AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue petit animal !!
Le forum est heureux de t'accueillir, il a ouvert le 04/12/2017
N'hésite pas à contacter le staff si tu as des questions !
Amuse toi bien ici !
Pour nous faire connaitre, il faut voter !! Clique vite et va chercher tes points dans le sujet !!
Le groupe Both se sent seul
Tout nouveau membre intégrant le groupe Both recevra 300 patounes à la validation
N'hésitez pas à nous rejoindre !

Partagez | 
 

 {flashback} Âmes Perdues [Elisa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Des valeurs différentes

MessageSujet: {flashback} Âmes Perdues [Elisa]  Mar 12 Déc - 14:29

Cela était étrange de remettre les pieds à Pepperville après tout ça. Sieg pensait que cela n’arriverait pas tout de suite. Pourtant il était parti depuis un moment maintenant. Et voilà qu’à présent il revenait en homme accompli mais brisé. Cela ne se voyait pas au premier abord mais il n'avait plus goût à la vie. Ses cheveux avaient légèrement poussés depuis qu’il avait quitté l’armée mais restaient courts, il y veillait. Un réflexe de son temps passé à l’armée sans doute. Désormais il était obligé de se mouvoir à l'aide d'une canne car sa blessure à la jambe n'était pas encore tout à fait guérie. Il évitait de trop presser le pas. De toute façon, plus rien ne pressait désormais. Il était en retraite militaire et était son propre patron. De quoi être tranquille pour le reste de sa vie. Mais pour ça, encore fallait-il que son mental l’accepte. Et ça, ce n’était pas gagné.

Maintenant qu’il avait repris les anciens  locaux de l’armurerie et qu’il s’y était installé pour de bon, il estima qu’il était temps de rendre visite à ses anciennes connaissances. Renouer avec elles ne pouvaient que lui faire du bien. C’était en tout cas un conseil de son psychiatre. Et vu qu’il était retourné à Pepperville, il allait devoir s’en trouver un autre afin de poursuivre les séances. Cela ne l’enchantait pas mais il savait qu’il en avait besoin. Mais pour l’heure, il n’allait certainement pas le crier sur les toits. Les gens avaient tendance à avoir pitié ou peur des gens qui pouvaient avoir besoin de consulter un psy.

Parmi la liste des personnes qu’il comptait voir en premier, il y avait Elisa. La jeune femme et lui avaient été très proches avant qu’il ne doive quitter le pays. Il lui avait écrit à plusieurs reprises, autant qu’il l’avait pu. Et puis les combats l’en avaient empêché. Il n’avait repris contact avec personne encore pour le moment. Peut-être que certains le pensaient même mort. La guerre ne faisait pas de cadeau. Observant une photo d’eux, un léger sourire s’afficha sur ses lèvres. Elle lui avait manqué. Il se demandait où elle en était à présent dans sa vie, si les choses avaient changées ou non. Il espérait qu’elle était heureuse. Et aussi qu’elle serait heureuse de le revoir. A coup sûr, elle ne s’attendait pas à sa visite.

Il se rappelait où elle vivait et s'y rendit aussitôt. Sieg gara son 4x4 devant, ne désirant pas s’inviter sur la propriété sans y être invité. Il se rendit jusqu’à la porte et hésita un peu avant de frapper. Peut-être allait-il tomber sur Caleb. Levant la main, il donna quelques coups sur la porte, attendant qu’elle finisse par s’ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: {flashback} Âmes Perdues [Elisa]  Mar 12 Déc - 23:01

Aujourd'hui je ne travaillais pas, j'étais de repos et ça faisait beaucoup de bien. Ce n'était pas facile de pouvoir tout gérer, surtout quand on a des jumeaux, de vrais petits monstres. Donc aujourd'hui c'était grand nettoyage. Je m'étais levé assez tôt pour profiter de la fraicheur du matin pour ouvrir la maison en grand une fois que tout le monde était partis. J'avais la maison rien que pour moi, parfois oui c'est bien d'avoir de l'aide, j'aime travailler en équipe et heureusement avec le travail que je fais. Mais en ce qui concerne le nettoyage et rangement de la maison, je préférais faire ça toute seule. Je commençais par le salon, la cuisine et ensuite je finissais par leur chambre, car oui ça c'était le plus dur, deux chambres rien que pour eux ce n'étaient pas simples tous les jours. Quand je vous dis que c'est de vrais petits monstres, mais mes petits monstres à moi que j'aime plus que tout. Depuis qu'ils étaient venu dans notre vie j'étais la plus heureuse et Caleb aussi. Je pouvais parfois rester des heures à les regarder tous les trois ensemble, entre faire l'avion avec chacun d'eux ou encore les jumeaux sauté sur leur père pour essayer de les faire tomber, un vrai bonheur. J'aime ma famille et je me dis qu'heureusement qu'ils sont là.

Une fois le rangement de la maison faite, je me rendais aux chevaux, et oui les enfants mais aussi les animaux, on en avait beaucoup, chien, chat et cheveux. Une grande famille pour nous. J'allais donc les voir pour prendre soin d'eux, je passais beaucoup de temps à les câliner, les brosser et nettoyer leur boxe. Puis sous le coup de l'envie, j'attrapais mon cheval, je le sellais et je partais faire un petit tour dans la forêt. Sentir le petit vent sur mon visage me faisait beaucoup de bien. Je revenais à la maison au bout d'une bonne petite heure. Et oui faut bien faire une petite pause de temps en temps. Puis je me rendais compte qu'il y avait quelqu'un à la porte. J'étais surprise de voir quelqu'un chez moi, je ne m'attendais pas à avoir une visite. Je me rapprochais de la maison alors que je restais à cheval et quand il se retourna c'était le choc. "Wolfy?" Enfin Siegfried, mais qu'est-ce qu'il faisait là, c'était une surprise. Je ne savais pas qu'il était de retour ici. Cela faisait depuis longtemps que je n'avais pas eu de nouvelles. Et malheureusement je m'étais dit qu'il était peut-être mort au combat, il arrivait souvent qu'il y ait des disparus et j'avais eu du mal à l'accepter. J'avais tellement l'impression de voir un fantôme devant moi. Je descendais très vite du cheval et je courrais vers lui en sautant dans ses bras. J'avais eu quelques secondes de silence avant de réaliser que c'était bien lui et une fois fait, je me retrouvais en quelques secondes dans ses bras. J'étais heureuse et il devait bien le voir. Je le serrais contre moi de peur de le voir disparaitre à nouveau. Je venais déposer un baiser sur sa joue en faisant un grand sourire. " Mais qu'est-ce que tu fais là? Depuis combien de temps tu es rentré? Est-ce que tu vas bien. " Beaucoup de questions, mais moi j'avais pensées qu'il était mort, donc là c'était la joie pour moi.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Des valeurs différentes

MessageSujet: Re: {flashback} Âmes Perdues [Elisa]  Mer 13 Déc - 15:49

Etant presque sourd d’une oreille, Sieg n’entendit pas tout de suite Elisa arriver. Un cheval faisait pourtant du bruit – bien moins qu’une voiture mais les sabots produisaient un son particulier – et pourtant il ne l’entendit que lorsqu’elle fut proche de lui. Sur le dos de sa monture, il s’agissait bien d’Elisa. Elle ne risquait pas de lui répondre depuis la maison. Elle le reconnut aussitôt. A vrai dire il n’avait pas beaucoup changé depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus. L’entendre l’appeler par son surnom le fit sourire. Il avait toujours l’impression d’être quelqu’un de particulier lorsqu’on l’appelait ainsi, même s’il n’aimait pas trop son second prénom, hérité de son grand-père.

« Salut ma belle. T’as l’air en forme. »

Elisa mit pied à terre et vint rapidement vers lui pour l’étreindre. Le choc fut un peu vif et il en fit tomber sa canne, mettant ton son poids sur sa jambe valide pour ne pas tomber. Sans prêter attention à ça, il l’entoura de ses bras avec plaisir, content de ce geste d’affection. Elle lui avait manquée. Il avait presque la sensation de ne jamais être parti. Presque. Elisa le noya sous un torrent de questions qui le fit rire. Il l’embrassa sur le front puis se pencha pour ramasser sa canne.

« Je suis rentré depuis peu. Enfin je suis rentré de Syrie depuis plusieurs semaines mais je viens tout juste de remettre les pieds à Pepperville. Tu es la première personne que je vois ! »

Il ne savait pas trop quoi répondre à la question « est-ce que tu vas bien ? » car il sentait qu’il allait mentir et il ne voulait pas mentir à son amie. Il soupira légèrement.

« Je suis content d’être rentré… pour de bon. J’ai quitté l’armée. Je vais pouvoir me mettre à temps plein à l’armurerie. Et toi ? Toujours en poste ? Ta petite famille va bien ? »

Chacun son tour de se faire noyer de questions. La jeune femme semblait épanouie et aucun malheur ne semblait avoir fait surface dans sa vie pendant son absence. C’était tant mieux. Il s’en serait voulu de ne pas avoir été là pour elle.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: {flashback} Âmes Perdues [Elisa]  Mer 13 Déc - 18:39

Sieg était un ami proche de longue date, c'était un des seuls amis en qui j'avais toute confiance. Puis c'était bien le seul qui savait si bien me connaitre et avec qui j'avais une telle complicité. Mais il était parti à la guerre et j'avais eu ce sentiment d'abandon et surtout d'inquiétude, tous les jours je m'inquiétais pour lui. Au début j'avais des nouvelles mais très vite je ne recevais plus rien, je sais bien que le fais qu'il soit sur le front n'aidait pas, qu'il ne pourrait pas m'envoyer de lettre. Mais plus les jours passaient et plus j'avais cette impression qui lui était arrivé quelques choses et j'avais réussi à me persuader qu'il était mort. Donc là le voir face à moi c'était le choc. Je restais quelques secondes à réaliser que c'était bien lui.

-Wolfyyyyy...

Je criais en venant sauter dans ses bras, je n'avais pas faitfais attention qu'il avait une canne sous le choc qu'il soit là. Je restais dans ses bras heureux de le voir. Il me manquait tellement que j'avais besoin d'être dans ses bras. J'espérais vraiment qu'il était là pour de bon et qu'il n'allait pas repartir surtout. Je le laissais ramasser sa canne embarrassée.

-Han pardon je n'avais pas vu, excuse- moi.

Je m'inquiétais tout de suite pour lui. Qu'est-ce qu'il faisait avec une canne et tout de suite je me posais de nombreuses questions. Et c'est pour ça que je lui faisais une longue liste de questions, j'avais besoin de savoir comment il allait. Je lui faisais un grand sourire heureux de savoir que j'étais la première qu'il venait voir.

-La première, je suis honoré.


Je faisais encore plus un grand sourire quand il me disait qu'il avait quitté l'armée, il était donc de retour à la maison pour de bon. Et c'était à son tour de me poser de nombreuses questions ce qui me faisais rire.

-Maintenant que tu es face à moi je vais beaucoup mieux. Je me suis tellement inquiété pour toi. Et oui toujours policière, faut bien qu'il y ait quelqu'un qui veille sur les gens de la ville. Et oui la famille va bien, même si les jumeaux sont dans leur période bagarrée encore et encore. Aller viens rendre à la maison.

Je venais déposer un baiser sur sa joue en attrapant son bras pour rentrer à la maison. Je me rendais compte qu'il me cachait quelque chose et j'avais envie qu'on se pose pour qu'il puisse se confier.

-Tu veux un café? Ensuite tu vas tout me dire, je veux savoir comment tu vas et pourquoi tu as quitté l'armée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Des valeurs différentes

MessageSujet: Re: {flashback} Âmes Perdues [Elisa]  Jeu 14 Déc - 9:21

Voir Elisa lui donnait l’impression de ne jamais être parti. Il regrettait même d’avoir quitté Pepperville. Il avait déjà fait l’Irak, cela suffisait non ? Mais lorsqu’on était militaire, on ne décidait pas forcément. Et puis il y avait été de son plein gré. Sauf qu’à présent, plus jamais il ne remettrait les pieds dans un conflit. C’était sans doute pour le mieux. Recevoir l’étreinte de la jeune femme le réconforta, chassant momentanément les fantômes qui le hantaient.

« Je suis rentré pour de bon… »

Elisa réalisa seulement après qu’il était armé d’une canne. Elle devait se demander pourquoi mais eut le tact de ne pas l’agresser d’entrée de jeu avec la question. Elle devait bien se douter qu’il n’était pas revenu indemne après avoir vu ça.

« Ce n’est pas grave, je tiens encore debout, c’est juste une aide. »

A vrai dire, il pouvait marcher sans canne mais il boitait et son médecin lui avait conseillé de prendre appui sur une canne pour aider sa jambe à se reposer un maximum. Sportif de nature, il ne voulait pas boiter toute sa vie et écoutait donc scrupuleusement le médecin. Le seul médecin qu’il n’écoutait pas forcément était son psy. Se bourrer de médicaments pour oublier ce qui le traumatisait ne l’enchantait pas plus que ça. Il fallait d’ailleurs qu’il trouve un nouveau psy ici. Il ignorait s’il y en avait un d’ailleurs. Mais ce n’était pas sa préoccupation première.

Elisa avait été inquiète de son silence et il comprenait bien pourquoi. La guerre était cruelle et on ne savait jamais vraiment qui n’allait pas rentrer entre 4 planches. La jeune femme était toujours mariée, ses enfants avaient grandi et elle veillait toujours sur Pepperville.

« Je suis là et je ne compte plus partir où que ce soit ! » fit-il avec un sourire avant de hocher la tête « Je ne doute pas que la ville va bien si tu veilles dessus. Ah ils ont l’âge de ça… Ca leur passera mais ça aide aussi à renforcer les liens, quelque part. »

Il entra à sa suite, jetant un œil à la maison qui n’avait pas beaucoup changée. Quelques modifications avaient été faites mais rien de drastique. Il reconnaissait bien là l’œuvre de Caleb qui appréciait d’agencer sa maison petit à petit. Elisa lui proposa un café et il la suivit à la cuisine.

« Je ne dis pas non à un café ! Je n’ai plus l’habitude des températures basses. »

La jeune femme se fit curieuse et il sentait qu’il n’allait pas pouvoir tourner longtemps autour du pot. Pas qu’il voulait lui mentir mais il avait du mal à parler de ce qui avait pu se passer. Il préféra ne pas trop entrer dans les détails au départ. Il désigna sa canne.

« J’ai été blessé au combat… Du coup j’ai été rapatrié et soigné. Plus apte au combat… Donc retraite de l’armée. Enfin j’aurais plus de temps pour moi comme ça ! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: {flashback} Âmes Perdues [Elisa]  Jeu 14 Déc - 18:34

Je me souviendrais toujours du jour où Sieg m'avait appris qu'il partait à la guerre, au début je l'avais assez mal pris, mais c'est surtout parce que j'avais peur pour lui, peur pour le seul vrai ami que j'avais ici. Je ne donnais pas facilement ma confiance, mais lui je lui faisais entièrement confiance, donc oui le voir partir avait été très dur. Le revoir était vraiment une surprise et j'étais tellement heureuse de le savoir sain et sauf. Surtout qu'il me disait qu'il était rentré pour de bon, le soulagement pour moi. J'étais une personne assez impulsive, donc tout de suite j'étais venu dans ses bras, je n'avais pas fait attention à la canne et en l'ai voyant ensuite je m'inquiétais. Il était blessé et j'avais mal en moi, mais je ne voulais surtout pas brusquer en lui posant trop de questions. La guerre provoquait des blessures physiques qui laissait des traces, mais le pire c'était surtout les traces psychologiques et ça c'était plus dur à surmonter. Je voulais prendre mon temps avant de lui poser trop de questions, je le laissais d'abord revenir et il savait à quel point il pouvait me faire confiance, donc je le laisserais se confier à moi, même si c'est vrai que j'avais envie de savoir comment il allait, j'avais besoin de savoir qu'il allait bien surtout.

En tout cas j'étais vraiment heureuse de savoir qu'il était de retour une bonne fois pour toutes et surtout qu'il ne repartirait pas, ça c'était une bonne nouvelle, les enfants allaient être contents, ils le voyaient un peu comme leur tonton, toujours là à jouer avec eux. J'avais hâte d'annoncer cette nouvelle à Samuel, Alexandra et surtout Caleb. C'était mon mari qui avait réussi à me rassurer en essayant de me persuader que Sieg allait bien. Je lui faisais un grand sourire alors que je savais qu'il ne repartirait pas.

-Je ne te laisserai plus partir, tu m'as trop manqué.


Puis on venait à parler des enfants, c'est vrai qu'en ce moment Samuel et Alexandra passaient leur temps à se battre, chacun voulait jouer avec nous, mais pas au même jeu. De vrais petits monstres avec un bon caractère, mais ça ils le tenaient de leurs parents aussi.

-Ah mais je les aime mes petits trésors, même si parfois ils arrivent à me rendre folle. Entre le boulot et la vie de famille, ce n'est pas tout les jours faciles. Mais maintenant déjà je ne me fais plus trop d'inquiétude pour toi... Ahhhh mon Wolfy je suis trop contente.

Je levais les bras tellement heureux de le voir et je revenais déposer un baiser sur sa joue. Oui face à lui je pouvais devenir complètement folle, mais je m'en fiche, on est comme ça tous les deux, il me connaît donc pas d'inquiétude. Je rentrais ensuite avec lui dans la maison en lui proposant un café . Je faisais un petit rire en entendant sa phrase.

-Il va falloir que tu arrives à te réhabituer aux températures d'ici.


Je venais lui servir son café en me dirigeant vers le salon, on était que tous les deux j'avais envie Den savoir un peu plus sur lui, comment il allait et sur ce qui s'était passé. Je me doutais bien qu'il n'allait pas tout me dire de but en blanc. Puis j'en apprenais plus sur le pourquoi il avait une canne.
-Je comprends mieux pourquoi tu as une canne. Et tu la garderas toujours où c'est juste le temps de te soigner? En tout cas maintenant tu es de retour parmi nous et je suis contente.
C'est vrai que j'étais contente, je reprenais un ton un peu plus sérieux avec lui en le regardant dans les yeux.

-Je n'ai jamais été militaire, mais en tant que flic, je sais très bien qu'on voit des choses pas très agréable et qu'on ne peut pas oublier. Cela laisse des traces bien ancré, donc sache que je serais toujours là pour toi, tu peux venir m'en parler, je ne te jugerais jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Des valeurs différentes

MessageSujet: Re: {flashback} Âmes Perdues [Elisa]  Ven 15 Déc - 15:28

Elisa clamait qu’elle ne le laisserait plus partir, ce qui le fit sourire. Enfin, ce n’était pas comme s’il pouvait repartir de toute façon. Il n’en avait plus les capacités et encore moins l’envie. L’armée, c’était fini pour lui. C’était sans doute pour le mieux. Passer toute sa vie sur le front n’était bon pour personne. Il en était presque à regretter cette seconde guerre.

« De toute façon, tu es condamnée à me supporter pour la vie maintenant car je doute bouger d’ici ! J’ai mon petit commerce à gérer. »

Paradoxalement, il n’avait pas peur des armes à feu. C’était tant mieux car il les vendait et cela aurait été dommage de ne plus pouvoir approcher son gagne-pain. Au fond, elles le rassuraient, même. Elles étaient là pour défendre. Par contre, c’était les détonations qu’il craignait désormais.

Les enfants d’Elisa semblaient bien se porter. Trop bien même. C’était de petits garnements mais rien de méchant. C’était l’âge qui voulait ça.

« Je suis sûr que Caleb leur fait son regard d’ours contrarié quand ça va trop loin et que ça les calme non ? »

Il l’imaginait bien agir ainsi sans pour autant être un papa tyrannique. N’ayant pas d’enfant et n’ayant jamais eu de frère ou sœur, Siegfried ne savait pas trop comment il se comporterait avec des enfants. Pour le moment il les trouvait bien chez les autres surtout. Mais peut-être qu’il allait se mettre à la vie de famille désormais. Mais encore fallait-il qu’il trouve une femme pour ça.

« Oh ça devrait aller vite ! Au pire, je trouverai bien quelqu’un pour venir me tenir chaud ! » fit-il en riant

Ca ou un bon café, c’était pas mal aussi. Il s’installa sur le canapé, pas mécontent de ne plus être debout. Il observa sa canne d’un air songeur, se rappelant les paroles du médecin avant de regarder Elisa.

« Juste le temps de guérir. Enfin, le médecin a dit que je garderai une faiblesse dans la jambe, ce sera plus comme avant. Mais au moins je pourrais marcher sans canne. »

Il sourit à ce qu’elle lui disait. Vraiment, il avait eu la sensation de lui manquer. A lui aussi elle avait manqué et pourtant il avait l’impression qu’il était parti hier. La discussion prit une tournure moins amusante et Sieg se pinça légèrement les lèvres avant de regarder son café comme si cela pouvait l’empêcher de répondre. Parler n’était pas simple. Surtout parler de ce genre de choses. Il soupira doucement et but une gorgée.

« Tu sais, je suis pas certain que tu veuilles savoir… T’as bien assez des trucs sordides que tu vois. »

Et encore, Pepperville était une ville relativement calme contrairement aux grandes villes où la criminalité était élevée.

« Je sais que tu me jugeras jamais… mais… enfin je sais pas. Je crois que j’oublierai jamais tout ça… »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: {flashback} Âmes Perdues [Elisa]  Sam 16 Déc - 19:42

Il était hors de question que je le laisse repartir à la guerre, même s'il ne m'avait encore rien dit, je voyais bien sûr son visage et dans ses yeux qu'il avait dû souffrir là-bas et ça me faisait mal au coeur. Il avait toujours été très protecteur avec moi, lorsque j'avais fait sa connaissance, ce n'était pas peu de temps avant ma rencontre avec Caleb, donc ça date de plusieurs années, et là il avait été très protecteur, toujours là à voir si j'allais bien et surtout à être sûr que Caleb me rendait heureuse. Et je ne parle pas du moment où j'étais tombée enceinte, là il était encore plus protecteur, donc je sais que je voulais faire de même avec lui. Je ne souhaitais que son bonheur, donc maintenant je voulais qu'il reste ici. Je faisais un petit rire en entendant ses mots.

-Ah là avec toi aussi c'est pour le meilleur et pour le pire. J'espère que ton commerce marchera bien.

Je lui faisais un grand sourire . J'étais contente de voir qu'il allait reprendre un commerce des armes à feu, au moins il restait dans le domaine qu'il aimait bien. Après je me méfie toujours des patrons qui avaient ce genre de commerce, combien d'intervention était due au fait que certaines personnes arrivaient à mettre la main sur des armes trop facilement. Mais j'avais confiance en Sieg, il n'était pas comme tous ses patrons. On venait ensuite à parler de mes jumeaux, mes petits anges.

-Oh oui avec Caleb un simple regard suffit et avec leur mère c'est avec ma voix surtout. Mais ce sont mes anges à moi, je les aime, je ne serrais rien sans eux.


C'est vrai que Caleb avec sa carrure arrivait à se faire respecter des gens mais aussi de ses enfants. Il pouvait être un ours adorable avec ses enfants, mais par un simple regard, les enfants savaient quand ils allaient trop loin. En tout cas c'était un vrai bonheur de le voir s'amuser avec ses enfants. Ma famille c'était toute ma vie. Il me faisait rire, j'étais tellement bien en sa compagnie, on allait vite rejoindre le canapé pour être plus tranquille pour parler.

-Tu es quelqu'un de fort, je sais que tu y arriveras. Tu es ici et c'est le principal. J'espère que tu vas vite guérir.

Il m'avait tellement manqué, nos discussions, je pouvais tout lui dire. Souvent on dit que les filles se confient plus en elles-mêmes, moi c'était le contraire, je me confiais plus aux hommes surtout à Sieg, on pouvait tout se dire. Et c'est pour ça que je venais lui dire qu'il pouvait me parler s'il en avait besoin et que je serais toujours là pour l'écouter sans le juger. Je voyais bien qu'il était mal à l'aise et je comprenais très bien. Je venais poser une main sur la sienne pour lui montrer que j'étais là.

-Oui mais il faut que tu en parle et je pense que tu y arriveras mieux avec quelqu'un que tu connais, qu'un inconnu. Puis comme tu dis, j'ai vu assez de trucs sordides, donc je ne suis plus à ça près.

Ce n'est vrai qu'en tant que flics on pouvait voir beaucoup de choses et surtout intervenir sur des interventions risquées, meurtre, viol et tout le reste. Je sais bien qu'en tant que militaire ça devait être dure, mais je voulais l'aider et le soutenir. C'est vrai qu'ici c'était plus calme, mais à l'école on avait eu le droit de travailler sur des dossiers plus sordides et noirs pour nous préparer psychologiquement.

-On ne peut pas oublier ce qu'on peut voir et vivre, jamais. Mais tu ne peux pas tout garder pour toi. Je sais que tu es fort mais au bout d'un moment tu vas craquer de tout retenir en toi. Tu ne peux pas oublier, mais tu peux compter sur des gens qui pourront te soutenir en cas de besoin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Des valeurs différentes

MessageSujet: Re: {flashback} Âmes Perdues [Elisa]  Mar 19 Déc - 15:41

Elisa était une fille charmante. Sieg l’adorait et il se demandait comment il avait pu passer tout ce temps loin d’elle. Elle était un peu sa bouffée d’oxygène et maintenant qu’il était de retour, il ne pouvait le nier.

« Pourvu qu’il reste le meilleur à venir alors ! Oh bah le commerce marchait bien avant mon départ… je suppose que ce sera toujours le cas ! Et puis ma partenaire a dû y veiller je suppose. »

C’était pratique d’avoir un partenaire, même si elle s’occupait de la partie Fleurs du magasin. Au moins elle pouvait surveiller le reste du magasin pendant l’absence de Sieg. Il avait toute confiance en elle et ne doutait pas que le magasin était encore debout. Mais il fallait tout de même qu’il y passe. Il vivait là-bas après tout.
Sieg ne doutait pas un instant qu’Elisa savait gérer ses enfants. Mais les gamins étaient ce qu’ils étaient… Même devant la plus grande autorité, il était tentant de vouloir la défier, juste pour voir.

« Ah les enfants peuvent être de vrais garnements ! Ils testent les limites… Mais je crois que c’est propre à tous les Hommes à un moment ou à un autre de leur vie. Chez certains, cette période dure plus longtemps… Même à l’armée, il y a de fortes têtes qui n’écoutent rien ! »

Depuis qu’elle avait ses enfants, elle était encore plus épanouie et cela faisait plaisir à voir. Sieg n’était plus que l’ombre de lui-même mais il essayait malgré tout de ne rien laisser paraitre. Même physiquement, il n’était plus entier. Sa fierté masculine en avait pâti mais ce n’était rien à côté de son mental.

« Oh ma jambe, ça devrait aller. Par contre, j’entends plus grand-chose d’une oreille. Et ça, ça se répare pas… Une chance que j’en ai une autre ! »

Il préférait en plaisanter plutôt que de parler de la raison de sa surdité. Ca, c’était plus délicat. Même face à elle, il hésitait. Il savait qu’il pouvait tout lui dire mais lui décrire les horreurs qu’il avait vues n’était pas si simple. La jeune femme ne se démontait pas et tentait de le rassurer mais Sieg ne savait pas comment en parler. C’était comme si les mots se bloquaient dans sa gorge.

« Je sais bien Eli… Et tu sais bien justement comme ce n’est pas facile d’aborder le sujet. Les Hommes sont des monstres… »

Néanmoins il savait qu’elle avait raison. Il ne pouvait pas tout garder pour lui sinon il finirait par se détruire encore. D’ailleurs il avait failli. Et il en avait honte. Mais c’était la preuve qu’il était beaucoup trop marqué par ce qu’il avait vécu. Parfois il se demandait s’il n’aurait pas dû avoir le courage de le faire, histoire de laisser tout ça derrière lui. Elisa ne faisait que le confirmer en signalant qu’il ne pourrait jamais oublier. Mais peut-être devait-il se raccrocher à ses proches pour tenir bon.

« J’ai… J’ai voulu me suicider. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: {flashback} Âmes Perdues [Elisa]  Mar 19 Déc - 17:17

Sieg était un homme que j'appréciais depuis tellement longtemps, il me connaissait par coeur tout comme lui. Je le voyais un peu comme un grand frère toujours là pour me protéger. Donc j'avoue que quand il était parti, une partie de moi-même était partis avec lui, la joie de le revoir ici et surtout de savoir qu'il ne repartirait plus. Maintenant j'allais pouvoir aller le voir quand j'avais envie, me confier à lui. Je lui faisais un grand sourire, contente qu'il soit là.

-Avec moi il n'y aura que le meilleur tu vas voir. Je serais encore là pour t'embêter, t'appeler pour me confier à toi et tout le reste. Tu ne pourras plus te débarrasser de moi tu vas voir. Je suis sûr que tu vas en faire un super commerce.

On venait ensuite parlé de mes petits monstres qui étaient mes enfants, des petits garnements que j'aimais plus que tout, heureusement qu'il était là. C'était la concrétisation de ma vie, avec Caleb c'était le pur bonheur et maintenant on n'avait pas notre famille. Et à l'inverse des autres couples, je l'aimais toujours autant et on faisait tout pour continuer de passer des petits moments rien que nous deux. À cet âge-là les enfants aimaient voir jusqu'à quel moment on allait craquer et quand on a des jumeaux c'était pire. Ils s'y mettaient à deux et ce n'étaient pas faciles.

-Oh oui et les jumeaux c'est pire, ils s'y mettent à deux. Oh oui tu peux me croire, j'en vois beaucoup dans la police, les jeunes essayent de repousser un maximum des limites, heureusement que je sais rester assez calme.

Après les grandes joies de parler à ma famille, c'était moins plaisant quand on venait à parler de ce qu'il avait vécu là-bas. Il était blessé à la jambe et je commençais à m'inquiéter pour lui. Et j'en apprenais plus, je faisais tout pour ne pas m'inquiéter pour lui, mais c'était plus dur à dire qu'à faire, et il est devant bien lire l'inquiétude sur mon visage même s'il cherchait à plaisanter.

-Sieg toujours le mot pour plaisanter. Comme tu dis tu en as une autre, faut juste que tu fasses plus attention à toi maintenant.

Je connaissais Sieg et je sais qu'il cherchait toujours à avoir le mot pour plaisanter alors que je savais très bien qu'au fond de lui il devait souffrir. Dès que j'avais commencé dans la police, c'était vers lui que j'allais quand j'avais eu une intervention plus choquante que le normal et il était là pour me rassurer et m'écouter. C'est pour ça que je venais lui dire qu'il devait se confier à quelqu'un, ne pas tout garder pour lui. Même si je sais très bien que ça serait surement très dur.

-Malheureusement oui, les Hommes sont des monstres et font des choses horribles. Mais il ne faut pas cesser de vivre à cause de ceux-là, car derrière se cachent des personnes douces, touchante et aimante sache le. Tu as tout le temps qu'il te faut pour aborder le sujet, petit à petit, au téléphone, par SMS, autour d'un verre.

Il ne pouvait pas rester comme ça ressasser tout ce qui lui était arrivé. Ce ne serait pas bon pour lui et pour son entourage. Je voulais lui montrer que je serais là pour lui et surtout pour le rassurer. Je ne serais pas là pour le sujet, bien au contraire même. Puis je l'entendais me dire des mots durs que me faisait beaucoup de mal. Je venais lui attraper la main en le regardant dans les yeux.

-Mais pourquoi tu ne m'as pas appelé, j'aurais été là pour toi, tu le sais bien. Maintenant que tu es de retour en ville, je suis là, je sais se sera dur et ça ne se fera pas en quelques jours. Mais tu es quelqu'un de fort et tu arriveras. Je serais là pour toi, mais n'ai plus ce genre d'idée s'il te plaît.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: {flashback} Âmes Perdues [Elisa]  

Revenir en haut Aller en bas
 
{flashback} Âmes Perdues [Elisa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» sonnet de felix arvers ( mes heures perdues)
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» Des liens avec Elisa?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pepperville :: Au delà :: Passé et futur-
Sauter vers: