Forest Hill :: Bureau du Shérif-
Sauter vers: