CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Accueil  Rechercher  S'enregistrer  Connexion  
Version 6 : Prochain arrêt : Galaxy

Et voilà déjà la sixième version de Pepperville.
Vous pouvez aller la commenter dans ce sujet.
Faire grandir Pepperville

Pour faire grandir Pepperville, il faut voter ! Alors n'oubliez pas d'aller voter dans ce sujet
Voter vous rapporte des patounes. Mais surtout, ça vous rapporte des potes pour RP.
On les veut !

James attend son fils. Rosamund attend son lord friendzone. Sookie attend son meilleur ami.
Tess attend sa grand-mère. Emily attend son père et son frère. Gina attend ses enfants. Hal attend son lien vaguement romantique.
Alexis attend le reste de sa famille. Clémentine attend le reste de sa famille.

Partagez | 
 

 Fantôme du passé [Samily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Samuel Carter
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Fantôme du passé [Samily] Ven 22 Déc - 10:00

Emily avait tout un élevage de chiens. Cela devait demander du temps et de l’argent. Mais quand on aimait les animaux, cela devait être tout simplement génial d’avoir cette petite meute. Enfin petite… ils étaient nombreux ! Surtout pour une femme seule. Et même sans les animaux de l’élevage, il y avait un autre chien et un chat. Une véritable arche de Noé. Le chat Lugos s’approcha, peut-être attiré par l’énonciation de son nom. A peine reniflé, Scott se fit cracher dessus, ce qui le fit rire doucement. Il ne se formalisait pas, même après la remarque d’Emily. Pourquoi pensait-elle qu’un de ses chiens l’aurait croqué ? Parce qu’Emily le lui aurait ordonné ? Il préférait ne pas y penser.

« Je bosse au refuge pour animaux alors je dois avoir l’odeur des autres animaux… Souvent, les chats n’apprécient pas trop. En tout cas, si ta chienne attend des petits, tu vas être envahie ! Tu ne vas pas les garder je suppose ? Ca va faire beaucoup… Si tu veux, je peux faire de la publicité au refuge. »

Enfin comme il ne savait pas trop si la chienne attendait vraiment des petits et ce que comptait faire Emily, il préférait ne pas trop s’avancer. Il avançait à l’aveugle sur un terrain miné et faisait attention à ce qu’il disait. Néanmoins, il fut obligé de parler de son passé, de la raison qui l’avait fait quitter Pepperville et Emily par la même occasion. Evidemment, la jeune femme avait son avis et Samuel soupira doucement. Difficile de la faire comprendre ce par quoi il était passé.

« Si je n’avais pas fuis, je serai mort. Enfin c’est certain qu’au moins ça aurait réglé le problème. Ils auraient eu le coupable peut-être. Et une autre victime. »


De toute façon, à quoi bon remuer le passé ? Même s’il y avait eu sans doute d’autres choix, Samuel avait fait les siens et rien ne pourrait les changer. Difficile d’avoir un avis objectif lorsqu’on ne vivait pas la situation. Emily avait peut-être raison. Ou pas. Mais ça, personne ne pourrait jamais le savoir. Samuel en profita pour lui dévoiler le reste même s’il craignait sa réaction. Il la regarda éloigner sa fille comme si elle craignait que l’influence de l’ex taulard n’atteigne sa fille. Difficile de lui en vouloir pour ça mais cela lui faisait quand même mal au cœur. Mais néanmoins, il préférait que l’enfant n’entende pas ce qu’il avait à dire. Emily revint en cuisine mais son discours n’était pas plein de compassion.

« La police ne le saura jamais. Et quand bien même ils le feraient, je ne serai pas condamné. Légitime défense. Et c’était le cas. Je ne retournerais pas en prison. J’y suis allé pour une raison stupide d’ailleurs. »

Il avait une nouvelle vie et il ne voulait pas la perdre, tout comme il ne voulait plus perdre Emily. Sauf qu’elle ne voyait pas les choses ainsi, elle. La simple petite phrase qu’elle lui lâcha lui fit l’effet d’un coup de poignard. Malgré ces années de fuite, il avait espéré qu’il pourrait toujours se rapprocher d’Emily, même si pour ça il devait faire d’immenses efforts. Il était prêt à tout. Néanmoins Emily lui ferma purement et simplement la porte au nez sans le moindre espoir de réussite ou d’espérance. Pour elle, tout s’était fini il y a trois ans, malgré ses explications. Ce qu’elle ajouta par la suite ne fit qu’enfoncer le poignard qui crevait le cœur de Samuel. Ce dernier ne sut même pas quoi répondre. Il n’avait plus la force d’ouvrir la bouche. Tout ce pour quoi il s’était battu et sacrifié partait en fumée. Il avait tout fait pour la protéger et l’éloigner de tout le malheur qui le touchait. Et au final, il n’avait même pas droit à une seconde chance. Néanmoins il la comprenait. Il se mettait à sa place et comprenait qu’elle ne pouvait pas se permettre de souffrir encore, qu’elle ne lui faisait plus confiance. Mais cela le faisait souffrir. Emily vivait dans un monde imaginaire. Comment pouvait-on être au dessus d’un drame pareil ? Samuel sentit une colère sourde monter en lui, il avait envie de tout casser. Mais la tristesse qui l’envahissait était plus forte.

Il chassa les larmes qui naissaient dans ses yeux en clignant rapidement et en détournant le regard. L’envie d’aller se laisser mourir quelque part ailleurs que Pepperville lui effleura l’esprit. A quoi bon rester là au final ? Il n’était revenu que pour elle. Et elle ne voulait pas de lui. Il pouvait comprendre qu’elle ne lui pardonne pas facilement même si ce n’était pas sa faute à lui. Mais là elle fermait toutes les portes qu’il aurait espéré pouvoir entrouvrir un peu. Emily ne l’aimait plus, contrairement à lui.

Il reposa la cuillère dans l’assiette de sa part de tarte à moitié entamée.

« Merci pour le café et la tarte… »

Il se leva en fixant la table puis la regarda elle.

« Je suis désolé pour le mal que je t’ai fait. Je t’aime toujours. Je n’ai jamais cessé de t’aimer. Mais je comprends que ce ne soit plus le cas pour toi. Pour moi ce n'était pas juste un amour d'enfant. Si tu ne veux plus de moi dans ta vie… c’est ton choix. Mais… »

Il attrapa un petit bloc note et un stylo avant d’y inscrire quelque chose et de le lui tendre.

« C’est mon numéro. Au cas où. Si jamais tu as besoin de quoique ce soit… ou juste si tu veux discuter. Je serai là. »

Même s’il avait une grande envie de tout plaquer et de partir, il se disait que quitte à ne plus rien faire de sa vie, il pourrait au moins essayer d’aider Emily de toutes les façons possibles. Pas pour rattraper le temps perdu ou pour se faire pardonner mais juste parce qu’elle le méritait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
http://pepperville.forumactif.org/t192-1f-3m-famille-pemberton#1496
Emily S. Pemberton
Chiot d'élevage

Message(#) Sujet: Re: Fantôme du passé [Samily] Lun 25 Déc - 22:46

Emily soupira doucement. « Non, ce sont des chiens de race. Généralement, je les vends à des mushers... » La brune écoutait tranquillement Samuel. Il semblait avoir su se retourner malgré son passé houleux. Cependant, la brune pouvait elle encore lui faire confiance ? Non. Elle avait beaucoup trop peur. Pas peur de lui, de ce qu'il avait fait. Emily connaissait suffisamment Samuel pour savoir qu'il ne lui ferait jamais de mal. Mais s'il venait à disparaître encore, comment elle ferait ? Surtout qu'elle lui finirait bien par lui dire qu'il était le père biologique de Betty. Pour Emily, c'était inconcevable que la police ne fasse rien. Sûrement était elle aveuglée par le fait que Ayden était policier. Pour Emily, ils auraient sûrement aidé Samuel. Et rien de tout ça ne serait arrivé. Il serait resté auprès d'elle, ils auraient eu Betty ensemble, l'auraient élevé ensemble. Pourquoi est ce que tout avait foutu le camp ? Emily rêvait naïvement à son passé, se disant qu'il aurait été merveilleux qu'il continue d'être sans problème. Elle aurait tellement aimé que Samuel soit là durant la grossesse, qu'il puisse poser ses mains sur son ventre et parler à sa fille, sentir les coups qu'elle donnait ou la sentir remuer. Il aurait assisté à l'accouchement et aurait versé des larmes de joie. Emily lui aurait dit combien elle l'aimait et combien elle était heureuse de partager tout ça avec lui. Samuel aurait connu les premiers mots de sa fille, ses premiers pas, il aurait soulager ses larmes. Emily n'aurait jamais voulu d'un papa parfait. Elle voulait un papa présent, aimant et qui ferait de son mieux pour sa fille. Mais tout ça, on lui avait pris. Si elle en voulait à Samuel de l'avoir abandonné, elle en voulait encore plus au destin de lui avoir arracher tout son bonheur. Elle était secrètement heureuse de savoir qu'il avait fait justice lui même mais elle hurlait de haine contre ce tueur qui méritait pire que la mort. Samuel se sentirait sans doute très bête de l'avoir tué s'il savait tout ce qu'il avait raté à cause de cet homme qui lui avait tout pris.

La brune finit par lâcher la bombe. Elle n'agissait pas comme si elle s'en fichait mais c'était tout comme. En vérité, Emily se giflerait de lui dire tout ça. Si elle le pouvait, elle se giflerait. La jeune femme manqua de pleurer en l'air si affligé et triste de Samuel. Elle cru même percevoir des larmes perler au coin de ses yeux. Sans un mot, elle l'observa se lever, sans bouger de sa chaise. Emily manqua de défaillir et de se jeter sur lui en pleurant, lui hurlant qu'elle l'aimait encore. Qu'elle l'aimerait toujours. Samuel était son âme sœur, le seul homme qu'elle aimerait réellement dans toute sa vie. Pinçant les lèvres en ravalant ses larmes, la brune se leva à son tour, baissant les yeux vers le bloc note. Elle l'attrapa et pinça les lèvres avant de sourire, attrapant le stylo à son tour pour noter son numéro. Elle tendit le papier à Samuel et soupira. « Merci Sammy... Merci d'être repassé. J'espère que tout va mieux aller pour toi maintenant. » Dieu qu'elle crevait d'envie de le prendre dans ses bras pour le câliner, de lui demander de passer la nuit ici, de jouer avec Betty. Déglutissant nerveusement, Emily finit par s'approcher de lui pour le prendre dans ses bras. Quelle mauvaise idée !!! Aussitôt fait, elle colla son visage contre son torse et se mit à pleurer doucement, essayant de ne pas se faire entendre de Betty qui se poserait des questions. Finalement, elle s'écarta assez rapidement de Samuel, essuyant rapidement ses larmes. « Bon... » Renifla t-elle. « Passe quand même manger à la maison un soir. Ça me ferait plaisir. Très plaisir... C'est pas parce qu'on est plus ensemble, qu'on ne peut pas continué à être amis... N'est ce pas ? » Même si Emily ne voulait pas réellement que de l'amitié entre eux, elle pouvait se contenter de ça. De toute manière, présent ou non, Samuel restait l'homme de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel Carter
Jeune chaton

Message(#) Sujet: Re: Fantôme du passé [Samily] Mer 27 Déc - 13:45

En venant voir Emily, Samuel se doutait bien qu’il ne serait pas accueilli à bras ouverts. Il s’était préparé à se faire gifler, frapper, insulter… Mais au fond de lui, il avait réellement espérer qu’Emily lui laisserait une chance de s’expliquer, une chance de repartir à zéro. Mais ça, c’était bien trop présomptueux. Il le savait mais il voulait avoir de l’espoir malgré tout. Et Emily venait de tout briser en quelques mots.

Samuel regretta même de ne pas s’être fait tués en même temps que ses parents. Peut-être que les choses auraient été plus simples ainsi. Il ravala sa fierté, ses espoirs brisés et ses larmes, ne voulant pas en rajouter. Il ne pouvait pas aller à l’encontre de la décision d’Emily mais il lui fit néanmoins part de ses sentiments. Ce n’était pas une tactique d’essayer de la faire changer d’avis, il voulait simplement lui dire ce qu’il avait sur le cœur. Il souhaitait tellement revenir en arrière… Mais il ne pouvait que faire avec le présent, sachant que son futur ne serait pas celui dont il aurait rêvé.

Prêt à partir, il lui laissa tout de même son numéro au cas où, bien qu’il ne pensait pas réellement qu’elle s’en servirait. Mais à la façon dont elle l’appela, une lueur d’espoir refit surface. Néanmoins, il ne voyait pas comment sa vie pourrait aller mieux si Emily n’en faisait pas parti. Elle n’avait plus aucun sens.

« Ca, seul l’avenir le dira… » répliqua t-il même s’il savait que c’était trop tard

Il soupira légèrement puis fit un mouvement pour faire demi tour mais Emily le prit soudainement dans ses bras. Il se figea, pas prêt pour cette étreinte, avant de l’entourer à son tour de ses bras, la serrant contre lui en se faisant violence pour ne pas pleurer. Sentir sa chaleur contre lui lui donnait la sensation de pouvoir effacer tout le mal qu’il avait subi pendant toutes ces années. Emily pleura, ce qui lui brisa davantage le cœur. Il avait vraiment la sensation d’avoir ruiné sa vie. Mais il n’eut pas le temps d’essayer de l’apaiser qu’elle s’écarta de lui. Il ne la retint pas bien qu’il en mourait d’envie. Maintenant il ne savait plus comment réagir. Emily agissait de façon contradictoire. Elle lui proposait maintenant de venir manger un soir. Il ne savait plus s’il avait encore une chance ou pas mais Emily ne semblait pas vouloir aller dans cette direction. Au moins elle ne le rejetait pas complètement… C’était toujours ça. Il esquissa un léger sourire.

« Non, bien sûr… Je t’enverrai un sms pour te prévenir. Tu me diras si je dois apporter un truc… »

Il tendit la main pour lui caresser légèrement la joue et essuyer ses larmes puis retira sa main pour prendre le numéro qu’elle avait écrit.

« A bientôt Em’… Embrasse ta fille pour moi. »

Il avait encore tellement à dire mais, après un dernier regard, il tourna les talons et quitta la maison sans se retourner. Il savait que s’il le faisait, il risquait de rester, de l’étreindre et d’insister. Il ne voulait pas briser le fin espoir qu’il lui restait.



Terminé
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: Fantôme du passé [Samily]

Revenir en haut Aller en bas
 
Fantôme du passé [Samily]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pepperville :: Pepperville :: Les alentours :: Habitations-
Sauter vers: