AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue petit animal !!
Le forum est heureux de t'accueillir, il a ouvert le 04/12/2017
N'hésite pas à contacter le staff si tu as des questions !
Amuse toi bien ici !
Pour nous faire connaitre, il faut voter !! Clique vite et va chercher tes points dans le sujet !!
Le groupe Both se sent seul
Tout nouveau membre intégrant le groupe Both recevra 300 patounes à la validation
N'hésitez pas à nous rejoindre !

Partagez | 
 

 Une discussion s'impose ( Caleb)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Dim 14 Jan - 15:00

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Lun 15 Jan - 11:27

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Lun 15 Jan - 12:13


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Lun 22 Jan - 14:56

Vivre dans un brouillard, j'avouais aisément que nous n'avions guère notre place ailleurs, la mort de Samuel nous ayant brisé, je n'aurais pas pensé un retour à la normal possible. Quoi que. Nous n'étions pas encore sauvé, la moindre chose pouvait nous faire basculer d'un côté comme de l'autre. « J'ai pas envie de m'éloigner de toi à nouveau. » . J'avais besoin d'elle c'était évident, et ses mots me firent comprendre qu'il en était de même. Elle n'était rien sans moi, elle n'est rien sans moi. C'était faux, elle était tout, elle était une femme extraordinaire, forte, pleine de compassion, elle était une mère unique, parfaite, une flic hors paire. Elle n'aurait perdu qu'un mari, c'est tout. La contre dire ? Je pourrais le faire cent fois, et c'est ce que je fis après avoir attiré ses lèvres vers les miennes dans un baiser un peu plus passionné. « Ne te définies pas en fonction de moi Elisa, tu es tellement de chose, qu'un homme ne devra jamais te prendre. », quelque soit l'amour que je pouvais lui porter, quelque soit ce qu'elle méritait d'avoir au monde, elle ne devait pas m'attendre moi pour exister. Je ne devais pas la limiter. Si je l'aimais, je ne devais pas l'assombrir.

Et puis il y eut une phrase, les meubles tenaient bien face et à la force de notre amour, souriant à cette remarque, je caressais son visage, soufflais légèrement amusé, « On peut essayer de casser des choses après, ca me dérange pas d'essayer, mais je suis pas sur que tu tiennes le rythme. », certes, c'était plus pour la taquiner, pour conserver le moment qu'autre chose. Nous n'étions plus adolescent depuis bien des années, nous n'avions plus la fougues de nos premières années, nous étions plus passionnait plus expérimenté certes, mais nous n'avions plus rien de nos jeunes années. A raison sans doute. J'aimais chaque femme qu'elle avait été.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Lun 22 Jan - 19:12

Dans un couple il pouvait y avoir plusieurs phases, le bonheur et parfois le malheur venait s'abattre sur le couple. Une dispute, une tromperie, enfin ça pouvait être pour de nombreuses raisons, mais quand c'était pour la perte d'un enfant, l'ombre venait s'abattre sur le couple et là c'était horrible. Comment remonter la pente quand on a perdu un enfant, en tout cas Caleb et moi on avait eu beaucoup de mal. Presque un an où c'était arrivé et on venait seulement de se rapprocher. Chacun avait broyé du noir dans on coin, en se sentant encore plus coupable. Moi j'avais mis ma vie en danger plus d'une fois sur mon lieu de travail et je me souviens très bien qu'au début de la mort de notre fils, il m'était arrivé de penser à aller le rejoindre tellement qu'il me manquait. Mais maintenant que j'étais contre Caleb, j'avais eu raison de continuer de me battre. Je me sentais tellement bien contre son corps, on commençait seulement à remonter la pente doucement. Je passais ma main doucement sur sa joue, j'avais besoin de cette tendresse. "Mais je t'interdis de t'éloigner de moi mon chéri. Je vais te garder près de moi et ça pour toujours. " Je déposais un baiser sur ses lèvres avec amour. Il était tellement adorable avec moi, je ne me voyais pas vivre sans lui et donc oui ma vie ne serait rien sans lui.Je répondais à son baiser avec autant de passion. " Caleb tu fais partie entièrement de ma vie. Tu es mon mari, tu me combles de bonheur donc oui j'ai besoin de toi dans ma vie, besoin de toi auprès de moi. Je t'aime." Je revenais l'embrasser tendrement, c'est vrai que j'avais besoin de lui, il était le père de nos enfants, un merveilleux père et je l'aimais plus que tout.

Entre nous c'était ça, tendresse et taquinerie en même temps c'est pour ça que je revenais à parler des meubles. À chaque sourire de sa part la joie m'envahissait. Après sa phrase je me redressais en restant sur lui quand même et je croisais les bras d'un air boudeur. " Tu insinues que je suis trop vieille c'est ça?" Je savais très bien qu'on n'avait plus la même force qu'avant, mais l'amour en nous était toujours aussi puissant, on prenait juste de l'âge. Mais je gardais mon air boudeur en essayant de le garder le plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Lun 29 Jan - 16:59

Elle ne devrait laisser aucun homme la dominer, la définir, elle valait tellement plus, tellement mieux aussi. Je n'étais pas assez bien pour qu'elle se définisse à travers moi, je l'avais déjà blessé, et je serais sans doute assez con pour recommencer. Alors oui, je voulais bien croire qu'elle m'interdisait de m'éloigner à nouveau, mais je ne la définissais pas, quelque soit l'amour que je pouvais lui porter. Elle était bien meilleur que moi, elle ne devait pas en douter. Répondant donc à son baiser, je finis par faire une remarque qu'elle en manqua pas de saisir au vole. Insinuer qu'elle était vieille ? On avait prit de l'âge elle et moi, c'était sur. Mais plus nous avancions dans les années, plus elle devenait belle à mes yeux, en fait, elle n'avait cessé d'être parfaite, d'être unique. Souriant donc, je nous redressais jusqu'à nous asseoir, mes mains glissants dans son dos pour la garder contre moi alors que j'embrassais son cou, la naissance de son omoplate. « Qui a dit que t'étais vieille ? T'es parfaite, mais ton mari devrait être un peu plus sauvage pour casser des choses. », et par sauvage, cela impliqué des positions pas toujours très douce, même si on saurait s'embrasser, se retrouver. Alors il n'était pas question d'âge, mais bien d'endurance, même pour moi en réalité, cela devait faire plus d'un an avant ce soir, et je ne pouvais pas garantir de tenir le moindre rythme.

« Et oses me dire que ton corps ne plait moins en prenant de l'âge, t'es la plus belle femme que j'ai vu sur cette terre. », aucune ne la surpassé, qu'elles soient jeune, mannequin, à la télé ou j'en passe, personne ne dépassait Elisa, car personne n'était aussi parfaite qu'elle à mes yeux. Beaucoup pourrait jugé, je n'étais pas moi-même le plus avenant des hommes de l'extérieur, mais j'avais eu la chance de la charmer elle, et c'était mieux que tout ce que j'aurais pu espérer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Ven 2 Fév - 15:52

J'avais toujours su me débrouiller toute seule surtout depuis que ma mère m'avait abandonné. Donc oui, normalement en tant que fille on a toujours besoin d'une mère pour nous soutenir dans notre vie, premier amour, première règle ou encore première déception amoureuse. Mais non elle n'avait pas été là, donc oui je m'étais débrouillé toute seule, je n'avais besoin de personne pour vivre. Mais il est vrai que depuis que j'avais rencontré Caleb il était vraiment important dans ma vie, j'avais besoin de lui et de sa présence pour me sentir bien et vivre surtout. Car oui c'était maintenant mon mari et je l'aimais tellement. Je ne me voyais pas vivre sans lui, je voulais rester auprès de lui et l'avoir auprès de moi toute ma vie. Même pendant cette année où on c'était éloigné tous les deux, on dormait toujours ensemble et on vivait sous le même toit, ce dont j'avais besoin en fait. C'est vrai que maintenant on vivait ensemble depuis plusieurs années, mais l'amour pour lui continuait de grandir en moi de jour en jour, même si c'est vrai que la perte de notre fils était vraiment dure à surmonter. On s'aimait, on se charriait, c'était le grand amour entre nous. La preuve je venais même l'embêter en lui disant qu'il me traitait de vielle. Je restais contre lui, même dans cette position assise je ne voulais surtout pas que ça s'arrête, je posais ma tête contre son cou alors que ses lèvres continuaient de me faire frissonner, je ne voulais plus me séparer de ses bras. Je me mettais à rire en entendant ses paroles, enfin je rigolais, quel soulagement. " C'est toi qui oses dire que je suis vieille. Tu exagères, je ne suis pas parfaite quand même. Oula évitons de casser des choses alors, mais je te trouve déjà bien sauvage mon amour. " Je déposais de doux baisers dans son cou alors que je laissais ma main caresser son torse.
Ses paroles me touchaient tellement, je venais attraper son visage entre mes mains en l'embrassant tendrement. Je faisais tout pour prolonger le baiser le plus longtemps possible en venant le regarder dans les yeux ensuite. " Tu es adorable mon amour, je t'aime tellement. Et toi tu es le plus bel homme sur cette terre, je t'aime plus que tout ne l'oublie pas. Puis j'en fais des jalouses tu sais. " C'est vrai que Caleb n'était pas comme tous les hommes, il avait cette carrure que j'aimais, on pourrait croire que c'était quelqu'un de renfermé et un peu bourru, mais non, il fallait juste apprendre à le connaitre. Je posais ma tête conte son torse en fermant les yeux. J'avoue que je commençais à être fatigué, je ne dormais pas beaucoup depuis un an. Mais maintenant je me sentais tellement à l'aise auprès de lui. " Caleb je me sens tellement mieux près de toi... Je ne veux plus passer une année comme on vient de passé. Et j'ai hâte de décorer la maison rien que tous les deux et surtout de voir la surprise dans les yeux de notre fille. "

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Mar 6 Fév - 11:36

Je n’avais pas dit qu’elle était vieille, simplement que nous n’étions plus aussi jeune qu’avant et que nous ne pouvions pas nous permettre autant de choses qu’avant. Elle ne se jugeait pas parfaite, à d’autre, elle l’était à mes yeux. Souriant alors à sa remarque, je n’eus pas le temps de répondre qu’elle m’embrassait à nouveau, jusqu’à me libérer pour m’affirmer que j’étais adorable. Ce n’était pas exactement ce que j’aurais dit, mais j’acceptais. Fronçant légèrement les sourcils, je l’interrogeais sur ce qu’elle venait de dire. « Qui est jalouse de toi ? », fermant mes yeux lorsqu’elle se pose sur moi, je l’entendais souffler qu’elle se sentait mieux près de moi, elle ne voulait plus passer une année comme celle la. Elle avait hâte de décorer la maison, rien qu’à deux, pour faire une surprise à Alexandra. Moi aussi, j’avais envie de faire comprendre à notre fille que la tempête était derrière nous. Qu’il n’était plus question de mort, de fin. Qu’il était question d’avancer à trois. « On a arrêté de vivre trop longtemps. », Emily avait eu raison, j’aurais du lui parler avant, j’aurais du comprendre que l’on n’était pas l’un contre l’autre, mais bien à deux. J’aurais du réagir plutôt. J’aurais du nous éviter ça.



Cette journée m’avait épuisé, ce qui semblait-être un sentiment partagé par Elisa. Embrassant son front, je nous redressais un peu plus, la portant sans difficulté jusqu’à notre chambre avant de la poser en douceur dans notre lit avant de couvrir notre nudité de nos draps. La gardant contre moi alors que ma respiration se faisait bien plus calme, « Je commence à me faire vieux moi. », déclarais-je dans un sourire. Nous dormions ensemble durant cette années, mais c’était tellement… Étrange. Je restais de mon côté du lit, ou je m’endormais dans mon bureau. Mais je ne m’endormais plus avec ma femme dans mes bras. Une discussion aurait du s’imposer bien plus tôt, mais contrairement a elle, je n’en avais pas eu le courage. « T’as déjà une idée d’un cadeau pour Alex ? », demandais-je en regardant le plafond, avançant finalement mon idée, « Je me disais que faire faire un poulain à Sigyn serait pas mal non ? Alex est un peu jeune pour sortir à cheval, mais d’ici quatre ans, ça serait possible non ? », sortir à trois, tout simplement. Avec nos chevaux,  dans notre maison. Ce n’était qu’une promesse, qu’un animal de plus, mais elle adorait s’occuper des notres, alors pourquoi pas non ?  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Mar 6 Fév - 18:58

C'est vrai on était plus tout jeune tous les deux, mais plus on vieillissait et plus on s'aimait et moi je le trouvais toujours aussi beau, c'était mon mari et c'était le plus beau surtout. Je l'aimais tellement. On n'avait peut-être pas la même endurance qu'avant, mais en tout cas nos ébats étaient toujours aussi mouvementés comme maintenant. Mais ça faisait tellement du bien de se retrouver comme ça, j'avais tellement besoin d'être proche de lui et de lui appartenir et surtout que jamais on ne se sépare. "Mes collègues, si tu voyais comment elles te regardent. Mais tu es à moi, rien qu'à moi mon amour. " Je venais l'embrasser doucement, ses lèvres m'avaient manqué, son corps et surtout ses bras autour de moi. En tout cas j'avais vraiment hâte d'être le lendemain pour décorer la maison et surtout pour récupérer notre fille ensuite et voir sa surprise en découvrant la maison. Je sais très bien qu'elle avait envie de voir la maison décorer pour Noël, cela lui manquait ce que je pouvais comprendre. Notre fille avait beaucoup souffert de la perte de son frère et surtout de voir cet éloignement entre ses parents, quand j'y repense ça me faisait tellement mal au coeur. Je voulais qu'elle retrouve ses parents et l'amour qui nous entourait surtout. " Beaucoup trop longtemps. Faut reprendre notre vie en main. " Je déposais un baiser tout doux sur son nez. Il nous avait fallu un an quand même pour qu'on voit enfin la lumière dans notre vie ce qui ne ferait pas de mal. Je retrouvais mon amour, il manquait plus que notre fille.

Cette journée avait été vraiment très épuisante, déjà la discussion nous avait demandé beaucoup d'efforts, réussir à dire tout ce qu'on ressentait était très éprouvant. Et ensuite nos ébats nous avaient achevés je crois. Mais je me fichais, j'étais enfin avec mon mari et j'étais la plus heureuse en cet instant. Je le laissais me soulever alors que je passais mes bras autour de son cou, j'étais comme une princesse dans ses bras et ça faisait beaucoup de bien. On rejoignait notre chambre et cette fois en couple, tous les deux et amoureux. Je me mettais sous les draps en venant poser ma tête contre son torse et je laissais ma main le caresser doucement. Je faisais un petit rire alors qu'il se disait vieux. " Un vieux qui assure. " Je lui faisais un petit sourire en coin. Enfin j'étais heureuse, ce n'était que du bonheur. On commençait à parler d'un cadeau pour Alex et je n'avais pas trop d'idées. Je réfléchissais et tout de suite il en avait une excellente. " J'aime beaucoup ton idée et comme ça elle apprendra à prendre des responsabilités et ce sera son cheval à elle . Puis elle viendra se promener avec nous comme une grande. " C'était vraiment une très bonne idée, notre fille grandissait si vite et à chaque fois elle voulait venir en balade avec nous, mais je la trouvais encore trop jeune, les chevaux étaient si grands pour elle. Puis s'occuper de son poulain allait la faire encore plus grandir. " Et toi mon amour, tu veux quoi comme cadeau? " Je restais allongé en regardant le plafond en pensant à nous et notre couple. Maintenant que j'étais contre lui et heureuse, j'avais envie d'avenir et d'avoir un autre enfant. Mais je n'osais pas en parler, je ne savais pas du tout si c'était dans ses projets.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  

Revenir en haut Aller en bas
 
Une discussion s'impose ( Caleb)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Une petite discussion s'impose [Pv Luffy]
» Une discussion s'impose.. [Leo Hipcup]
» [Hestia ♥] (-18)Une discussion s'impose
» le forum de claude ! une visite s'impose les ami(e)s! merci
» Une réunion s'impose [Pv tous les voyageurs^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pepperville :: Pepperville :: Les alentours :: Habitations-
Sauter vers: