AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue petit animal !!
Le forum est heureux de t'accueillir, il a ouvert le 04/12/2017
N'hésite pas à contacter le staff si tu as des questions !
Amuse toi bien ici !
Pour nous faire connaitre, il faut voter !! Clique vite et va chercher tes points dans le sujet !!
Le groupe Both se sent seul
Tout nouveau membre intégrant le groupe Both recevra 300 patounes à la validation
N'hésitez pas à nous rejoindre !

Partagez | 
 

 Une discussion s'impose ( Caleb)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Mer 20 Déc - 10:12





Elisa & Caleb
Une discussion s'impose


Beaucoup de choses me manquaient depuis qu'on avait perdu notre fils, ce n'était plus du tout comme avant. Combien de fois les enfants sautaient sur leur père pour accrocher les décorations de Noël, puis entre lui et moi, il avait bien plus de force et plus grand. Parfois j'avais l'impression de voir le papa ours avec ses bébés et je trouvais ça tellement mignon. Mais depuis un an c'était tellement différent. Alex faisait tout pour aller vers son père, mais elle avait perdu son frère et les enfants c'était pire que nous, ils gardaient tout pour eux, ils avaient besoin d'amour. Et moi je faisais tout pour lui en donner, mais ce n'étais pas facile. Donc là j'espérais qu'en décorant les sapins ça irait mieux. Les enfants, jamais simple, toujours là à faire des bêtises et se montrer la plus forte face aux autres copains. " C'est peut-être dur à dire ... Mais la mort de notre fils à choquer beaucoup de familles qui maintenant font plus attention." J'espérais vraiment qu'il n'y est pas d'autres tempêtes et surtout aucun enfant pris dans celle-ci, ce serait une épreuve encore plus dur à surmonter pour Caleb, on avait perdu notre fils et je n'accepterais pas que ça arrive à une autre famille. Puis si ça arrivait, ça nous rappellerait trop de souvenirs et je connaissais Caleb, il se sentirait surement coupable de ne pas avoir pu protéger ses enfants. On venait ensuite parler de mon boulot, une discussion que je n'avais pas très envie d'aborder, surtout avec ce qui m'arrivait en ce moment. Je voyais tout de suite dans son regard et sa manière d'être qu'il s'inquiétait pour moi. Mais comment lui dire qu'à plusieurs reprises j'avais réussi à me mettre en danger et qu'heureusement j'avais eu Ayden pour protéger mes arrières et surtout pour protéger mes erreurs. " C'est juste que ça a été une année assez longue. " Je soupirais alors arrêtant de manger tout en le regardant. Je n'allais pas pouvoir lui cacher quoi ce soit. Je n'avais pas à avoir des mensonges avec lui, donc maintenant qu'on avait abordé le sujet, je devais lui dire. Même si au fond ça serait m'avouer à moi-même que je faisais trop de connerie au boulot. " En ce moment disons que je ne suis pas aussi attentive qu'avant, mon esprit est ailleurs. Je ne vais pas te mentir, il y a une semaine j'ai failli prendre une balle. Mais mon coéquipier était là, il surveille mes arrières. " Voilà c'était dit, je me souviens très bien de cette journée et de mon retour à la maison, j'avais passé presque toute la nuit dans la chambre de ma fille à la regarder dormir, car c'est vrai que j'avais eu peur et j'avais eu le droit à un beau sermon d'Ayden. "Il ne m'arrivera rien..." Dut moins je l'espérais, je devais faire attention.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Mer 20 Déc - 12:22

Si la mort de Samuel avait mit du plomb dans la tête de certains, ce n'était pas le cas de tous. « Les enfants ne se sentent pas concerné. Et c'est le problème. », soufflais-je en voyant ou elle voulait en venir. On pouvait sensibiliser les parents, Samuel l'avait très bien fait, mais on ne pouvait pas sensibiliser les enfants, ils ne voyaient pas le danger, ou se pensaient au dessus. C'était un combat que l'on ne pouvait pas gagner. Lui demandant alors comment ce passait son travail, elle avoua que l'année avait été longue, mais c'était ce qu'elle ne me disait pas qui m’intéressait. Elle n'était pas l'élément de l'année, elle l'avait toujours été, pourquoi changer ? Elle expliqua alors qu'elle n'était pas aussi attentive qu'avant. Son esprit étant ailleurs. Elle n'allait pas me mentir, elle avait failli prendre une balle et sans son coéquipier, elle ne serait sans doute pas là. Prenant une grande inspiration, je la fixais longuement sans rien dire. J'étais en cause, si j'avais aidé à nous redresser, nous ne serions pas là. Elle n'aurait pas mit sa vie en danger. Quoi dire ? Quoi faire ? Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi j'étais ainsi muet. Non, elle ne pouvait pas affirmer qu'il ne lui arriverait rien. « Elisa... », soupirais-je alors... Quoi faire ? Il fallait retrouver ce que nous étions. « Appelles ton père pour lui demander de garder Aleksandra pour la semaine. », soufflais-je dans un premier temps. Il nous restait un peu de temps avant noël, on pouvait faire ce que notre fille demandait, on pouvait le faire et elle pouvait se reprendre, comme moi. « Poses une semaine de congés, je vais en faire de même. Cette semaine, juste toi et moi, avec la maison à transformer en temple de noël, sauf le sapin. ». Je ne pensais pas sincèrement réussir à nous retrouver en une semaine. Mais si nous n'étions qu'à deux, nous serions obligé de parler, de nous retrouver, aussi bien mentalement que physiquement.

« Une semaine comme au tout début, quand on venait d'arriver ici. Toi, moi, des pizzas, rien de plus. Interdiction de porter un pantalon, comme à l'époque, interdiction de répondre au téléphone, comme à l'époque. Juste toi et moi. », nous nous étions comporté comme des gosses à l'époque. Il fallait qu'on se retrouve. « Je te promets rien, juste toi et moi… », juste, non, c'était énorme avec ce qu'on avait traversé. J'étais encore sérieux, car je ne savais pas si c'était la solution de s'enfermer une semaine, mais elle devait se reprendre, je devais me reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Mer 20 Déc - 12:54




Elisa & Caleb
Une discussion s'impose


Les enfants n'étaient pas faciles, toujours là à essayer d'aller plus loin , prendre des risques et faire des paris surtout. Ce n'étais pas simple pour les parents, surtout qu'à tout moment ils pouvaient prendre des risques. Tous les jours je m'inquiétais pour Alex en espérant qu'elle ne se fasse pas embarquer par des amis dans des défis plus fous les uns que les autres. " Les enfants se sentent trop puissants. " Mais venait ensuite le sujet du boulot, c'était moi qui l'avais lancé et tout de suite je le regrettais, je n'avais pas réfléchi au fait où il allait me retourner la question, sauf que là c'était un sujet que je n'aurais pas voulu aborder. Depuis plusieurs mois maintenant je m'étais renfermé sur moi à propos du boulot et de ce qui se passait là-bas, il n'y avait qu'Ayden qui était au courant vu que c'était lui qui me protégeait à chaque fois que je faisais une bourde. Pourquoi il faisait ça? Je n'en savais rien, mais il le faisait et heureuse car sinon j'aurais eu une mise à pied. Depuis que j'étais devenu policière, j'avais toujours été un très bon élément, toujours là pour aider la ville et toujours très bien vu, donc je savais bien qu'en lui répondant ça, il allait se douter que quelque chose clochait. Je ne pouvais pas lui dire, je devais en parler, lui en parler même si c'était dur. Je n'oublierais jamais cette soirée où Ayden m'avait sauvé en quelque sorte, heureusement qu'il avait été là. Mais c'était dure, dure d'avouer qu'on avait besoin d'aide et surtout de s'avouer que même au boulot je n'arrivais pas à retrouver cette sagesse et concentration que j'avais toujours eu. Un silence s'était installé et je n'arrivais même plus à le regarder, en parler faisait mal. Puis il me demandait de demander à mon père de garder Alex pour la semaine, je relevais le visage intrigué par ce qu'il me demandait. Je l'écoutais vraiment surprise par ce qu'il venait de me proposer, une semaine de congés, ça faisait longtemps que je n'avais pas eu autant de vacance préférant me noyer dans mon travail. "Une semaine rien que tous les deux dans la maison? " Transformer la maison en un temple de Noël, alors là je ne m'y attendais pas du tout. L'idée était bonne, mais je ne savais pas du tout comment la semaine allait se passer, rien que tous les deux dans la maison, personne d'autre. Cela faisait trop longtemps que ça ne nous était pas arrivé.

Comme on était au début, j'avais l'impression que ça remontait à tellement loin. Je baissais les yeux touché, blessé, enfin beaucoup de sentiment passait en moi. Est-ce qu'on arriverait à se retrouver comme on était à l'époque. Je sentais quelques larmes couler sur mon visage. Cette situation entre nous était tellement pesante et fatigante surtout. Trop dure et j'espérais que cette semaine aillait nous aider un peu. À l'époque on faisait n'importe quoi, surtout quand on se retrouvait enfermé dans notre maison, loin de tout le monde. Les journées pizza, aménagement de la maison, à l'aise , rien que nous deux, chez nous, on pouvait se balader comme on avait envie. " Comme à l'époque, Juste toi et moi, personne d'autre... Je suis désolé de ne pas avoir été aussi forte que tu ne le pensais, pardonne-moi. " Je ne sais pas comment cette semaine se passera, mais ça permettra qu'on se retrouve rien que nous deux. Je prenais mon téléphone pour appeler mon père et il acceptait, surtout qu'il était content qu'on fasse une surprise à Alex. Une fois l'appel fini je raccrochais et je posais mon téléphone sur le meuble. " On commence maintenant? "J'avais envie de le retrouver, retrouver mon mari et arrêter de réfléchir, me lâcher un peu.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Ven 22 Déc - 15:59

J'avoue que la proposition était étrange, qu'elle n'allait peut-être rien changer, mais si je ne faisais rien, elle se retrouverait entre quatre planche. Visiblement étonné, elle me demanda si je parlais bien d'une semaine à deux, juste nous deux, « Certes, il y aura les animaux… », je me risquais à de l'humour, même si j'étais mal à l'aise. Je lui expliquais donc le plan, revivre ici comme aux premiers jours, quand nous venions seulement de nous marier, quand nous avions tout à faire. Juste elle et moi. Elle s'excusa alors de ne pas avoir été assez forte, du moins pas autant que j'aurais pu le penser. Elle n'avait pas à le penser, elle n'avait rien à faire, à dire. Elle n'avait pas à s'excuser. Ce n'était pas elle qui avait abandonner l'autre. « C'est moi qui aurait du faire attention… », pas elle. Elle était resté avec moi, elle ne m'avait jamais quitté. Elle quitta donc la table pour téléphoner à son père, me levant à mon tours pour prévenir le travail, j'eus à peine le temps de raccrocher qu'elle était déjà là, me demandant si on commençait maintenant. La regardant un moment, j'acceptais d'oublier, pour quelques heures, Samuel. Et même si la douleur était toujours présente, je sus faire abstraction. Le temps de poser mon portable sur un meuble, je finis par avancer vers elle, retirant mon t-shirt pour le faire tomber au sol, je l'embrassai en arrivant à son niveau, m'abaissant légèrement pour glisser mes mains sur ses cuisses et la porter jusqu'au canapé. L'embrassant sur la nuque pendant que je l'allongeais sur le dos. « Je pense qu'on peut. ». J'avoue que ma méthode pour retrouver inconscience de notre relation était un peu primaire et que j'aurais pu passer par autre chose, mais là, je n'avais pas d'autre idée... Quoi que...

« En y repensant bien, il y a eu beaucoup de changement ici non ? Et avec les enfants on a pas spécialement pu s'amuser... », soufflais-je en remontant la tête. Quand on avait emménager on avait uniquement un canapé lit. Aujourd'hui on avait un canapé, un lit, un plan de travail, une chambre, une salle de bain et j'en passais sans doute un certain nombres. Je proposais pas forcement de retrouver notre fougue partout, quoi que, mais c'était surtout de pouvoir faire à nouveau les jeunes adultes. Ne faisant rien de particulier d'autre de nos journées que vivre notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Ven 22 Déc - 18:44




Elisa & Caleb
Une discussion s'impose


Je ne m'attendais tellement pas à ce qu'il me fasse cette proposition, une semaine rien que tous les deux. Et en plus c'était lui qui me le proposait, donc c'est vrai que c'était une surprise et je voulais qu'il me le confirme à nouveau. Je faisais un petit sourire alors qu'il me disait qu'il y aura les animaux aussi, ah oui c'est sûr qu'on ne sera pas si seul que ça. " Heureusement qu'ils ne peuvent pas parler ..." J'essayais aussi de faire un peu d'humour. Mais c'était vrai, heureusement qu'ils ne pouvaient pas parler, car vu ce qu'il voulait faire pendant cette semaine, il ne fallait pas qu'il y ait des enfants. En tout cas j'étais contente qu'il me propose cette semaine en amoureux, j'avais besoin de me retrouver rien qu'avec lui. Je me sentais tellement coupable de ne pas avoir réussi à ce qu'il aille mieux. Je lui attrapais la main en le regardant dans les yeux avec autant de douceur que je pouvais. " Tu souffrais toi aussi et chacun de notre côté on s'est renfermé sur nous-mêmes. " C'est vrai que de ce côté-là, on avait le même caractère et la même façon de réagir face à cette douleur. J'allais appeler mon père et ensuite le travail pour les prévenir de mon absence pendant une semaine, mon chef ne cherchait pas à comprendre, il savait que j'en avais besoin et pour une fois que c'était moi qui demandais des jours pour me reposer. Je revenais ensuite dans le salon en regardant, j'avais envie de voir comment cette soirée allait se dérouler. En le voyant retirer son haut, je faisais un petit sourire en coin, je comprenais que ça commençait maintenant. Je venais retirer le mien alors qu'il se rapprochait de moi. Et une fois qu'il se retrouvait à mon niveau, je sentais à nouveau ses lèvres contre les miennes et très vite j'étais dans ses bras. Mes jambes autour de sa taille alors que je répondais à son baiser avec envie, un baiser qui me procurais beaucoup de frisson. Je me retrouvais à allonger sur le dos et je faisais un petit soupirer alors que je passais une main sur son torse, un torse qui m'avait toujours donné très envie. "Je pense qu'on est sur la bonne voie." Je ne m'attendais pas à ce qu'il vienne m'attraper comme ça, mais j'aimais ça, il arrivait à me porter comme une plume et j'aimais ça. Je lui faisais un petit sourire dans le coin après ce qu'il venait de me dire. " J'avoue que la cuisine n'était pas comme ça... Je suis sûr qu'on n'a pas exploré tout ce qu'elle peut nous apporter. " Je lui faisais un petit sourire en coin, j'avais l'impression qu'en quelques secondes on avait réussi à revenir en arrière, comme lorsqu'on était inconscients, à ne pas se poser de questions. "Puis cette nouvelle douche que tu as installée aussi... Un mari très doué de ses mains. " Je venais l'embrasser mais cette fois avec plus de fougue alors que je laissais mes mains caresser son corps. J'avais enfin mon mari proche de moi et ça me faisait tellement de bien.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Mer 3 Jan - 15:34

« Tu penses qu'ils auraient des choses à raconter ? », soufflais-je contre elle. Nous avions traversé l'enfer et nous étions encore bien loin de la libération entre nous. Une soirée, une semaine n'allait pas suffire, soyons honnête. Nous allions devoir faire plus, bien plus d'effort. Mais c'était un début. Appelant nos boulots respectif, nous réussîmes assez facilement à nous défaire de nos jobs pour le reste de la semaine, ce qui était donc assez magique au demeurant, mais passons. La retrouvant, je l'embrasse bien rapidement, la conduisant jusqu'au canapé alors que je retirais mon haut. Elle en fit de même avant que notre échange ne se fasse moins contrôlé, moins calme. On pouvait y arriver, elle le pensait aussi. Beaucoup de choses avaient changé ici, on avait fini par faire notre nid, elle souligna d'ailleurs certains fait, comme celui qu'on avait pas tout explorer, du moins pas dans ses fonctions. Souriant à l'évocation de la douche, je répondais à son baiser avant de la porter à nouveau jusqu'au plan de travail. Envoyant balader les deux trois choses pouvant s'y trouver au passage. Glissant mes lèvres dans son cou, je laissais mes mains descendre jusqu'à son jean, en déboutonnant ce dernier avant de souffler, « Je suis pas sur que ce genre d'activité faisait partie des équipements quand je l'ai monté. », mais oui, j'avais fait beaucoup de travaux ici, j'avais monté une grande partie de ce qui se trouvait dans cette maison. Retrouvant ses lèvres, je lui volais son souffle quelques minutes, conscient que je glissais vers le chemin d'une passion retrouvait qui allait m'embraser. La rechute serait sans doute bien brutale, mais en cet instant, je n'avais pas envie d'y penser. Elisa était là, comme toujours, elle avait forcé le dialogue et sans que je ne puisse le contrôler, j'avais fini par aller vers elle. Comme depuis le début de notre histoire. Nous étions comme deux aimants ne pouvant vivre sans l'autre et si elle avait du partir, je pense que je n'aurais pas pu aller de l'avant. Rien n'était sauvé encore une fois. Un mariage et une relation ne se sauvait pas en un échange charnel, mais il y avait bien plus d'espoir en cet instant qu'il y a quelques heures.

désolé pour le retard ><
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Mer 3 Jan - 17:01




Elisa & Caleb
Une discussion s'impose


Cette soirée ne se passait pas du tout comme je l'avais imaginé. Je savais bien que j'aurais fini par avoir une discussion avec lui, mais de là à ce que je finisse dans ses bras à s'échanger un baiser plus que fusionnel, je n'y pensais pas . Mais c'était bon pour moi, enfin pour nous. J'avais besoin de le sentir contre moi et surtout de retrouver notre complicité d'avant ce qui faisait tellement de bien, je ne voulais pas que ce moment s'arrête. Ses bras contre moi, ses baisers, rien que son corps contre le mien était un plaisir. Heureusement qu'on avait des heures d'avance au travail ce qui nous permettait de prendre une semaine rien que pour tous les deux. Je ne suis pas si naïve, je sais bien qu'une semaine n'allait pas tout résoudre, qu'il y aura encore des hauts et des bas . Mais maintenant qu'on avait parlé, on savait qu'on allait pouvoir compter l'un sur l'autre, qu'on ne devait plus rester renfermé sur nous-mêmes. J'avais besoin de mon mari pour aller de l'avant et surmonter cette épreuve surtout. J'adorais tellement quand il me portait comme ça, il était si fort. Je restais contre lui à observer son visage, je passais mes mains dessus en déposant plusieurs baisers dans son cou. Je faisais un sourire alors qu'il faisait tomber tout ce qui se trouvait sur le plan de travail, on fera le ménage plus tard, pour le moment je restais contre lui en laissant mes jambes encercler son corps. " Il va falloir vérifier si tout est solide. On verra bien si mon beau mari est un bon bricoleur." Je lui faisais un petit sourire en coin en le regardant dans les yeux. C'était lui qui avait rendu notre maison si belle avec tous ses meubles, je ne pouvais pas rêver mieux comme mari. Il venait m'embrasser alors que je laissais mes mains se balader sur son corps. Mes doigts venaient rejoindre son pantalon qui rejoignait le sol. "Je ne pourrais jamais me passer de ce corps..." Je déposais des baisers sur chaque parcelle de sa peau, son corps, son torse, un vrai bonheur. J'avais besoin de retrouver le contact de chaque recoin de son corps. À cet instant je décidais de tout oublier et me laisser aller avec mon mari. Je sais que je ne pourrais jamais oublier, mais j'avais besoin d'être heureuse et juste d'arrêter de penser pendant cette soirée au moins, pour moi et surtout pour Caleb. On avait besoin de ce moment d'évasion entre nous.




Pas grave t'inquiète :cute:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Jeu 4 Jan - 10:03

Vérifier si j'étais un bon bricoleur ? Je pensais l'être, sinon cette maison serait déjà en ruine entre nous. Alors non, je n'avais aucun doute sur mes talents et mes capacités à monter des meubles et à faire à peu près tout ce qu'il y avait à faire ici. Elisa était pas en reste, elle savait faire des choses. Cette maison on l'avait fait à deux, même si les planche de 40 kilos, je les portais seule. La déco déjà, elle avait tout fait, elle avait imaginé la moindre chose, je n'avais fait qu'exécuter, car si on comptait sur moi pour faire de l’esthétique, on était mal. Vraiment mal. « Car tu en doute encore ? », soufflais-je alors que mon pantalon échoué sur le sol. Rapide, comme toujours. Enfin en soit quand on partageait un moment intime on était pas si rapide, mais entre les enfants, le travail, on avait sans doute prit le pli de ne pas s'encombrer de ce qui nous dérangeait. A l’occurrence pour elle, mes vêtements. La soulevant un instant pour lui rendre la pareille. Je laissais son pantalon échouer sur le sol alors qu'un léger sourire traversait mes lèvres. Elle pourrait jamais ce passer de ce corps ? Il y avait de quoi gonfler l'égo, mais finalement, ca continuait surtout à détendre l'atmosphère, à me faire décrocher un peu plus de l'image que j'avais tenu pendant des années. « J'avoue que j'ai tout misé sur lui pour t'avoir. », ce qui était loin d'être le cas. Ca avait été le coup de foudre total pour elle. Dès l'instant ou je l'avais vu, j'avais su qu'il n'y aurait qu'elle. J'avais su qu'il était inutile d'aller plus loin, de cherche plus. J'avais suffisamment vu le monde et il n'y avait plus qu'elle qui comptait. Plus qu'elle pour qui j'avais voulu vivre. Et si son père m'avait fait un poil galéré pour me donner l'autorisation de l'épouse, il n'avait au final fait que ce que j'aurais moi-même fini par faire, à savoir tout lui donner, tout lui offrir. Ne jamais aller dans la demi mesure jusqu'à ce qui avait pu se passer il y a un an.

Laissant mes mains parcourir à nouveau son corps, le redécouvrant. Il m'avait rendu fou à une époque, et c'était encore le cas. Sauf que je m'étais sans doute mesuré avec le temps. Mais là, je n'étais pas certain que ce soit le cas. Je la retrouvais, une nouvelle fois. J'effaçais tant de mois d'abstinence, de contrôle ou la simple idée de partager ce genre de moment avec elle, me rappelait ce que nous avions perdu. Au final, nous nous étions perdu simplement. Embrassant son cou, je remontais lentement vers la naissance de sa mâchoire, m'imprégnant de son odeur du grain de sa peau. Je me rappelais lentement combien elle pouvait me faire tourner la tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Jeu 4 Jan - 11:48




Elisa & Caleb
Une discussion s'impose


Bien sûr, je savais très bien que mon mari était un bon bricoleur. C'est grâce à lui qu'on avait une si belle maison. On avait craqué sur cet endroit, mais il y avait beaucoup de travail à faire. On avait passé beaucoup de temps à faire notre petit nid d'amours, lui en montant les meubles et moi en gérant toute la décoration. Cela me faisait sourire de venir le taquiner un peu, ça faisait tellement longtemps qu'on n'avait pas pu passer un tel moment ensemble. Je lui faisais un petit sourire en coin en passant une main sur son visage. "J'ai toujours besoin d'avoir des preuves tu sais " Je venais déposer de nombreux doux baisers sur son visage et son corps qui m'avait manqué. Nos pantalons venaient rejoindre le sol, j'avais besoin de voir son corps sans vêtement et de l'observer encore et encore, il était si beau, un corps que toutes les filles rêveraient. C'est vrai que jamais je ne pourrais me passer de son corps mais ce n'étais pas ça qui m'avait fait craquer chez lui la première fois. Seulement un regard qui avais croisé le sien et tout de suite j'étais tombé amoureux. On pouvait croire que le coup de foudre n’existait pas, mais un regard et une parole de sa part et tout de suite j'étais amoureuse de lui. Je me mettais à rire quand il me disait qu'il avait tout misé sur ça pour m'avoir, un rire sortait de ma bouche, je n'y croyais pas et ça faisait du bien." Si tu crois que ton corps a suffi pour m'avoir, tu rêve mon chéri. " On se taquinait un peu, on oubliait pendant un court instant ce qui nous était arrivé depuis un an et c'est vrai que ça ne faisait pas de mal, Juste lui et moi, tous les deux, nos corps l'un contre l'autre.
Je sentais ses mains parcourir mon corps, ma peau ce qui procurait en moi beaucoup de frisson. Je soupirais alors que ça faisait beaucoup de bien de pouvoir l'avoir contre moi. Je fermais les yeux alors que chaque baiser sur mon corps me faisait frissonner. Je ne voulais pas qu'il s'arrête. Je laissais mes mains caresser son corps et mes lèvres venaient se noyer dans son cou. Nos corps ressentait cette envie de se rejoindre et ne former plus qu'un. Mes lèvres rejoignaient les siennes dans un baiser fougueux, il me rendait fou, fou amoureux de désir pour lui. Pendant cette soirée nos corps allaient à nouveau se retrouver, enfin coller l'un contre l'autre, nos esprits ailleurs. En tout cas le mien était concentré sur lui, son corps et mon envie qui montait en moi.  




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Accro aux animaux

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  Jeu 11 Jan - 11:44

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose ( Caleb)  

Revenir en haut Aller en bas
 
Une discussion s'impose ( Caleb)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une petite discussion s'impose [Pv Luffy]
» Une discussion s'impose.. [Leo Hipcup]
» [Hestia ♥] (-18)Une discussion s'impose
» le forum de claude ! une visite s'impose les ami(e)s! merci
» Une réunion s'impose [Pv tous les voyageurs^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pepperville :: Pepperville :: Les alentours :: Habitations-
Sauter vers: